le Père Lachaise nous a quittés

1895364_13323353-sqpebeniste-20121102-b114eC’est ainsi que certains de ses amis appelaient affectueusement Roger Sartori, car il était un expert en matière de restauration de chaises. Avec son épouse Annie il s’était installé à Kertugal lors de sa retraite, en 1983. Ebéniste de métier, il avait continué à réparer, restaurer et tapisser des meubles, par passion, pours ses amis. Normalement Roger aurait dû naître Américain, car son père, italien, avait décidé d’émigrer vers les Etats-Unis, mais au cours de son voyage, en transit à Paris, il se fait voler ses affaires, et notamment l’argent du voyage, de la traversée en bateau. Pour subsister il trouve un travail et finit par rester à Paris où il sera ébéniste. Le métier que reprendra son fils. Roger n’est plus, vous ne le verrez plus venir acheter son journal à la maison de la presse, car il a été terrassé par une maladie et ses obsèques ont eu lieu aujourd’hui à Saint-Quay-Portrieux. Je n’y étais pas, car je n’ai pas été prévenu, et je regrette vivement de n’avoir pas pu lui dire un dernier adieu et témoigner ma sympathie à son épouse Annie. Aussi par ces quelques lignes je lui rends hommage à ma façon. N’hésitez pas à témoigner votre affection à la gentille Annie Sartori.

© j’ai repris une photo parue dans le Télégramme le 4 novembre 2012, dans un article qui retrace sa vie : “Roger Sartori, 60 ans de passion”

Une pensée sur “le Père Lachaise nous a quittés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *