Le fiasco du Samsung Galaxy Note 7

galaxy-note-7Le dernier né de Samsung, le Galaxy Note 7, a une fâcheuse tendance à exploser ou à prendre feu. En cause, la batterie, si peu épaisse que les fils se touchent. Dans un premier temps, Samsung a remplacé les téléphones défaillants, sans doute en les équipant de nouvelles batteries (à confirmer). Mais les téléphones ont continué de prendre feu, la batterie n’était pas la seule en cause, le téléphone est si fin que là aussi, les fils se touchent.

Du coup Samsung a demandé à tous les propriétaires de renvoyer leurs appareils avec un kit fourni par la firme et un protocole digne du transport de déchets nucléaires : il faut utiliser les gants de sécurité fournis pour introduire le téléphone dans un sac antistatique qui sera lui-même introduit dans une première boîte de protection, puis une seconde, et enfin dans un colis ignifugé.

Il serait tellement plus simple d’ouvrir le téléphone et d’isoler la batterie, mais cette manipulation présente sans doute des risques, comme manipuler une mine armée.

Pour avoir essayé de gagner une fraction de mm d’épaisseur (le Galaxy Note 3 avait une épaisseur de 8,3 mm et le Galaxy Note 7 de 7,9 mm), Samsung va perdre 2,5 milliards de dollars.

Cette course à l’épaisseur des smartphones est un peu ridicule et je pense que beaucoup d’utilisateurs préféreraient avoir des téléphones un peu plus épais, un peu plus solides, un peu plus fiables, et dotés d’une plus grande autonomie. Quant au prix, plus c’est cher, plus ça fait classe !

J’ai possédé un Samsung Galaxy Note 2 puis un Samsung Galaxy Note Lite 3, ce dernier a rendu l’âme après être tombé de mon lit sur le parquet de ma chambre (hauteur 40 cm). Je l’ai remplacé par un Nokia Lumia 635 (Windows Phone) au prix de 100€, qui est tombé plusieurs fois sans se casser et qui me donne toute satisfaction, notamment au niveau de l’autonomie, bien supérieure à 24 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *