Le Gerbot d’Avoine et la mort des petits hôtels

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Affiche Gerbot d'AvoineCombien y avait-il d’hôtels à Saint-Quay-Portrieux du temps de sa splendeur ? Combien y en a-t-il aujourd’hui ? La hausse des coûts salariaux et la hausse des prix de l’immobilier ont conduit la plupart des petits hôtels à fermer pour être rachetés par des centres de vacances ou par des promoteurs pour les découper en studios. Les rares qui ont survécu doivent maintenant fermer sur ordre des préfets pour non respect des normes. Comme l’emblématique Gerbot d’Avoine à Saint-Quay, qui vient de mettre la clé sous la porte.

Les locations entre particuliers, favorisées par les sites de partage comme airbnb font concurrence à l’hôtellerie de milieu de gamme, d’autant plus que ces locations ne sont pas soumises aux mêmes règles drastiques d’hygiène et de sécurité que les hôtels de tourisme.

Voyager en Belgique

La Grand Place de Mons sous la pluie, la photo prise avec un téléphone basique était tellement triste que j’ai choisi de la retoucher avec Photoshop et de vous montrer un fondu enchaîné avant/après. Les images qu’affichent le cinéma, la télévision, les magazines sont probablement toutes ainsi retouchées, au point que la réalité paraît parfois moins belle que l’image et surtout plus terne et plus floue.

maredsousDéjeuner à la taverne Copenhague sur la Grand Place. Le choix de bières à la pression est excellent, elles sont bonnes et peu chères, j’ai particulièrement aimé la Maredsous. En revanche j’ai trouvé le prix des moules frites un peu élevé : autour de 20 €, un peu plus qu’en France il me semble.

Le service est inclus, comme en France, le serveur m’a dit que les gens de “SHAPE”, le centre de commandement de l’OTAN, surtout les américains et les canadiens, laissaient en général 10% et les Belges rien du tout. Comme j’avais posé la question et comme j’étais content du service, j’ai laissé un peu plus de 10%. Mon ami canadien, qui travaille à SHAPE, m’a dit qu’il faisait comme les belges. Pour mémoire, au Canada et aux Etats-Unis, le service n’est pas compris, et il est d’usage de laisser entre 15% et 20% selon qu’on est plus ou moins satisfait du service.

Petite mésaventure : j’ai pris de l’essence dans une station SHELL, j’ai payé avec ma carte, mais je ne suis pas retourné à la borne centrale pour retirer mon ticket. Quelques minutes plus tard, je reçois un SMS de Boursorama Banque m’indiquant que j’avais réalisé une opération de 125 € avec ma carte. J’ai cru avoir été victime d’une fraude et j’ai immédiatement appelé le centre d’opposition VISA PREMIER. De retour à Paris j’ai rappelé Boursorama et j’ai compris que le SMS correspondait seulement au montant de l’autorisation pour faire le plein, et effectivement ma carte n’a été débitée que de 55 €. En fait, lors de la première opération dans un pays étranger, Boursorama envoie un SMS avec le montant de l’opération. Je ne m’en souvenais pas et du coup je vais être privé de carte quelques jours. Et je vais devoir retenir un nouveau code, dommage car l’ancien était très facile à retenir.

les sacs à dos

sacadosLes sacs à dos, comme certains les désignent à Saint-Quay-Portrieux, ce sont les touristes et les vacanciers qui profitent des plages, qui marchent sur le sentier des douaniers, qui pratiquent la pêche à pied, qui assistent aux spectacles en plein air, mais qui ne séjournent pas dans les hôtels, ne mangent pas dans les restaurants et n’achètent pas dans les commerces locaux, bref tous ceux qui profitent de la commune sans rien dépenser.

Des sans dents en vacances ?

Non, une philosophie plutôt, la version française des “backpackers”, de l’anglais backpack, sac à dos, dont l’équivalent français est routard, globe-trotter ou bourlingueur.

Les migrants de Saint Brevin l’Océan

impacts de balles sur le Centre CCAS de Saint Brevin l'Ocean

Saint Brevin l’Océan s’apprête à accueillir 70 migrants dans le centre de vacances d’EDF, généreusement mis à disposition par la CGT, gestionnaire des activités sociales d’EDF depuis 1946. Le “Pavillon des Fleurs” est idéalement situé au cœur de l’artère principale à deux pas de la plage et du quartier des belles villas nichées dans la forêt de pins.

Les migrants de Calais vont être répartis dans différents établissements comme celui de Saint-Brevin, où ils bénéficieront d’un accueil à la hauteur de la réputation généreuse de la France.

Le centre de vacances d’EDF (CCAS) n’est ouvert que l’été, le reste de l’année il héberge les activités sociales du comité d’entreprise. D’où la bonne idée d’y loger temporairement des migrants, tout en leur dispensant une formation qui facilitera leur insertion.

Les Brevinois sont partagés sur ce projet d’accueil, selon leurs sensibilités, certains attendent pour se faire une opinion, certains sont fiers d’accueillir ces migrants, d’autres réunis au sein d’un comité de soutien s’opposent pacifiquement au projet, d’autres de façon plus belliqueuse, comme celui (ou ceux) qui a tiré des coups de feu dans les vitres de l’établissement (photo).

Grâce à Saint Brevin et grâce aux autres communes qui vont accueillir des migrants un peu partout en France, la promesse de François Hollande de démanteler complètement la jungle de Calais d’ici la fin de l’année sera peut-être tenue.

Mais 70 migrants à Saint Brevin, c’est peu comparé aux 2000 migrants qui s’embarquent tous les jours depuis les côtes libyennes. Combien faudra-t-il de Saint-Brévin pour les accueillir ?

Saint Augustin et l'enfantÇa me fait penser à Saint-Augustin et à sa rencontre avec un jeune enfant sur une plage d’Afrique du Nord, pas en Libye, mais dans l’actuelle Algérie. L’enfant était fort occupé, allant et venant sans cesse du rivage à la mer : il avait creusé dans le sable un petit bassin et allait chercher de l’eau de mer avec un coquillage pour la verser dans son trou. Le manège de cet enfant intrigua l’évêque qui lui demanda :
– Que fais-tu là ?
– Je veux mettre toute l’eau de la mer dans mon trou.
– Mais, mon petit, ce n’est pas possible ! La mer est si grande, et ton bassin est si petit !
– C’est vrai, mais j’aurai pourtant mis toute l’eau de la mer dans mon trou avant que vous ayez compris le mystère de la Sainte Trinité.
L’enfant était un ange…

Sain et sauf

feu-lave-vaissellePas le temps de publier des articles en ce moment, même si les sujets ne manquent pas. En septembre, j’ai profité de la fin de l’été au bord de la Méditerranée et je n’ai quasiment pas ouvert mon ordinateur. De retour dans la capitale, je me suis lancé dans la réfection de mon installation électrique de bout en bout, depuis le disjoncteur et la prise de terre jusqu’à la distribution dans les pièces, à l’occasion, je publierai quelques trucs utiles. Je vous parlerai de mon lave vaisselle qui s’est transformé en four à gaz et a failli mettre le feu à ma cuisine, voire à tout l’appartement. Je vous parlerai des migrants et notamment du nouveau centre d’accueil de Saint-Brévin l’Océan dans l’ancien centre de vacances CCAS d’EDF. Je vous parlerai du pistolet Le Français de la Manufacture Française d’Armes et Cycles de Saint-Etienne et de ses variantes. Je vous parlerai des nouveaux moyens de déplacements urbains électriques individuels. Je vous parlerai du vélo monovitesse. Et dans quelques semaines je posterai quelques photos de mon voyage en Amérique du Nord, Manhattan (NYC), Ottawa et Montréal. Je vous parlerai des élections américaines qu’Hillary Clinton va probablement remporter. Quand j’aurai le temps…

