Le charançon du gland (curculio glandum)

Qui n’a pas ramassé des glands au pied d’un chêne, pour les planter, pour les utiliser en décoration, ou pour nourrir son cochon ? Le cochon et son cousin le sanglier ne sont d’ailleurs pas les plus gros consommateurs de glands. Je m’en suis aperçu alors que je ramassais des glands dans un jardin dans les Yvelines. La plupart des glands tombés de l’arbre étaient en effet percés d’un petit trou révélateur d’une piqûre d’insecte, je n’ai ramassé évidemment que ceux qui n’avaient pas l’air piqués. Puis je les ai laissés dans un petit bol avant de les mettre à germer.

curculioglandum1

Mauvaise surprise : les glands sains étaient atteints ! Je n’avais pas vu le mini piqûres de l’insecte qui avait percé le péricarpe pour pondre son œuf dans la graine. Et voici les larves :

curculioglandum2

Des larves de curculio glandum, nom latin du charançon du gland.

[source de la suite : www.myrmecofourmis.fr]
curculioglandum3Quand les glands commencent tout juste à se former, les femelles de Curculio glandium utilisent leur rostre comme une perceuse : elles le plantent dans la cuticule du gland puis tourner sur elles-mêmes pour forer un trou qui leur permettra de déposer un œuf. Lorsque le gland tombe, la larve a généralement fait assez de réserve pour se transformer en nymphe. Elle creuse à son tour un trou de sortie et s’enterre dans le sol. Une fois dans le sol, elle construit une petite logette à l’aide de sa salive et de débris végétaux, puis attends le retour du printemps pour sortir le bout de son rostre. Et le cycle recommence.

Poussins du jour

poussins

Monsieur Le Coq et madame La Poule ont l’immense joie de vous faire part de la naissance de leurs quatorze bébés, nés à Plourhan (Côtes d’Armor), dimanche 5 juin 2016. Les bébés poussins, qui ont réussi à percer leur coquille se remettent de leurs émotions dans la douce chaleur de l’éclosoir.

Panama Peppers

Piment_aji_chomboLe Panama est réputé pour ses piments, comme toute l’Amérique centrale dont la plante (capsicum) est originaire. Un des plus piquants est l’Aji Chombo.

L’Aji Chombo est un “Scotch Bonnet”. Il est souvent confondu avec le Habanero car ils se ressemblent. LAji Chombo et le Habanero appartiennent à la même espèce de piments (Capsicum Chinense).
Capsicum se réfère à la capsaïcine (8-méthyl-N-vanillyl-6-nonénamide), l’alcaloïde qui produit la sensation de brûlure dans la bouche. Chinense est une référence erronée du botaniste hollandais qui a cru que les ces piments venaient de Chine. Tous les piments de ce genre sont du Nouveau Monde. Les piments commencent verts et deviennent à maturité orange citrouille ou rouge écarlate. La plupart des “Scotch Bonnets” ont une force de 100 000 à 350 000 sur l’échelle de Scoville, comme leur cousin le Habanero. Juste au-dessus des “Tabasco” à 50 000 / 100 000. Le piment le plus fort est le “Carolina Reaper”.

scoville

La liste des piments de Panama autorisés à l’importation aux Etats-Unis est la suivante (noms en anglais) :

Bell, cayenne, cherry, chili, garden, Hungarian, Italian sweet, mango, paprika, pimento, red, sweet red, tabasco, bird, rocoto, apple chile, yellow lantern and bonnet.

La France importe-t-elle aussi des Panama Peppers ?

Vous l’avez compris, cet article était une allusion à l’erreur de prononciation de “Panama Papers”, devenu “Panama Peppers” dans la bouche de certains journalistes*. Toujours à propos de Panama, savez-vous que les chapeaux éponymes sont en réalité originaires de l’Equateur ? Et c’est d’après le nom de ce chapeau, mis en vogue par les ouvriers qui creusaient le canal, et adopté par les Parisiens, que Paname est devenu le surnom de Paris.

