Tailles comparées de Manhattan et de Paris

A force d’arpenter Manhattan du nord au sud, j’ai voulu me rendre compte de ses dimensions par rapport à Paris, et j’ai superposé deux cartes issues de Google Maps, en assombrissant celle de Manhattan, pour la faire ressortir. On se rend compte que les distances sont relativement importantes, surtout du nord au sud, j’insiste là-dessus, parce que la carte du métro de New-York est volontairement déformée en largeur et traduit mal les distances nord-sud.

Manhattan Paris

Notez l’échelle, en bas à droite.

de Central Park à Harlem

Départ à pied de Central Park West au niveau de la 97° rue, nous remontons Central Park jusqu’à son extrémité nord, au niveau de Lenox Ave (Malcolm X Bld). Nous sommes à Harlem, nous continuons jusqu’à la 125° rue (Dr Martin Luther King Jr Bld), où se trouve le célèbre théâtre Apollo. Malcolm X (El-Hajj Malek El-Shabazz) et Martin Luther King étaient tous deux des prêcheurs noirs, le premier musulman, le second chrétienn, et des activistes de la cause noire, le premier violent, le second pacifiste, tous deux ont été assassinés, Malcolm X à Harlem, Martin Luther King à Memphis.

A noter que parfois les noms des rues ou des avenues portent un deuxième nom honorifique, ainsi Lenox Avenue porte aussi le nom de Malcolm X Boulevard, et la 125° rue, Martin Luther King Boulevard.

Trump Place 160 Riverside Boulevard, New-York

J’ai vu ce matin à la télévision que l’enseigne ‘Trump Place’ venait d’être retirée d’un immeuble situé 160 Riverside Boulevard, donnant également sur l’Hudson. L’immeuble n’appartient plus à Trump et les résidents ont demandé à ce que son nom soit enlevé. Je n’imaginais pas que l’enseigne serait retirée quand j’ai photographié l’immeuble, ce lundi :

Trump Place

L’oculus de Santiago Calatrava à Ground Zero

Nef nervurée, en superstructure de la gare ferroviaire reliant les lignes de train de Manhattan et du New-Jersey, qui franchissent l’Hudson en souterrain, selon de quel côté on l’observe, elle évoquera un oiseau ou squelette de dinosaure, une prouesse architecturale et une dimension mystique qui ne laissera personne indifférent, un hommage à ce lieu de mémoire.

Ground zero au World Trade Center

En juillet 1976, lors de mon premier voyage aux Etats-Unis, j’étais monté au sommet d’une des tours jumelles du World Trade Center. Quarante ans plus tard je me trouve au même endroit, et je contemple avec émotion l’empreinte de ces tours, deux bassins carrés, profonds de 9 mètres dont les parois sont constituées de murs d’eau qui s’écoulent dans un trou carré au centre. Une représentation de la chute des tours. Sur le parapet, les noms des victimes… et une rose.

Combien de chambres d’hôtels à St-Quay-Px ?

lecelticAvec la fermeture du Gerbot d’Avoine, il ne restera plus que trois hôtels à Saint-Quay-Portrieux :  Le Ker Moor (4*, 27 chambres), le Saint-Quay (2*, 8 chambres) et le Kreisker (0*, 6 chambres), d’une capacité totale de 41 chambres.

Dans les années 1930, Saint-Quay-Portrieux comptait pas moins de 25 hôtels et pensions de famille :
Hôtel Le Celtic, Hôtel de la Paix, Hôtel Beau Rivage, Splendid Vue Hôtel, Hôtel Ker-Yvonic, Le Gulf-Stream appartements meublés, Grand Hôtel de la Plage, Hôtel Villegia, Hôtel-Restaurant les Balsamines, Pension l’Armorique, Hôtel-Pension Les Pierrettes, Hôtel du Tourisme, Hôtel des Marronniers, Hôtel des Bains et de l’Isnain, Hôtel de la Jetée, Hôtel Beauséjour, Pension de famille Ker Robert, Hôtel Pension les Chrysanthèmes, Pension de Famille les Acacias, Central Hôtel Restaurant, Modern Hôtel, Hôtel St-Quay, Hôtel de la Grève et de la Gare, Hôtel du Mouton Blanc, Hôtel Bretania.

Combien de chambres ? S’agissant pour la plupart de petits hôtels, en prenant comme hypothèse une moyenne de 8 chambres par hôtel, on aurait une capacité de 200 chambres environ, soit 5 fois plus qu’aujourd’hui.

41 chambres d’hôtels seulement à Saint-Quay-Portrieux, c’est peu, et cela pose au moins deux problèmes :

– Faute de pouvoir loger les participants, il n’est pas envisageable d’organiser, au centre des congrès, des événements  (congrès, colloques, symposiums) réunissant des congressistes sur plusieurs journées.
– La faible capacité hôtelière risque de compromettre le renouvellement de la classification station de tourisme et de la subvention (dont j’ignore le montant) qui l’accompagne.

Le Celtic existe toujours, fièrement dressé à l’extrémité nord-ouest de la grève de l’Isnain, ce n’est plus un hôtel mais un immeuble de studios ou  de petits appartements en copropriété, comme la plupart des anciens hôtels de Saint-Quay-Portrieux.

(L’hôtel Celtic 1930 et le Roc Celtic aujourd’hui)

Les grands prêtres font sensation dans le métro

soutaneIls étaient quatre ecclésiastiques, portant des soutanes noires ajustées, jeunes, beaux et grands (le grand blond a déclaré mesurer 2,04 m) qui sont entrés en même temps que moi dans le métro, à Saint-Lazare. Un autre grand homme (1,98 m), Freddy est entré en même temps qu’eux et n’a pas tardé à engager la conversation, posant à ces apôtres catholiques tout un tas de questions, sur leurs tailles, sur leur statut, l’un d’eux était prêtre, deux diacres et le quatrième séminariste, sur la religion ensuite : Comment Dieu peut-il tolérer la violence, Dieu a-t-il besoin des hommes ou les hommes ont ils besoin de Dieu, etc. Les prêtres étaient debout près d’une porte, la tête du plus grand touchait le plafond. Place de Clichy, une jeune femme est montée et s’est retrouvée entre le plus grand prêtre et Freddy. Surprise tout d’abord puis flattée de se trouver au milieu d’une assemblée de beaux et grands hommes, elle leur a à son tour posé des questions sur leur statut, sur le célibat des prêtres, elle a dit qu’elle était musulmane et qu’elle se prénommait Natacha, puis elle a demandé au plus grand s’il acceptait qu’elle se prenne en photo avec lui (selfie), et a pris deux ou trois photos après son accord. Je voyais les yeux amusés et les sourires bienveillants des passagers qui ne perdaient pas un mot de ces échanges. Une lueur d’espoir dans ce monde de brutes.

Les terre-pleins du port d’Armor se refont une beauté

Terre-pleins Port d'ArmorLes travaux tant attendus ont démarré. Après la démolition de l’hôtel inachevé début 2011, et l’abandon du projet immobilier porté par la société Budet, les terre-pleins faisaient bien triste figure. Le syndicat mixte du port d’Armor (22410) va offrir aux Quinocéens un bel espace de stationnement meublé et arboré. Démarrer les travaux en même temps que la saison touristique ne me semble pas des plus pertinents, à moins que ce soit un moyen déguisé de chasser les camping cars et de réorienter les touristes vers les restaurants de la ville.

La carte et le territoire

epci21La carte et le territoire, c’est le titre d’un roman de Michel Houellebecq, un roman qui a obtenu le prix Goncourt en 2010, un roman que j’ai dévoré en deux jours à peine, un Michel Houellebecq qui n’avait pas hésité à encenser le journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut dont il fait un de ses personnages.

La carte et le territoire, à Saint-Quay-Portrieux, où l’enjeu de la fusion des intercommunalités préoccupe plus les citoyens que les élections régionales.

Ce soir (mardi 9 décembre), le maire de Saint-Quay-Portrieux avait organisé une réunion publique au centre de congrès pour présenter la carte et le territoire proposés par le préfet des Côtes d’Armor. Comme il l’a souligné, c’était et ce sera la seule réunion publique organisée dans notre communauté de communes. Une réunion publique à laquelle au moins 150 personnes ont participé, des Quinocéens, mais aussi des Binicais et des Tagarins, une réunion qui aura duré deux heures et demie.

Thierry Simelière a d’abord présenté les chiffres, des chiffres rébarbatifs, la synthèse de l’étude exhaustive et objective de Ressources Consultants Finances communiquée à Binic jeudi dernier. Il a ensuite passé la parole à la salle. Ceux qui sont intervenus pour poser des questions ou apporter des témoignages étaient contre la carte, cependant les échanges ont été courtois et pertinents.

Une réunion dense, réussie, à mettre à l’actif du maire et plus largement à l’actif de la ville de Saint-Quay-Portrieux.  Je n’en dirai pas plus, parce que je serai amené à me prononcer vendredi en conseil municipal, parce que je me sens investi d’un certain droit de réserve, et parce que les médias présents sauront mieux synthétiser la teneur des échanges que moi.