Les boucles de la Seine Maritime

Escapade dans les boucles de la Seine Maritime, dans les environs du village de La Bouille, samedi 3 et dimanche 4 septembre 2016 :

Hotel-Saint-PierreDîner vendredi soir au “Saint-Pierre” à la Bouille. Au menu du marché (25 €) spontanément proposé par le patron, Ladislas Lefebvre, en entrée oeuf parfait au poisson mariné et herbes fraîches agrémenté d’une émulsion, en plat noix de veau fondant sur risotto de kinoa et au dessert pommes et potiron rotis au miel avec une boule de glace. Pour 10€ de plus le sommelier nous a proposé deux verres de vin assortis aux mets, un rosé suivi d’un Saint-Pourçain ou d’une Syrah Gardoise, des vins délicieux. Un personnel stylé et attentionné, une belle table, qui plus est face à la Seine, un repas gastronomique. Le menu du marché est proposé en semaine, midi et soir.

Clos des RosesDéjeuner samedi midi au Clos des Roses, un restaurant tenu par un ESAT (établissement et service d’aide par le travail) à Sahurs, juste après le passage d’eau menant à la Bouille. Là encore un très bon repas, avec des amuse-bouches et une petite salade pour faire patienter, menu à 14€ (entrée plat), entrées Feuilleté à l’andouille et à la moutarde ancienne et Paris-Brest aux escargots, plats bavette d’aloyau frites et légumes, le dessert devait être du même niveau au vu des assiettes de nos voisins, pichet de 50cl de vin à 10€, personnel attachant et consciencieux.

Dans le Parc Régional des Boucles de la Seine, le franchissement du fleuve se fait par des “passages d’eau” desservis par des bacs. Car il n’y a aucun pont entre le pont Flaubert à l’amont (Rouen) et le pont de Brotonne à l’aval (Caudebec-en Caux). Et avant la construction des ponts de Tancarville (1959), Brotonne (1977) et Normandie en 1995, il n’y avait aucun pont sur la Seine entre Rouen et son embouchure.

horaires des bacsPourquoi ? Parce-que la Seine est “maritime” de la mer jusqu’à Rouen, cela se traduit par le fait que l’onde de marée remonte le fleuve sur 140 km, jusqu’au barrage de Poses, 40 km en amont de Rouen. A Rouen, l’amplitude de la marée est encore d’un peu plus de 3 mètres. Le gabarit de la seine, avec un tirant d’eau supérieur à 10 mètres et un tirant d’air de plus de 50 mètres, permet ainsi aux cargos, porte-conteneurs et paquebots d’accéder au port maritime de Rouen, limité à l’amont par le Pont Guillaume-le-Conquérant.

Chaque nouveau pont doit enjamber la Seine d’une seule travée et laisser un tirant d’air d’au moins 50 mètres. On comprend donc que les autorités aient préféré conserver le système des “passages d’eau”. Un service gratuit, rapide et fréquent : outre l’horaire théorique, le bac part dès que le nombre de voitures en attente atteint sa capacité. L’embarquement, la traversée et le débarquement durent environ 5 minutes. 8 traversées au total entre Rouen et la Manche.

L’explosion du tourisme halal à envoyé spécial

explosion tourisme halalUn reportage édifiant de Rim Khalifa et Julien Nativel, consacré à l’explosion du tourisme halal, diffusé jeudi 1er septembre dans la dernière édition d’envoyé spécial sur France 2.

“Tourisme Halal” ou “muslims-friendly” : un terme inventé par les professionnels du touristisme pour qualifier un marché en pleine expansion, qui pèse plus de 150 milliards de dollars à travers le monde. Parti de Malaisie, Turquie et des Emirats-Arabes-Unis, il s’attaque désormais à l’Occident.

Des hôtels halals voient le jour un peu partout en Europe, avec tapis de prière dans les chambres, et repas garantis 100% halal. Des chambres d’hôtes “muslim friendly” dans les châteaux d’Anjou, pour accueillir au mieux ces touristes soucieux de partir en vacances sans se couper de leur religion et de leur communauté.

Il y a encore quelques années, pour les Français musulmans, partir en vacances était synonyme de séjour dans le pays d’origine: Algérie, Maroc, Tunisie… Un retour aux racines pour des millions d’entre eux. Mais de plus en plus, les enfants d’immigrés comme les nouveaux convertis, font le choix de vacances à l’étranger, ou de partir à la découverte de la France. A condition que leur séjour soit organisé selon leurs préceptes religieux et à condition d’être seuls entre musulmans.

Le marché est énorme et les hôteliers et hébergeurs qui se lancent dans la formule voient leur chiffre d’affaires exploser. Piscines et ascenseurs réservés aux femmes (musulmanes), où les portables sont prohibés, pour éviter les photos en bikini ! Pour éviter d’être hors la loi, ces hébergements et centres de loisirs sont censés être ouverts à tous, quelque soit la religion, mais personne n’est dupe…

Ainsi après le communautarisme, une nouvelle forme d’arpatheid ou de ségrégation est en train de voir le jour. Un apartheid basé non pas sur la couleur de la peau comme aux Etats-Unis ou en Afrique du Sud, mais sur la religion.

La religion avait déjà sa place :
– dans les lieux de cultes (évidemment, c’est la base),
– dans les cimetières : carré juif, carré musulman, cimetière protestant…,
– dans les écoles : écoles catholiques (ouvertes à tous), écoles juives, écolas musulmanes ou coraniques (en principe interdites),
– dans les cantines : menus halal, casher.

Elle s’imisce désormais dans tous les pans de la vie en société, dans les loisirs, dans les hôpitaux, dans l’hôtellerie, sur les plages, dans les centres aquatiques.

Quelle sera la prochaine étape ?

Des wagons halal dans les trains et les métros , des HLM halal, des prisons halal, des bureaux halal dans les entreprises …?

Comment réagira la ligue des droits de l’homme, si prompte à saisir la justice lorsque la communauté musulmane est menacée ?

Si on accepte le communautarisme et qu’on reconnaît le droit des musulmans à être entre eux, il faut reconnaître aussi aux non musulmans, catholiques, juifs, protestants, boudhistes, athées.. le droit d’être entre eux aussi.

Ce n’est pas le cas : Samedi 27 août, un restaurateur de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a refusé de servir deux clientes musulmanes voilées. Un fait jugé suffisamment grave par le parquet de Bobigny qui a décidé d’ouvrir une enquête pour “discrimination à caractère racial”.

[+ afficher la suite]

Le burkini interdit au Maroc pour raisons d’hygiène

Accés-piscinesOasiria est un des plus beaux parcs aquatiques marocains, installé à Marrakech, au Maroc, il ne compte pas moins de 8 piscines, 20 attractions, 17 pistes de glisse, et 9 millions de m3 d’eau.

Sur le site internet oasiria.com, il est précisé que pour des raisons d’hygiène, le burkini est interdit dans les piscines, comme en atteste ce panneau.

Cependant, aucune plainte émanant d’un quelconque Comité contre l’islamophobie n’a été déposée à l’encontre du parc aquatique.

Les plages de la côte d’Opale à 2 heures de Paris

La plage de Merlimont, dans le Pas de Calais, est à seulement deux heures en voiture du Nord de Paris par les autoroutes A15 et A16, l’idéal est de rejoindre l’A15 par l’A115 depuis Asnières ou par l’A86, l’accès depuis l’A1 prend un peu plus de temps. Quant au trajet en train, Paris-Nord Etaples prend environ  2h30. Si vous prenez lA16, je vous recommande de vous arrêter sur l’aire de la baie de Somme, peut-être la plus belle de toutes les autoroutes françaises.

