Offrez-vous une Kalashnikov pour Noël !

[AK 47 CO2 4,5 mm : arme de loisir, en vente libre]

Les Kalashnikov (AK 47) sont en promo chez l’armurerie Lavaux, c’est le moment d’en profiter ! Au moment où Bruno Le Roux, ardent partisan du renforcement des contrôles sur la circulation des armes à feu, vient d’être nommé Ministre de l’Intérieur, il est saisissant de voir autant de Kalashnikov vendues dans notre pays.

Kalashnikov

Qui achète des Kalashnikov (AK 47) ?

Pour avoir le droit d’acheter une AK 47, il faut être membre actif d’un club de tir, avoir passé un examen médical d’aptitude au tir, un QCM de sécurité, avoir effectué 3 séances de tir contrôlées en club dans les 12 derniers mois, obtenir l’accord du président du club de tir et du président de la fédération départementale, prouver la possession d’une armoire forte pour ranger l’arme, et enfin obtenir l’autorisation de la préfecture de votre département.

Autrement dit, il y a un certain nombre de filtres à l’achat : le jugement du médecin, du président du club de tir, l’enquête de police menée par la préfecture.

L’autorisation de détention vous permet uniquement de conserver l’arme à votre domicile, dans une armoire forte fermée à clé, et de la transporter à votre club de tir, inapte au tir (verrou sur la détente) dans une mallette fermée. Les munitions doivent être transportés dans une mallette distincte.

Sur les stands de tir, les responsables des clubs ne voient pas d’un bon œil les AK 47. Dans mon club, le TST de Lézardrieux, elles sont carrément interdites.

Ces armes ont plusieurs inconvénients pour la pratique du tir sportif :

Elles sont bruyantes, pas très précises, et les munitions, qui proviennent pour la plupart de surplus des pays de l’Est (comme les armes elles-mêmes), sont de qualité variable.

Alors la plupart des acheteurs utilisent leur AK 47, dans les clubs qui les acceptent, le lendemain de l’achat, puis ils la gardent chez eux avec le sentiment de fierté de celui qui possède ce que monsieur tout le monde n’a pas.

Ces gens-là ne présentent pas de danger, car leur arme est enregistrée et ils ne peuvent ni la donner ni la vendre.

Le seul danger est au niveau des munitions :

L’autorisation de détention d’une arme est assortie de l’autorisation d’acheter au plus 1000 cartouches par an et par arme. Les cartouches ne sont pas identifiées, elles pourraient faire l’objet d’un trafic (à Paris, à Marseille, etc., pas à Lézardrieux !), le remède serait de demander aux tireurs de conserver les étuis (douilles) des cartouches tirées, ou de faire signer une décharge à la personne ou au club à qui ils les ont cédées, car il est courant de procéder au rechargement des étuis vides des cartouches tirées, ça arrivera bien un jour, je ne dois pas être le seul à y avoir pensé.

Comment choisir son arme ?

Précision importante : les AK 47 vendues par les armuriers sont des armes semi-automatiques et pas automatiques comme les armes de guerre et celles des djihadistes. Sur une arme automatique, le fusil tire automatiquement toutes les cartouches du chargeur tant que le tireur garde son doigt appuyé sur la détente. Sur une arme semi automatique, il faut relâcher la détente et appuyer à nouveau pour tirer un autre coup, comme sur un pistolet.

Techniquement, les armes vendues aux particuliers ont été modifiées pour empêcher le tir en automatique. Malheureusement la modification est réversible et il n’est pas difficile de la remettre dans son état d’origine. Mais effectuer une telle modification exposerait le tireur sportif à la confiscation de son arme et au retrait de sa licence.

6 types d’armes sont vendues :

Les AK 47 authentiques, automatiques, de surplus des pays de l’Est. Vente uniquement aux membres d’une association de malfaiteurs ou aux terroristes islamistes, ça n’est donc pas pour vous.

Les AK 47 modifiées en semi-automatiques, de surplus de pays de l’Est ou fabrication neuve de Chine. Vente aux personnes disposant d’une autorisation préfectorale uniquement.

Les AK 47 neutralisées (démilitarisées) par un organisme agréé, comme Saint-Etienne. Ces armes sont impropres au tir, mais un grand nombre d’oragnes ayant été retirés, sciés, percés, leur aspect peu ragoûtant n’intéresse pas les acheteurs.

Les répliques d’AK 47 au calibre 22 LR, ces armes sont fonctionnelles, aptes au tir sportif, mais inaptes au grand banditisme ou au terrorisme, le chargeur est limité à 10 cartouches, c’est un bon compromis entre l’arme de guerre et l’airsoft.

Les répliques d’AK 47 tirant avec une cartouche de CO2 des billes en plastique ou en métal, faible dangerosité, mais aucun intérêt pour le tir sportif. C’est le cas de l’arme présentée dans le diaporama en tête de l’article.

Les répliques d’AK 47 purement factices, pour le plaisir des yeux.

Le danger des répliques, de l’air-soft et des balles à blanc

Pour ma part, je suis contre la diffusion d’armes factices, à blanc, air-soft, air comprimé, neutralisées, ayant l’apparence d’armes réelles. Ces armes en vente libre constituent un véritable danger pour la société, combien de braquages ont été effectués avec de telles armes ? Combien d’assaillants, équipés de ces jouets, se sont fait descendre par la police ou par des malfrats, qui croyaient que l’arme pointée vers eux était létale ?

J’attends que le législateur renforce la loi sur ce type d’armes et j’aimerais qu’elles fassent l’objet d’un suivi, comme les armes soumises à déclaration ou à autorisation.

Pistolet Colt .32 1897/1903

Ce pistolet Colt calibre .32 est le plus élégant des 3 pistolets que j’ai présenté ces jours-ci.

Les photos ne sont pas terribles, elles ont été prises sur un fond que j’ai eu beaucoup de difficultés à éliminer, la première photo a été prise sans flash et j’ai dû augmenter fortement la luminosité et le contraste, ce qui a effacé en partie le contour supérieur.

Le pistolet porte les inscriptions suivantes :
PATENTED                     COLT’S PT.F.A. MFG.CO.
APR 20 1897 DEC 22 1903       HARTFORD, CT. U.S.A.
Il a donc été fabriqué dans l’armurerie Colt de Hartford dans le Connecticut, le numéro de série correspond à l’année 1912.

Ce Colt a été fabriqué de 1903 à 1953 (sauf 1943) en 572 215 exemplaires.

Et pour finir la boîte de cartouches qui va avec :

! Cette arme de collection a été démilitarisée et les munitions ne contiennent pas de poudre !

Les codes secrets des P.38 allemands

Identification d’un P.38


(cette arme de collection a été neutralisée)

Au cours de la deuxième guerre mondiale, le P.38 allemand était produit par 3 fabricants : Walther, Mauser et Spreewerk. Les Allemands craignaient que les alliés localisent les sites de production d’armes et les bombardent, aussi ils utilisèrent des noms de code pour désigner les fabricants. Ainsi le code ac correspond aux pistolets fabriqués par Walther à partir du mois d’août 1940. Le marquage comprenait aussi les deux derniers chiffres de l’année de production et un numéro de série allant de 0001 à 9999. Quand le nombre 9999 était atteint, la numérotation recommençait à 0001 et on ajoutait une lettre après le numéro.


(cette arme de collection a été neutralisée)

Au début d’une nouvelle année, les numéros de série recommençait à 0001. Les 10 000 (plus exactement 9999) premiers pistolets produits au début de l’année n’avaient pas de lettre. Exemple: Le 25 000° pistolet produit dans une année portait le numéro de série 5000b, et le 35 000° pistolet produit portait le numéro de série 5000c. La combinaison année + numéro de série + lettre (sans lettre pour les 9999 premiers pistolets) était unique pour chaque pistolet. De cette combinaison il est facile de déterminer la date de production du pistolet car l’objectif de production de chaque fabricant de P38 était de 10 000 pistolets par mois. Ainsi chaque mois commençait avec une lettre plus élevée.

D’après mes calculs, ce pistolet, estampillé 7246b a dû être fabriqué aux environs du lundi 23 mars 1942.


(cette arme de collection a été neutralisée)

Le Browning HP MK I* 9 mm de l’armée canadienne

Le Browning HP MK I* 9 mm est un pistolet semi-automatique à simple action. Il a été développé par Dieudonné Saive de la la Fabrique Nationale (FN) de Herstal, en Belgique sur la base d’une invention de John Browning. Browning est décédé en 1926, plusieurs années avant la finalisation de l’arme. Utilisé par les forces armées de plus de 50 pays, le Hi-Power est un des pistolets militaires les plus diffusés dans l’histoire.
Le terme Hi Power fait référence à la capacité de 13 coups du chargeur, soit près de deux fois plus que les pistolets contemporains comme le Luger ou le Colt 1911. Les termes P-35 et HP-35 sont également utilisés, le pistolet ayant été lancé en 1935.

