Faut-il interdire de fumer sur la plage ?

1037402_obj6492725-1_667x333Palavas-Les-Flots (34), vient d’interdire les narguilés sur la plage, quatre ans après La Grande-Motte (34). Il y a quatre ans, Stephan Rossignol, maire de La Grande-Motte, était le premier à interdire les chichas sur la plage. Christian Jeanjean, maire de Palavas, l’a suivi cette année. Des interdictions, par arrêtés municipaux, en raison des problèmes de sécurité, liés aux braises incandescentes générées par l’appareil. “Il y a d’abord un avertissement puis c’est 38 € si les gens n’ont pas compris”, précise Gilles Constantin, adjoint au chef de la police municipale grand-mottoise. Aussi surpris soient-ils, de jeunes touristes franciliens, présents sous le soleil d’août, accepteront d’éteindre leur narguilé. Peut-être iront-ils, la prochaine fois, à Carnon ou à Villeneuve-lès-Maguelone. Là où les chichas fument toujours.
[Photo et texte extraits du Midi-Libre du 14 août 2014]

JORDAN-AQABA

Il y a quelques mois, la Jordanie avait été le premier pays à interdire la chicha, et pas seulement sur les plages : au nom de la lutte antitabac, le gouvernement Jordanien a décidé de révoquer la licence accordée aux 5000 établissements qui proposent à leurs clients la fameuse chicha, cette pipe à eau sur laquelle des milliers d’habitants du royaume tirent chaque jour en sirotant un thé brûlant dans les cafés de la basse ville d’Amman à l’ombre de l’amphithéâtre romain. Un passe-temps très populaire qui permet à tous les oisifs de tuer le temps en refaisant le monde au milieu de senteurs fruitées, de pomme par exemple.
[Photo et texte extraits du Figaro du 6 février 2014]

En Jordanie, la raison de l’interdiction est liée aux risques de cancer liés au tabac. Dans le midi de la France, la raison de l’interdiction officielle est le risque d’incendie. Mais il y a peut-être aussi des arrière-pensées. Ne faut-il pas tout simplement lancer des plages “sans tabac”, comme l’ont déjà fait plusieurs villes françaises, dont Saint-Malo, en Bretagne ? Quant aux fumeurs de narguilé, une alternative existe : la chicha électronique, une variante de la cigarette électronique. On n’arrête pas le progrès !