Merlimont est une station familiale, avec de petites maisons coquettes, elle n’a pas été défigurée par des immeubles laids (Berck) ou imposants (Le Touquet). La plage est immense, profonde et large, presque 20 km de longueur, entre la baie d’Authie au sud (Berck) et la baie de Canche au Nord (Le Touquet) :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vue rapprochée :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une eau tiède, 20° ce samedi 27 août :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Attention si vous ne savez pas bien nager (ou nager longtemps), la plage de très faible pente est légèrement ondulée de bancs de sable et de creux, les bâches, qui peuvent se révéler dangereuses pour les baigneurs imprudents :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De fait, selon le niveau de la marée, il faut parfois marcher beaucoup pour perdre pied, et souvent le fond remonte au pont qu’à 100 mètre du rivage on n’a de l’eau que jusque aux chevilles.

Ambiance plus “classe” au Touquet, la station huppée avec ses belles maisons nichées au coeur de la forêt, son golf, son hôtel “Westminster”, mais avec un front de mer défiguré par des immeubles sans cachet au milieu desquels des villas d’époque font de la résistance :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Plus de chars à voile que de dériveurs ou catamarans :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Et la même plage qu’à Merlimont :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Balade dans les rues du Touquet avant de rentrer, il y avait un attroupement, c’était Nicolas Sarkozy qui dédicaçait son livre, nous n’avons pas fait le détour et sommes rentrés tranquillement à Asnières (sans aucun aucun ralentissement) où la chaleur était encore torride.

La Côte d’Opale bénéficie d’une belle orientation plein Ouest, avec coucher de soleil dans la mer à la clé, d’un bon ensoleillement et de températures de l’eau élevées eu égard à la latitude, une eau plus froide qu’en Méditerranée mais plus chaude qu’en Bretagne, sans doute en raison de la faible profondeur de la Manche. Nous sommes pourtant dans le Nord, maintenant les Hauts de France, une région attachante. Voici la carte des températures de la mer relevées dimanche 28 août 2016 :

sst

La semaine prochaine, cap au sud (dans le rouge) pour 3 semaines à La Grande Motte  je vous raconterai.

Google et la Jungle de Calais

Je serai demain samedi dans le Pas de Calais et je voulais savoir où se trouvaient exactement la “Jungle de Calais” et l’entrée du tunnel sous la Manche. Une recherche sur Google Maps m’a dirigé vers les adresses suivantes :

La Jungle de Calais : The Jungle, Calais
L’entrée du tunnel : ننفق المانش، Peuplingues

Itinéraire en voiture entre la jungle et l’entrée du tunnel :

The Jungle - Eurotunnel

A noter sur la carte le nom en anglais de la Jungle de Calais, “The Jungle” et le nom en arabe du tunnel, “نفق المانش” signifiant “Tunnel sous la Manche”.

Des photos accompagnent la page consacrée à “The Jungle” :

Ainsi que des avis sur l’hébergement, comme s’il s’agissait d’une destination touristique, je cite les deux derniers publiés (j’ai corrigé les fautes d’anglais) :

Callum, il y a 3 semaines

I really enjoyed my stay here, would recommend to anyone looking for nice cheap reliable campsite with amazing onsite facilities and the people are really nice and friendly. I really enjoyed the 6 months I stayed in this amazing camp site! Now I’am in my lovely six bedroom house with my whole family and robbing the tax payers money.

Chris Cox, il y a un mois

A place people aspire to reach, where dreams are shattered, where hope is lost. And yet, a place where support is offered by people from all walks of life to those in desperate need. A place where those of us with the right kind of passport/visa can freely travel to and from … and yet where those in the most need of peace, freedom of expression and the right to education and work of their choosing are trapped. Shame on Europe.