(*) Cet après-midi, sur France Culture, Peter Stein, le célèbre metteur en scène allemand, spécialiste de Tchekhov, disait que les mots anglais qui émaillent les phrases des français sont complètement incompréhensibles pour les étrangers, tellement ils sont mal prononcés, en particulier en raison de notre habitude de placer l’accent tonique sur la dernière syllabe.

Thalassa, le choix de l’Armor

L’émission Thalassa, du vendredi 18 mars 2016, était consacrée aux Côtes d’Armor. Je l’ai téléchargée sur le podcast de France 3. Le fichier pèse 700 Mo. J’avais l’intention de le mettre en ligne sur YouTube, mais deux internautes l’ont fait avant moi. La vidéo YouTube est de moins bonne qualité que celle en ligne sur le site de France 3, mais elle se charge plus rapidement :

Pêche à la coquille à Saint-Quay-Portrieux

Dernières sorties pour les pêcheurs de coquilles Saint-Jacques, un reportage de France 3 Bretagne, diffusé mercredi 23 mars 2016. J’ai téléchargé le podcast de France 3, extrait la séquence consacrée à Saint-Quay-Portrieux et l’ai publiée sur YouTube (j’espère que c’est légal).


This video shows scallop fishing, with a dredge, on board of a small fishing boat off Saint-Quay-Portrieux, the scallop capital city in Brittany (France). Scallop fishing is heavily regulated. Fishermen are entitled to fish no more than 45 minutes twice a week. Exceeding the alloted time, even a minute, is heavily punished: fishing prohibition and court. Helicopters fly over the area to enforce the law.

La Bernache Cravant du Croisic


La bernache cravant est une petite oie au plumage sombre : la poitrine et la tête sont noirs, le cou porte une petite tache blanche de chaque côté, le dessous est gris-brun foncé, y compris le ventre. Le bec et les pattes palmées sont uniformément noirs. Le dessous de la queue est blanc. Elle pousse un cri caractéristique, largement reconnaissable. Les bernaches cravants volent en formations irrégulières, rarement en V. Le régime est végétarien, elle consomme notamment les zostères, plantes marines abondantes dans le golfe du Morbihan. (source golfedumorbihan.org).

L’aire de reproduction se limite au littoral arctique de la Sibérie. La migration post-nuptiale a lieu dans une premier temps sur le littoral du Danemark et de l’Allemagne en septembre, puis elles se dispersent vers les baies et estuaires du sud de la Mer du Nord, la Manche, le littoral atlantique français, le Bassin d’Arcachon constituant la limite sud de l’aire d’hivernage.

La bernache cravant fréquente les côtes bretonnes durant la période d’hivernage : les premières sont observées en septembre, les dernières en avril. Un pic d’abondance est marqué en début d’hiver, notamment en novembre ou décembre.

DSCN1241R

L’aigrette garzette du Croisic

L’aigrette garzette est la plus répandue des aigrettes. Corps élancé et élégant au plumage blanc. Long cou et bec noir très allongé. Longues pattes noires aux doigts jaunes. Lors de la reproduction, 2 ou 3 plumes ornent sa nuque et de fines plumes d’environ 20 cm naissent sur ses épaules, s’étendent sur le dos et retombent de chaque côté de la queue en panaches élégants. Ce sont ces plumes, appelées crosses, autrefois très convoitées par les femmes pour leur valeur ornementale, qui ont valu à ces oiseaux le nom d’aigrettes. (source : oiseaux.net).

DSCN1235R

J’ai surpris cette aigrette qui cherchait sa nourriture dans les algues, sur les rochers de la plage du Croizic.

Allah a exaucé la prière pour la pluie

En faisant tomber quelques gouttes de pluie sur Ouarzazate :

P1100057R

Et en recouvrant l’Atlas d’un manteau de neige, qui a entraîné la fermeture de la route de Marrakech :

P1100096R

La photo est prise depuis les studios de cinéma, au sud de Ouarzazate, cf. article suivant.