paparazzi

DSCN6397R
Les progès de la photographie numérique sont spectaculaires : Cette photo du Bar restaurant le Poisson Rouge a été prise le 19 décembre 2013 depuis la terrasse surplombant le CVPx, soit à une distance d’environ 500 mètres.  L’appareil photo est un Nikon Coolpix P510, l’exposition au 1/500, et la focale 180 mm, soit un équivalent 35 mm de 1000 mm. Cliquez sur la photo et agrandissez-là (il suffit de cliquer une deuxième fois sur la photo en plein écran), vous verrez, on arrive à lire les menus.

Dirk renverse Budet

2013-12-24 16.43.47RLe vent a soufflé fort, lundi 23 décembre, au point de renverser le panneau annonçant la construction par le S.E.E. Budet du centre d’activités  maritimes du port de Saint-Quay-Portrieux.

SQP 2014 avec Thierry Simelière

flyer-recto-v5Trouvé un tract de campagne de Thierry Simelière dans ma boîte à lettres ce matin. Le docteur Simelière, qui s’était fait discret jusqu’à présent, organise une réunion publique le 3 janvier au cours de laquelle il devrait présenter sa liste pour les municipales.
Trois listes sont déjà en lice : “vivons Saint-Quay-Portrieux” menée par Georges Brézellec, “Saint-Quay-Portrieux avec Isabelle Quéré” menée par Isabelle Quéré et maintenant “C’est le temps d’une équipe nouvelle!” menée par Thierry Simelière. Le maire de Saint-Quay-Portrieux, Dominique Blanc, devrait dévoiler ses intentions vers la mi-janvier. Martine Poignonnec et Gérard Lambotte n’ont pas encore complètement renoncé à monter une liste.

La gadoue

DSCN6398R
Les travaux de la rue de Geniet ont été achevés il y a un an déjà. Cependant le trottoir devant le n°2 n’a pas été revêtu, ce qui gêne beaucoup les piétons qui marchent dans la boue par temps de pluie et les personnes avec des poussettes. La municipalité actuelle finira-t-elle ces travaux ?

Vitrines de Noël

KG011000 avis1000Karine Georgel décore la vitrine du Fournil de Saint-Quay, la boulangerie du 50 boulevard du maréchal Foch, à Saint-Quay-Portrieux. C’est sa plus grande vitrine de Noël. Elle aura décoré quinze magasins cette année, dont dix à Saint-Quay-Portrieux. Aujourd’hui, contrairement à l’habitude, elle peint sa fresque depuis l’extérieur, car il y avait trop d’étagères et d’étals pour travailler à l’intérieur.
Rappelons que Karine est la créatrice d’Armorine. On retrouvera sa mascotte bretonne, faisant la bise à un bonhomme de neige, sur la devanture du magasin Avis, au 14 rue jeanne d’Arc. Karine dispense des cours d’aquarelle, toute l’année, au sein des ateliers “Krea’quarelles”, en partenariat avec l’office de tourisme de Saint-Quay-Portrieux.

Elizabeth Blain expose au Ker Moor

KerMoor011000KerMoor021000Jean-Luc et Elodie Landel, propriétaires de l’hôtel Ker Moor, à Saint-Quay-Portrieux, accueillent Elizabeth Blain pour une exposition de peinture animalière.
Sauvages, domestiques, à poil ou à plumes, Elizabeth peint toutes sortes d’animaux. Des images rapportées de ses voyages, un portrait de votre chat ou de votre chien. Reproduction fidèle des poils des animaux avec une grande finesse du trait, mais on est loin de l’hyperréalisme et l’expression des ours, des lions, des loups, des chiens et autre mouettes est si attachante qu’on aimerait pouvoir les caresser.
L’exposition a lieu dans les salles de réception de l’hôtel jusqu’à la fin janvier 2013.  Entrée libre et accès handicapé.
Hôtel Ker Moor Préférence / Rue du président le Sénécal / 22410 Saint-Quay-Portrieux / Tél: 02 96 70 52 22

Le BWEF reçoit une subvention de l’ONU

Le Cercle Féminin des Nations Unies à Genève vient d’accorder une subvention de 4 820 € au fonds pour l’éducation des femmes du Burkina (BWEF), pour la mise en place d’un programme de prévention-santé. Le BWEF (Burkina Women’s Education Fund) est une association quinocéenne, dont le but est d’aider les jeunes femmes pauvres du Burkina Faso à poursuivre leurs études supérieures. Le président du BWEF, le Quinocéen Frédéric Eckhard était découragé par le nombre important de jours d’absence pour maladie de ces jeunes filles. “Lors de notre première année de fonctionnement, une de nos protégées, Juliette, a été atteinte de la fièvre typhoïde. Elle a perdu presque une année scolaire.” “Nous nous sommes rendus compte que nos filles souffraient en moyenne de trois épisodes de paludisme par an, qui leur font perdre chaque fois environ deux semaines de classe. Nous avons donc décidé de nous occuper aussi de leur santé.” SAMSUNG DIGITAL CAMERAFrédéric, qui a pris sa retraite à Saint-Quay-Portrieux, après avoir travaillé 20 ans à l’ONU (Organisation des Nations Unies)à New York, a demandé au Docteur Etienne Traoré, le directeur du bureau de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) à Ouagadougou, de diriger un fonds de santé au sein du BWEF. Etienne Traoré, qui était sur le point de prendre sa retraite a accepté. Il mettra en place, avec Frédéric Eckhard, qui doit se rendre sur place au mois de janvier, un programme de prévention basé sur des visites médicales de routine, des soins préventifs et des vaccinations. Il existe maintenant un vaccin contre la fièvre typhoïde et un médicament qui permet de réduire la durée d’une crise de paludisme de deux semaines à trois jours. En photo, Juliette, bénéficiaire du fonds pour l’éducation des femmes au Burkina depuis 2011, en première année de maîtrise de comptabilité à l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest à Bobo Dioulasso, Burkina Faso.
Contact : Frédéric Eckhard / 02-96-70-43-15 / frederic.eckhard@gmail.com

Le Goëlo vu par un Américain


La Bretagne est connue pour ses falaises. Le temps était doux pour un début de décembre.
Kathryn et moi sommes allés faire une balade en voiture sur le Circuit des Falaises,
aux alentours de Plouha. La route est plutôt adaptée à une calèche à cheval.
C’est moins spectaculaire que le Vermont, mais les couleurs de l’automne ont ravi nos yeux.

image007
Nous sommes passés devant une chapelle à moitié oubliée, à côté de la route…
et sommes arrivés dans un cul-de-sac à La Pointe de la Tour.
D’où nous pouvions voir la mer.
image009 image011
Les arbres de la Pointe ressemblent à des soldats blessés, se tenant fièrement debout.
Nous avons poursuivi la route en traversant ce paysage très cahotique…
image015 image017
et nous nous sommes approchés de Bréhec, un village de bord de mer.
De l’autre côté de Bréhec, nous avons grimpé une nouvelle fois jusqu’au sommet des falaises d’où il y avait une vue magnifique. C’était la portion de route la plus impressionnante du circuit et nous y étions absolument seuls.
image019 image021
Un pin solitaire appréciait la vue autant que nous.
Ce fut bon de rentrer à la maison car le soleil commençait à baisser.
image023 image025
Voici la vue que nous pouvions apprécier depuis la fenêtre de notre cuisine.