Un deuxième jour de solidarité en attendant la semaine de solarité…

La piste d’une nouveau jour férié travaillé a été jugée intéressante par Emmanuel Macron hier soir lors de son entretien télévisé. Il viendra s’ajouter au premier jour de solidarité institué par Jean-Louis Raffarin après la canicule de 2003. Un jour de plus sur 218 jours travaillés, ça ne fera pas une grande différence, surtout pour ceux qui ont la chance d’avoir des RTT.

On nous refait le coup de la CSG

Mais ça me fait penser à la CSG, qui lorsqu’elle a été instaurée par Michel Rocard, affichait un taux de 0,5 %. On sait ce qu’il en est aujourd’hui. Ce deuxième jour de solidarité ouvre la porte à une série de jours de solidarité, en attendant la semaine de solidarité. Les dépenses liées à la dépendance sont sur une forte pente ascendante au fur et à mesure que l’Etat prend en charge les dépendances des personnes isolées. Et puis il y a d’autres solidarités à financer : les migrants, les sans abris, etc.

Les journées de solidarité sont faciles à faire passer auprès du public car elles font appel à ses bons sentiments et personne n’ose protester au risque de passer pour un égoïste ou un sans cœur. En plus, supprimer les jours fériés correspondant à des fêtes religieuses chrétiennes fait plaisir aux associations qui prônent la laïcité dans la sphère publique.

C’est aussi un moyen malin d’amender les 35 heures : on ne touche pas au tabou de la semaine de travail, mais on augmente le nombre de jours travaillés. Il fallait y penser, vous pensez que vous aller échapper à ce nouveau jour de solidarité ? Pas du tout, une taxe de 0,3% sur les retraites et sur les autres revenus que ceux du travail accompagne déjà le premier jour de solidarité, il y a fort à parier qu’elle sera doublée.

Vous êtes retraité

Pas de nouvel impôt  ≠  Pas d’augmentation des impôts

La suppression de la taxe d’habitation ne sera pas compensée par de nouveaux impôts, car l’augmentation du nombre de jours travaillés n’est pas un impôt. Pas de nouvel impôt, mais augmentation des impôts existants, la liste des impôts est longue, il n’y a qu’à se servir, c’est facile avec le prélèvement à la source, la taxe foncière assujettie au revenu est une des pistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *