le Père Lachaise nous a quittés

1895364_13323353-sqpebeniste-20121102-b114eC’est ainsi que certains de ses amis appelaient affectueusement Roger Sartori, car il était un expert en matière de restauration de chaises. Avec son épouse Annie il s’était installé à Kertugal lors de sa retraite, en 1983. Ebéniste de métier, il avait continué à réparer, restaurer et tapisser des meubles, par passion, pours ses amis. Normalement Roger aurait dû naître Américain, car son père, italien, avait décidé d’émigrer vers les Etats-Unis, mais au cours de son voyage, en transit à Paris, il se fait voler ses affaires, et notamment l’argent du voyage, de la traversée en bateau. Pour subsister il trouve un travail et finit par rester à Paris où il sera ébéniste. Le métier que reprendra son fils. Roger n’est plus, vous ne le verrez plus venir acheter son journal à la maison de la presse, car il a été terrassé par une maladie et ses obsèques ont eu lieu aujourd’hui à Saint-Quay-Portrieux. Je n’y étais pas, car je n’ai pas été prévenu, et je regrette vivement de n’avoir pas pu lui dire un dernier adieu et témoigner ma sympathie à son épouse Annie. Aussi par ces quelques lignes je lui rends hommage à ma façon. N’hésitez pas à témoigner votre affection à la gentille Annie Sartori.

© j’ai repris une photo parue dans le Télégramme le 4 novembre 2012, dans un article qui retrace sa vie : “Roger Sartori, 60 ans de passion”

des badernes et des toulines de toutes les couleurs

Il n’y avait pas que des vieilles badernes dimanche matin (26 juillet 2015), aux festivités organisées à l’occasion du 150ème anniversaire de la Société Nationale de Sauvetage en Mer. Pour preuve ces badernes toutes neuves, des fabrications de “ti badern” à Paimpol :

R1060505 R1060510
R1060511

Et des toulines aussi, pratiques pour ne pas perdre ses clés. Thierry le maître cordier montre comment constituer une pomme de touline en réalisant un noeud de singe autour d’une bille. Il commence par faire 6 tours concentriques, puis six tours perpendiculairement. C’est à ce moment qu’il glisse une bille de verre à l’intérieur, puis il fait six tours à l’intérieur des premiers tours, et il termine en resserrant tous les tours, c’est ça le plus long.

R1060516 R1060507 R1060508

Il y a au moins deux façons, légèrement différentes de procéder, vous trouverez des tutoriels sur internet, celui-ci a été réalisé par la corderie royale de Rochefort, la pomme de touline ne comporte que 4 tours, alors que celles de Thierry en ont six :