Browning HP MK I*
(cette arme de collection a été neutralisée)

Ce pistolet porte les inscriptions suivantes : MK I* BROWNING FN 9 MM INGLIS CANADA. John Inglis est le nom d’une société canadienne basée à Toronto, qui a fabriqué durant la deuxième guerre mondiale ces Browning HP pour les armées du Commonwealth britannique et de ses alliés, notamment la Chine. Depuis, Inglis s’est reconverti dans l’électroménager et a été intégré au groupe Whirlpool.

Browning HP MK I*
(cette arme de collection a été neutralisée)

[+ afficher la suite]

Sain et sauf

feu-lave-vaissellePas le temps de publier des articles en ce moment, même si les sujets ne manquent pas. En septembre, j’ai profité de la fin de l’été au bord de la Méditerranée et je n’ai quasiment pas ouvert mon ordinateur. De retour dans la capitale, je me suis lancé dans la réfection de mon installation électrique de bout en bout, depuis le disjoncteur et la prise de terre jusqu’à la distribution dans les pièces, à l’occasion, je publierai quelques trucs utiles. Je vous parlerai de mon lave vaisselle qui s’est transformé en four à gaz et a failli mettre le feu à ma cuisine, voire à tout l’appartement. Je vous parlerai des migrants et notamment du nouveau centre d’accueil de Saint-Brévin l’Océan dans l’ancien centre de vacances CCAS d’EDF. Je vous parlerai du pistolet Le Français de la Manufacture Française d’Armes et Cycles de Saint-Etienne et de ses variantes. Je vous parlerai des nouveaux moyens de déplacements urbains électriques individuels. Je vous parlerai du vélo monovitesse. Et dans quelques semaines je posterai quelques photos de mon voyage en Amérique du Nord, Manhattan (NYC), Ottawa et Montréal. Je vous parlerai des élections américaines qu’Hillary Clinton va probablement remporter. Quand j’aurai le temps…

Quelles armes pour les policiers municipaux ?

Les policiers municipaux peuvent être autorisés à porter des armes de poing, sur demande du maire et sous réserve de l’accord du préfet.

Jusqu’en 2015, l’Article R511-12 du code de la sécurité intérieure les autorisait à porter les armes à feu (tirant des projectiles métalliques) suivantes :

Revolvers chambrés pour le calibre 38 Spécial.
Projectile : diamètre 9,06 mm, masse 10,23 g, vitesse : 260 m/s, Énergie : 346 joules

Pistolets chambrés pour le calibre 7,65 mm.
Projectile : diamètre 7,65 mm, masse 4,6 g, vitesse : 292 m/s, Énergie : 196 joules

L’inconvénient de cette disposition était que la plupart des revolvers chambrés pour le calibre 38 Spécial permettent également de titer des munitions 357 Magnum, dont le projectile est identique mais l’étui (la douille) plus long, ce qui leur donne une énergie beaucoup plus importante (946 joules). Et l’Etat dispose de stocks importants de revolvers Manurhin (fabrication française) à barillet 6 coups chambré en 357 Magnum / 38 Spécial. Quant aux pistolets 7,65 mm, ils sont si peu puissants (énergie à peine supérieure à celle d’une cartouche 22 LR)  qu’ils sont plus dangereux qu’utiles pour la personne qui le porte, ils permettent de blesser l’adversaire mais leur puissance d’arrêt est insuffisante pour le neutraliser.

C’est la raison pour laquelle Bernard Cazeneuve a publié le Décret n° 2015­496 du 29 avril 2015 autorisant les agents de police municipale à utiliser à titre expérimental des revolvers chambrés pour le calibre 357 magnum, en précisant cependant qu’ils ne pourront utiliser que des munitions au calibre 38 Spécial.

MR88-357Le Revolver Manurhin MR88 convient parfaitement à la dotation des policiers municipaux, c’est une arme à faible coût, produite dans le cadre d’un partenariat entre Manurhin et le fabricant américain Ruger, spécialiste des carcasses coulées par micro fusion, un procédé moins coûteux que la fabrication par usinage de blocs d’acier forgés. ll équipait autrefois la police nationale et la douane, c’est l’arme utilisée par Julie Lescaut dans la série télévisée. Il est disponible en 3″ et 4″.

L’avantage du revolver par rapport au pistolet est qu’à partir du moment où le barillet est chargé de munitions, il est prêt à tirer, il suffit pour cela de presser la détente (fonctionnement en double action) ou d’armer le chien et de presser la détente (fonctionnement en simple action, plus doux).

Alors que pour tirer avec un pistolet semi-automatique, il faut d’abord tirer sur la glissière afin de charger une munition dans la chambre. Il faut utiliser les deux mains et tirer assez fort. Pas pratique en situation d’urgence ou en conduisant une voiture ou une moto. L’autre solution est d’armer le pistolet à l’avance, mais c’est dangereux, car même avec la sécurité, un coup peut partir inopinément, qui plus est, ça fatigue inutilement le ressort. Une américaine qui transportait un pistolet ainsi armé a été tuée par son enfant de deux ans qui a simplement appuyé sur la détente. L’enfant n’aurait jamais pu armer la culasse ou presser la détente d’un revolver.

L’avantage du calibre 38 Spécial est qu’il offre un bon compromis entre puissance et maniabilité. En effet le puissant 357 Magnum entraîne un important recul préjudiciable à la précision et au tir répétitif.

Un bon choix d’arme pour les policier municipaux, avec une possibilité d’évolution vers le 357 Magnum si la situation empire. Reste à savoir maintenant s’ils seront autorisés à porter leur arme hors service…

La nano technologie RF 85 chez Anderson

ShootingIndustry-June2016Le magazine “Shooting Industry” du mois de juin vient de paraître !

En page de couverture, un fusil Anderson. Grâce à un traitement permanent par RF85, une nano-technologie qui injecte du calcium dans le tissu moléculaire du métal, ce fusil ne nécessite aucune lubrification. Le traitement RF85 est permanent. Il est dans le métal. Il réduit la friction de 85% et se rode avec le métal. Sous l’effet de la chaleur et de la pression, les nano particules de calcium s’allongent et forment une barrière protectrice qui élimine la nécessite de lubrifier.

Un autre avantage est qu’en l’absence du film d’huile qui piège les particules de carbone, le fusil reste propre plus longtemps. Classiquement, une arme lubrifiée piège les sous-produits carbonés des explosifs. Sous la chaleur de l’arme, le composé gluant se transforme en goudron qui en cuisant constitue un résidu solide qui encrasse la chambre. Le risque est un accident potentiellement mortel.

Grâce à la nano-technologie RF85, le Fusil Anderson tire avec 85% de friction en moins, 23% plus rapidement, ne nécessite jamais d’être huilé, et se nettoie à l’eau et au savon.

GUNS Magazine

Guns magazine, mars, avril, mai et juin 2016 (pdf bitmap lourd) :

GUNS0316 GUNS04616 GUNS05616 GUNS0616

Cliquer sur l’image pour afficher le magazine dans votre navigateur, ou cliquer avec le bouton droit et choisir “Enregistrer l’image sous…” pour sauvegarder le fichier pdf sur votre ordinateur.

Guns magazine 2010 :

janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre

Guns magazine 2011 :

janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre

Guns magazine 2012 :

janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre

Port d’une arme dissimulée aux États-Unis

Conceal & Carry Handguns - Summer 2016Tous les Etats américains autorisent le port d’une arme dissimulée sous certaines conditions. 42 états exigent un permis. 8 états (Alaska, Arizona, Idaho, Kansas, Maine, Vermont, Virginie-Occidentale et Wyoming) autorisent les particuliers à porter des armes dissimulées en public sans permis. (Cependant, sept de ces huit Etats délivrent encore des permis de port d’armes cachées pour les particuliers désireux de bénéficier d’une exemption de vérification des antécédents au regard de la loi fédérale lors de l’achat d’une arme à feu, ou pour les autoriser à  porter des armes dissimulées dans d’autres Etats). En outre, le Mississippi autorise les particuliers à porter des armes de poing dissimulées et chargées en public sans permis, uniquement si l’arme de poing est dans un sac à main, une sacoche, un porte-documents, ou une mallette fermée.
Sur les 42 États qui exigent un permis de port d’armes dissimulées en public, 9 états n’accordent pas de permis si le demandeur n’est pas de bonne moralité ou s’il ne justifie pas d’une bonne raison de porter une arme en public. Les 33 autres états accordent facilement la plupart des demandes de port d’armes cachées.
La plupart des états imposent des restrictions sur les lieux où le armes à feu cachées peuvent être portées, notamment dans les bars, les écoles et les hôpitaux, et lors des événements sportifs publics.
La revue Concealed Carry Handguns se consacre aux armes de poing de faible encombrement, à leurs dispositifs de port et à leur maniement. Le numéro de l’été 2016 vient de paraître.