H–C≡N et le FN

Le sujet des chambres à gaz et des fours crématoires est très lié au Front National, rappelons le jeu de mot oiseux du Menhir, “Durafour Crématoire”, la négation du génocide par certains intellectuels comme Robert Faurisson et la mise en doute de l’utilisation du Zyklon B dans les chambres à gaz par Jean-François Jalkh, ce qui lui a coûté sa nomination au poste de président du Front National.

Répondant aux questions de la chercheuse Magali Boumaza, le 14 avril 2000, Jean-François Jalkh évoquait ainsi les chambres à gaz : “Je considère que d’un point de vue technique il est impossible, je dis bien impossible de l’utiliser dans des  exterminations de masse. Pourquoi? Parce qu’il faut plusieurs jours avant de décontaminer un local où l’on a utilisé du Zyklon B.”

Jean-François Jalkh nie avoir tenu de tels propos, mais Magali Boumaza affirme détenir l’enregistrement qui le prouve.

Le Zyklon B, qu’est-ce que c’est ?

Le gaz mortel utilisé dans les chambres à gaz du IIIème Reich était du cyanure d’hydrogène, également dénommé acide cyanhydrique ou acide prussique (un nom qui résonne étrangement…), un composé très simple formé d’un atome de carbone lié à un atome d’hydrogène et à un atome d’azote de formule chimique H–C≡N.

A température ambiante, le cyanure d’hydrogène est à l’état liquide, mais il est très volatil puisqu’il bout à seulement 26°. Aussi les Allemands avaient choisi de le conditionner en le faisant absorber par un substrat, une terre de silice très fine,  commercialisée sous le nom de Zyklon B.

De 1941 à 1944, dans son usine chimique de l’Oise, l’ancien groupe français Ugine a produit des quantités massives de Zyklon B. Cette production, qui a atteint jusqu’à 37 tonnes par mois en 1944, était destinée à l’Allemagne à des fins exclusivement militaires… Le zyklon B est à l’origine un désinfectant, il a continué à être utilisé en France jusqu’en 1997 pour la désinsectisation de locaux de stockage.

Les Allemands utilisaient les néologismes judenrein (inventé par un entraîneur de foot autrichien qui se flattait d’avoir une équipe sans juif), et judenfrei, qui signifient sans juif, mais avec une connotation particulièrement odieuse car rein fait penser au mot reiniger (nettoyant, comme Monsieur Propre) et frei aux mots salzfrei (sans sel) ou bleifrei (sans plomb), comme si le juif n’était pas un humain mais un composé chimique.

Dans les chambres à gaz, le Zyklon B était chauffé, et dés qu’il atteignait une température de 27°, il commençait à libérer du cyanure d’hydrogène gazeux. Ce gaz étant très volatil, son évacuation (par système de ventilation dans les chambres à gaz souterraines ou ventilation naturelle par courants d’air) était suffisamment rapide pour permettre plusieurs opérations de gazage par jour, et l’affirmation de Jean-François Jalkh ne tient pas.

Les négationnistes insistent beaucoup sur le fait qu’on n’a pas retrouvé de plans des chambres à gaz dans les archives allemandes, et soulèvent tout un tas de questions sur les capacités de ces chambres et le nombre de morts. D’autres négationnistes soutiennent mordicus qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001 et que l’homme n’a jamais marché sur la lune…

4 réponses sur “H–C≡N et le FN”

  1. Tous ceux qui ont entendu le discours de Le Pen lundi à Villepinte ont remarqué le copier/coller d’un discours de F.Fillon. On appelle ça de la triche, du plagiat et du racolage pour une candidate qui est à bout d’arguments et qui tente lamentablement de séduire les quelques fillionistes qui seraient tentés par une aventure sans lendemain.
    Par leur intelligence, les français ne seront pas tombés dans ce piège grossier et malhonnête. Il vaudra mieux écouter attentivement le débat de demain soir qui finira bien par démontrer qui est le meilleur candidat pour l’avenir de notre pays et de l’Europe.

  2. F. Mitterrand avait institué la proportionnelle en 1986 pour éviter une déroute comme celle qu’a connu le PS cette même année ou qu’il va connaitre en 2017. Sous Mitterrand, le FN était sous contrôle grâce à son habileté politique.
    La montée du FN est dûe essentiellement au chômage de masse, que ne connaissent pas nos principaux voisins, et aux promesses irréalisables et démagogiques de sa présidente. L’inculture économique, le racisme exarcerbé, les migrants, les musulmans achèvent d’attiser l’instinct primaire ( voir le blog d’à coté) qui est réveillé dans les populations touchées par la propagande fasciste pour séduire. Quand on n’a plus rien à perdre , on se jette dans n’importe quels bras dès l’instant qu’ils vous vendent du rêve.
    Quant à Dupont-Aignan, il faut tout de même se rappeler ses propos vis à vis de la fasciste. En vendant son âme uniquement pour payer ses frais de campagne, il s’est déshonoré. Voir les réactions virulentes de ses proches et de ses électeurs. Il aurait eu plus de 5%, il ne se serait pas vendu. Et pour moi, la position de Mélenchon n’est pas si éloignée que ça.
    Coté positif, le soutien de poids enfin affiché de J.L Borloo pour E. Macron. Une éclaircie devant la bêtise et devant les traîtres.

  3. Je suis d’accord avec vous sur l’héritage matériel et spirituel qu’a reçu Marine Le Pen. En revanche la fille ne semble pas avoir hérité de la haine et du racisme de son père et des fondateurs du parti.
    Un parti favorisé par François Mitterrand pour affaiblir la droite gaulliste, lui faisant perdre beaucoup de triangulaires lors des législatives, mais qui l’a fait gagner en 2002 et lui aurait fait gagner en 2017 n’étaient-ce les casseroles de François Fillon.
    L’ensemble de la classe politique et de la société civile (cf. l’appel de 61 associations et ONG avant le second tout) luttent sans répit contre le Front National, mais ça n’a aucun effet, au contraire, le parti progresse de scrutin en scrutin.
    La position de Nicolas Dupont-Aignan est tout autre : forcé de se rendre compte que son programme et celui de Marine Le Pen étaient très proches, il a choisi de s’allier avec elle et a réussi à infléchir un certain nombre de positions extrémistes du FN : scolarisation des enfants étrangers, sortie de l’euro. Ce faisant il amorce la rentrée dans le rang du FN, qui deviendrait petit à petit un parti normal.
    Sa position n’est pas sans rappeler celle du roi d’Espagne Juan Carlos qui a pris le pouvoir du détesté Franco et ramené l’Espagne dans le clan des grandes démocraties.

    PS : j’ai complété ce matin l’article H–C≡N et le FN écrit à la va vite hier soir.

  4. Marine Le Pen a vécu toute sa vie dans ce marécage. Elle est l’héritière de ce père qui a fait fortune en héritant du richissime Lambert (PDG des ciments du même non) dans des conditions louches, et surtout en étant l’éditeur de nombreux livres et d’enregistrements nazis.
    Quel est son entourage ? les ex GUD et leurs matraques, les skinheads et leurs chants nazis, les négationnistes du type Jalkh ou Faurisson, les pétainistes, les pseudo-gaullistes du type Philippot ou l’indigne Dupont-Aignan, etc… Ou va t’on ?
    Comment les gens qui s’apprêtent à voter pour elle ne peuvent-ils pas ouvrir les yeux sur ce qui les attend ? Veulent-ils renouveler l’expérience allemande et réduire la France à ce que l’Allemagne fut en 1945 ? Veulent-ils une guerre, civile ou militaire ? Il leur faut revenir sur terre. Et vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.