Machettes pour terroristes en vente libre !

Tentative d’attentat de la part d’un terroriste Égyptien aujourd’hui au musée du Louvre à Paris. L’homme aurait été armé de deux machettes d’au moins 40 cm, si j’ai bien entendu. Ce qui me surprend, c’est qu’après avoir reçu un coup de machette sur la tête, le militaire n’ait été que légèrement blessé au cuir chevelu. C’est surprenant quand on voit comment les soldats de Daesh décapitent d’un seul coup de machette. Notre soldat portait-il un casque ?

J’imagine que le terroriste, qui semble avoir prémédité son acte, s’était renseigné sur internet avant de venir en France pour préparer ses achats d’armes. Il aurait acheté ses deux machettes dans une armurerie à la Bastille. Il pourrait s’agir “d’armes Bastille”, une armurerie spécialisée dans les couteaux, 61 rue de Lyon, dans le douzième arrondissement. Cependant je n’ai pas trouvé de machette sur le site internet de cette armurerie. L’Egyptien aurait payé un peu plus de 600 € pour les deux machettes, ce qui est bien au-delà du prix habituel d’une machette, de l’ordre d’une vingtaine d’euros, comme cette machette vendue 18€ par l’armurerie Pascal : “Machette Herbertz inox, lame acier Stainless 35 cm, poignée plastique, longueur totale 45 cm,  livrée avec étui.”

Une machette, ça sert à couper de la végétation pour avancer dans une jungle épaisse (il n’y en a pas beaucoup en France). Je m’étonne que l’armurier qui a vendu deux machettes à cet Égyptien, dans le contexte actuel d’attentats (nous sommes encore en état d’urgence), n’ait pas eu le réflexe d’appeler la police.

Les armureries regorgent d’armes comme des machettes, des haches de combat, des poignards… en vente libre aux plus de 18 ans. Toutes les armes à feu sont depuis plusieurs années réservées aux chasseurs et aux tireurs sportifs, y compris les carabines de foire à un coup de calibre 22 LR.

Il serait sage que le législateur règlemente la vente de ces machettes, haches, poignards et autres couteaux qui ne servent ni à débroussailler la jungle ni à se défendre des bêtes sauvages, surtout à Paris (à part les rats). Et j’irai même plus loin : les couteaux de cuisine, petits ou grands, les couteaux à steak, n’ont pas besoin d’avoir une extrémité pointue. Avec un bout rond, ça découpe la viande aussi bien, et ça évite les usages détournés.

Ma conclusion est que face à la prolifération de violences à l’arme blanche, il est urgent de légiférer. Soumettre ces armes aux mêmes obligations que les armes à feu : autorisation de détention dans le cadre d’un usage précis : déforestation, chasse (en Afrique), collection… obligation de les entreposer à domicile dans un coffre fermé à clé, interdiction de les porter sur soi, etc.

Avis de tempête en Bretagne

Un peu de clapot et des vagues sur la plage du port, on attend la tempête…

Port d’échouage du Portrieux (Saint-Quay-Portrieux) vendredi 3 février 2017 à 11h14 (marée haute).

Riz Pilaf aux Ormeaux des Côtes d’Armor

Des ormeaux pêchés par une ami sur la côte du Goëlo. Huit en tout, quatre chacun, un festin. Les ormeaux sont cuits quelques minutes dans beaucoup de beurre, Bretagne oblige :

On ajoute un verre de riz, et quelques instants deux à trois verres d’eau, on laisse mijoter doucement :

Le riz absorbe l’eau et s’imprègne des sucs des ormeaux, le mets est délicieux :