Marcel Serandour prochain maire de Tréveneuc ?

RT_7463Marcel Serandour a annoncé mardi qu’il sera tête de liste aux élections municipales de mars 2014 à Tréveneuc. Louis Gauffeny, Daniel Normand, et la plupart des conseillers actuels seront sur sa liste. Le prochain conseil sera bicéphale, comme l’actuel, et les femmes occuperont des postes clés.

Natif de Lanrodec, Marcel Serandour a commencé sa carrière comme éleveur, lorsqu’il s’est installé à Tréveneuc, en 1974. Passionné de football, il a fondé plusieurs clubs sportifs et a été arbitre pendant plusieurs années. C’est cette implication dans le milieu associatif et dans la vie locale qui l’a porté naturellement à devenir conseiller municipal en 2001, réélu en 2008. A la mairie, il est notamment responsable des sports et il est membre actif de l’association Goëlix qui organise des raids sportifs en Sud Goëlo.

Parallèlement, Marcel Serandour a été administrateur, vice-président, puis président de la coopérative des éleveurs bretons. En 1993, il est devenu responsable de secteur du Groupement d’Achat de Loudéac, et en 2008, responsable de la SARL GAL.

Il a été élevé au grade de chevalier du mérite agricole en 2012. Lors de la remise de la médaille, Louis Gauffeny a dit de lui : “Cet homme actif n’a pas hésité, dans les périodes difficiles de la filière porcine, à prendre des initiatives et à exercer des responsabilités importantes. Marcel Serandour a rapidement pris conscience de l’impérieuse nécessité du respect de la terre”.

Au cœur des projets de Marcel Serandour pour le prochain mandat : la réalisation du programme phare d’aménagement du centre bourg, et l’ambition que Tréveneuc soit porteur de projets au sein de la communauté de communes dont il souhaite voir les actions perdurer.

Le Saint-Quay au Légué

2013-11-23 13.08.08RLe vieux gréement “le Saint-Quay” sera sorti de l’eau et mis en cale sèche sur le port de plaisance du Légué, mardi 7 janvier, à partir de 10h30. Les Quinocéens qui le souhaitent peuvent assister à ce premier événement de la réhabilitation du bateau.

Acquis en 2003 par la ville de Saint-Quay-Portrieux, et rebaptisé le Saint-Quay, le bateau a été mis à l’eau pour la première fois le 6 janvier 1947 sous le nom de “Ar Golen”. D’abord utilisé pour la pêche à la langouste puis pour la drague à la coquille, il a été transformé en bateau de plaisance en 1973.

Incendie au Martouret

2014-01-05 15.44.17RUn incendie s’est déclaré dimanche après-midi dans une cave d’un immeuble de la cité du Martouret. C’est un jeune résident qui voyant de la fumée s’échapper d’un soupirail, a prévenu les pompiers. Pas moins de 3 casernes ont été mobilisées et ont déployé sur place 4 camions d’incendie et de secours. Sans compter la gendarmerie. Fort heureusement le feu a pu être rapidement éteint et cinq résidents évacués pour s’assurer qu’ils n’avaient pas été intoxiqués par les fumées. Plus de peur que de mal.

Domaine de Port Royal

2013-12-19 14.49.14SLa réception des travaux de la deuxième tranche du domaine de Port Royal a été prononcée en présence d’Eric Dorget (Francimo Bretagne), François Dzikowski et Jean-François Faligot (géomètres), Grégoire Pestel et Nicolas Allo (Rault TP),  et Fabien Jézéquel (Le Du TP). Au moment où les PLU deviennent de plus en plus restrictifs, le domaine de Port Royal, avec un total de 40 lots, représente aujourd’hui l’offre la plus importante de terrains à bâtir sur la commune de Saint-Quay-Portrieux. Le lotissement donne à la fois sur le boulevard du littoral et sur la rue des Chênes. La première tranche est en cours de commercialisation, la deuxième tranche le sera d’ici quelques semaines.
Adresse : 45, Boulevard du Littoral 22410 Saint-Quay-Portrieux
Contact : Eric Dorget au 02 96 70 90 34 ou 06 45 80 25 07

Marcel Serandour, candidat à Tréveneuc ?

MarcelSerandourAu cours de la cérémonie des vœux qui s’est déroulée samedi matin à Tréveneuc, le maire, Louis Gauffeny, a annoncé qu’il ne briguerait pas un second mandat. Il fera cependant partie de la liste que Marcel Serandour (en photo), conseiller municipal, dévoilera mardi 7 janvier. Louis Gauffeny s’est montré très satisfait de l’action de la communauté de communes qui a repris le service des eaux et la collecte des ordures ménagères et qui va financer les travaux de rénovation du centre bourg.

