Les frais de succession chez Boursorama

Mise à jour le 2 novembre 2017 (voir à la fin de l’article).

Thomas avait un compte bancaire chez Boursorama Banque, une banque en ligne.  C’est aussi une de mes banques et c’est moi qui l’avait parrainé lors de l’ouverture de son compte. Après son décès j’ai appelé Boursorama pour clôturer son compte et récupérer les avoirs au crédit de la succession. Heureusement que j’avais un compte Boursorama, car il est impossible de joindre le service client par téléphone sans numéro d’identifiant client.

La communication avec le service succession n’a pas été évidente : sur les courriers émanant de ce service, pas de numéro de téléphone ni d’adresse mail de contact, mais seulement un numéro de fax (qui utilise encore les fax ?). A défaut d’adresse email de contact (le service client a refusé de me la communiquer), j’ai du envoyer toutes les pièces par courrier, pour recevoir un mois plus tard (après plusieurs relances auprès du service client), une réponse par mail.

Dés l’annonce du décès de Thomas, Boursorama a prélevé, le jour même, 300 € sur son compte, au titre des frais de succession. C’est le montant forfaitaire le plus élevé de toutes les banques françaises (je viens de vérifier).

Boursorama, comme beaucoup de banques maintenant, n’édite plus de relevé papier, et comme je n’ai pas accès à l’espace client de Thomas sur internet, j’ai demandé à la banque de me communiquer les relevés d’opérations de l’année écoulée, nécessaires pour le calcul des impôts sur ses revenus 2017. Boursorama me demande 12€ par relevé mensuel ! Alors que ces relevés mensuels sont disponibles sur l’espace client de Thomas sous forme pdf, il suffit à la la banque de me les envoyer par mail.

Se servir abusivement sur les avoirs d’un défunt, j’appelle ça un comportement de vautour !

J’étais furieux quand j’ai rédigé cet article,  et j’ai écrit à Boursorama pour demander la communication des relevés mensuels de Thomas à titre gratuit.
Voici la réponse qui m’a été faite :

En réponse à votre demande et à titre commercial, vous trouverez en pièce jointe les relevés du compte à vue du 17/10/2016 (date de son ouverture) à la date du décès.

En pièce jointe il y avait un fichier pdf de 13 pages, visiblement un scan d’une impression papier des relevés. Mauvaise qualité, mais on arrive quand même à lire les chiffres. Je comprends mieux pourquoi ils demandaient 12 € par relevé.

Maintenant, comparons les tarifs succession de Boursorama (forfait de 300 €) et de BNP (90 € + 1% des avoirs) pour des successions de différents montants (€) :

Montant < 200 201 à 3000 5000  10 000  21 000  50 000  > 66 000
Boursorama 300 300 300 300 300 300 300
 BNP Paribas  0  90 140  130  300  590 750

Précisons cependant que BNP Paribas ne facture pas l’édition des relevés.

Jusqu’à 21 000 €, BNP Paribas est moins cher, au-dessus, c’est Boursorama. Pas si vautours que ça, finalement, in n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

3 commentaires sur “Les frais de succession chez Boursorama

  1. Bien dit l’ami. Ceci me fait penser à ces blaireaux du 78 ou 92 qui achètent de l’électroménager sur le net et m’appellent en juillet août pour le SAV. J’ai des prix d’amis dans ces situations. Ils nous gavent ces retraités pleins aux as. Vive la partage des richesses.

  2. Pan sur le bec! Pourquoi y es tu allé mon pote? Parce que le prix facial était moins cher, c’est tout. Tout a un prix. Ta petite agence locale qui crève t’aurait arrangé ça aux petits oignons pour pas un rond. Alors ne viens pas te plaindre. C’est indécent pour les futurs chômeurs des agences bancaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *