La Ferrari de Johnny Hallyday adjugée 200 000 €

La Ferrari de Johnny vendue par Osenat à Fontainebleau

Samedi 24 mars j’ai assisté à une vente aux enchères de véhicules de collection à la salle de ventes Osenat à Fontainebleau, 5 rue Royale, juste en face du château. C’est la première fois que je me rendais à un tel événement, et c’est l’émission “Vintage Mecanic” animée par François Allain et diffusée sur RMC découverte qui m’a fait découvrir Osenat. Le clou de la vente de ce samedi était une Ferrari 512 TR, que Johnny Hallyday avait achetée en août 1994 et qu’il avait conduite jusqu’en 1997, date à laquelle il l’avait revendue à un de ses amis.

En préalable à la vente, un très vieux monsieur ami de Johnny est venu à l’invitation du commissaire priseur chanter deux chansons de Johnny : Ô Marie et Allumez le feu. Je l’ai enregistré en vidéo sur mon téléphone et je vais essayer d’en publier un extrait.

Contrairement aux précédentes, la vente a duré moins d’une minute et la voiture s’est adjugée au prix de 200 000 € auxquels il faut ajouter la commission d’achat de 20%, ce qui fait un total de 240 000 €.

Pour 240 000 €, on peut s’offrir une Ferrari 488 GTB neuve, un véhicule auprès duquel la 512 TR fait figure de vétusté, la 512 n’avait qu’une boîte manuelle à 5 rapports alors que la 488 bénéficie d’une boîte automatique à 7 rapports, d’une puissance de 670 chevaux au lieu de 428, d’une vitesse maxi de 330 km/h au lieu de 314 km/h, et grâce à la boîte auto, elle passe de 0 à 100 en 3 secondes contre 5,4 secondes pour la 512.

Mais quand on est fan de Johnny, on ne regarde pas toujours à la dépense.

L’Iso Grifo de Johnny retirée de la vente chez Sotheby’s

Ce n’est pas la première fois qu’une voiture ayant appartenu à Johnny Hallyday est mise en vente. Le 7 février 2018, un rarissime bolide italien, une Iso Grifo A3-C de 300 chevaux, produite à 10 exemplaires seulement, l’une des premières voitures de sport de Johnny Hallyday, grand amoureux des grosses cylindrées, mise aux enchères par la maison de ventes Sotheby’s et estimée à 3 millions d’euros, nettement plus que la cote du marché, n’a pas atteint le prix de réserve fixé par le vendeur.

Ces voitures ont appartenu à Johnny il y a longtemps, on imagine facilement le prix qu’atteindraient ses dernières voitures, celles dont la carte grise est encore à son nom, et encore plus ses motos. Et on comprend mieux les enjeux autour de sa succession.

La vente du 24 mars chez Osenat à Fontainebleau

Il y en avait pour tous les goûts et pour toutes les bourses à cette vente, j’ai retenu cette sympathique 2 chevaux La Vache Qui Rit :

Le seul point commun avec la Ferrari, c’est le rouge, car côté performances routières, il est difficile de comparer ces deux véhicules surtout pour le 0 à 100 km/h départ arrêté avec cette 2 CV de 1960 qui avec ses 12 chevaux vapeur plafonnait à 70 km/h.

Pour ceux que ça intéresse, le catalogue de toutes les voitures de la vente est téléchargeable ici.