Lallinec inondé

2014-01-04 13.26.59PSRPas d’entraînement ni de match au stade Eugène Lallinec où les fortes précipitations ont partiellement inondé les deux terrains (match et entraînement). Les pelouses gorgées d’eau ne seront pas praticables avant plusieurs jours. Noël Guiton a cependant pu obtenir que le match de dimanche qui verra le FC Goëlo affronter l’A.S. Grâces soit disputé sur un terrain en gazon synthétique de l’agglomération briochine.

Simelière crée la surprise

2014-01-03 20.00.23R
Thierry Simelière a créé la surprise vendredi soir en présentant sa liste pour les municipales : Béatrice, la plus jeune candidate vient tout juste d’avoir 18 ans, Victorien a 20 ans… Environ 270 personnes étaient présentes, le public a écouté attentivement et a pu poser des questions… A noter la présence du maire de Saint-Quay-Portrieux, de conseillers municipaux, de membres de listes concurrentes et du blogueur local (et maire-adjoint). Une soirée réussie qui s’est prolongée autour du verre de l’amitié et aux accents de la belle voix d’Elodie, accompagnée au piano par son mari.

Article de Roselyne Veissid du Télégramme du 4 janvier 2014 :
http://saint-brieuc.letelegramme.fr/local/cotes-d-armor/saint-brieuc/etables/stquayport/elections-thierry-simeliere-se-presente-en-rassembleur-04-01-2014-2357444.php

François Héry, organiste de l’église

[© Ouest france, 28 décembre 2013]francois-hery-orgue
François Héry au milieu des organes vitaux de l’instrument : une forêt d’orgues. Outre des relevages (maintenance) effectués par un facteur d’orgue, l’instrument fait l’objet d’un réglage de notes deux fois par an.
Entretien avec François Héry, organiste de l’église.
Par quelle voie (ou voix céleste) êtes-vous venu à l’orgue ?
La musique est une affaire de famille. Mon père, François, alors jeune organiste, fut appelé par l’armée. Prisonnier de guerre, il fut remplacé par une certaine Jacqueline Thirion, jeune Champenoise réfugiée à Saint-Quay. À la libération, François fit la connaissance de sa remplaçante. Ils se marièrent, eurent un fils, François, qui vous parle. Ma mère et mon père, qui devint élu municipal (42 ans) et maire pendant 18 ans, se sont relayés pendant 60 ans à l’orgue de la paroisse pour accompagner les événements, les mariages, les obsèques… J’ai grandi dans cet environnement. À 4 ans, je me mettais au piano et à 14 ans, par une sorte de révélation, je m’orientais vers l’orgue.
Qu’a donc de plus cet instrument et en particulier l’orgue de Saint-Quay ?
En jouer est un exercice très physique, mais la plénitude des sonorités qu’il émet et la palette de timbres dont il dispose sont impressionnantes. À lui seul, l’orgue vaut un orchestre. À l’organiste de faire ses mélanges entre les jeux de notes, définir les nuances sur ses trois claviers ; activer les différents instruments (trompette, flûte, bombarde…) en basculant les dominos (leviers), donner de l’assise (de la profondeur) aux sons par le biais des marches du pédalier.
On peut s’enorgueillir de posséder ici un tel instrument : les 3 400 tuyaux (d’une longueur mesurée en pieds) sont au service de 48 jeux. Ses performances, régulièrement enrichies, en font l’un des plus importants de Bretagne.
Pour l’anecdote, il a été monté en 1932 par le prêtre et mon père, qui a également fabriqué, dans la cave de la maison, avec moi, les tuyaux en bois du piccolo.
Que représente l’orgue dans votre vie ?
Depuis son départ en retraite, l’ex-proviseur que j’étais vient à l’église, très souvent et même la nuit. Je ne me lasse pas de découvrir toutes ces œuvres, classiques, romantiques ou baroques, qui sont à sa portée. L’organiste se fait alchimiste en mariant des sonorités qui font palpiter l’âme pour l’élever vers le ciel. Actuellement je prépare le concert qui sera donné le 26 janvier à l’église. Je ferai plaisir au public (et à moi) en interprétant des œuvres majestueuses ou primesautières. Le 2e orgue, celui de chœur sera aussi de service pour accompagner les chants des Kanerien ar Goëlo.
[© Ouest france, 28 décembre 2013]

Bain du nouvel an 2014

Mercredi 1er janvier2014, le bain du nouvel an a rassemblé une cinquantaine de nageurs et plus d’une centaine de spectateurs. Cette tradition, instituée par le conseiller municipal Bernard Morice, connaît chaque année un succès grandissant.
DSCN6760RLes baigneurs avant le départ.
DSCN6769R
Tous à l’eau.
DSCN6772R2
Après le bain, les participants se sont réchauffés avec un vin ou un chocolat chaud servi par Martial Crowin, le responsable des animations de la Mairie de Saint-Quay-Portrieux.