le chagrin et la colère

Il faut savoir pardonner à ses ennemis

C’est dans la peine qu’on reconnaît ses amis et ses ennemis, il en est des relations amicales, professionnelles et amoureuses. On peut se tromper sur les gens, ne pas appeler au bon moment, mal interpréter leurs sentiments, être en colère contre eux et le regretter après.

Chacun a son parcours, il ne m’appartient pas de juger, j’ai dit du mal de ceux qui m’ont blessé, je le regrette. J’ai blessé certaines personnes aussi, au-delà de la raison, ils sauront se reconnaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.