La pleine Lune du 6 septembre 2017

Photographiée ce soir à 23h38. Les trois cratères les plus reconnaissables, malgré la lumière zénithale, sont Tycho, au sud, qu’on reconnait aux rayons qui partant de lui s’étendent sur une grande partie de l’hémisphère sud, Copernic, à peine au-dessus de l’équateur et à l’ouest de Tycho (à gauche vu de la Terre), et Aristarque, pas le cratère le plus grand de la Lune, mais le plus lumineux, avec sa forme caractéristique : un petit point très blanc prolongé à l’ouest par un petit trait blanc. Au nord-est (arc supérieur droit), les rayons rasants mettent le relief en évidence. Comparez avec ma photo de pleine Lune du 27 octobre 2015, où c’était l’arc sud-ouest qui présentait le plus de relief.

Les marées en Méditerranée

Les marées en Méditerranée, tout au moins sur le côtes françaises, sont de très faible amplitude, cependant elles sont facilement observables lors de la pleine lune, sur les plages à faible pente de l’Occitanie. Cela faisait longtemps que je cherchais un annuaire de marées, je viens de le trouver sur le nouveau site du SHOM. Ce serait bien que le site marée info ajoute les ports de Méditerranée. Avec une amplitude de 20 cm pour les vives eaux, ça fait un peu ridicule par rapport à la baie du Mont Saint-Michel, pas question de pêche à pied à marée basse, mais ça existe, et conjugué à l’effet de la pression barométrique (1 cm par hectopascal) et de la poussée du vent, selon qu’il vient de la terre ou de la mer, cela peut conduire à des amplitudes supérieures à 50 cm. Ci-dessous l’annuaire de marée du SHOM pour le port de Sète, il est valable pour toute la côte occitane (je l’ai également mis en vignette dans le bandeau de droite :

En Méditerranée, contrairement à l’Atlantique et à la Manche, les amplitudes de deux marées successives sont inégales, c’est peut-être la raison pour laquelle le coefficient de marée ne figure pas dans l’annuaire. On observe ces jours-ci le même phénomène à Venise, où les coefficients de marée sont plus forts, et où lors de deux marées consécutives, les hauteurs de la haute mer ne changent pas alors que les hauteurs de la basse mer diffèrent notablement.

La mer des Humeurs et le cratère de Gassendi

Je dédie cette photo de la Lune à Christophe… Maurolycus et les autres cratères que j’avais repérés sur la photo du 28 août ne sont plus visibles car la lumière du soleil les frappe trop à la verticale, en revanche, Gassendi, éclairé par des rayons obliques est bien visible. Ce cratère a été nommé en hommage au mathématicien, philosophe, théologien et astronome Pierre Gassend, dit Gassendi, né à Champtercier (près de Digne-les-Bains) le 22 janvier 1592 et mort à Paris le 24 octobre 1655. Gassendi est un cratère de 110 km de diamètre en bordure nord de la mer des Humeurs. Il se caractérise par la présence d’un cratère plus petit (Gassendi A) à cheval sur son rempart nord. Cliquez (successivement deux fois) sur la photo pour l’agrandir.

Photo prise de Vichy, dans la nuit du 1er au 2 septembre Nikon Coolpix P610, focale 1440 mm (éq. 35 mm). Bizarrement la photo est moins nette, alors que le ciel était clair, que celle que j’avais prise le 28 août en banlieue parisienne.

Retrouvez vos mots de passe internet

Internet et les mots de passes, ça prend moins de place que les grosses clés anciennes qu’on trimbalait avant l’invention de la clé plate, mais il y en a plein et on les oublie tout le temps. Il arrive parfois que vous enregistriez le mot de passe d’un site dans votre navigateur, ça vous permet d’accéder à ce site depuis votre ordinateur, mais si vous effacez vos mots de passe avec vos données de navigation, ou si vous vous connectez depuis votre téléphone, votre tablette ou un autre ordinateur, il faudra saisir ce mot de passe à nouveau. Vous l’avez oublié ? Pas de panique, vous pourrez en demander un nouveau qui vous sera envoyé dans votre boîte mail (à condition que vous n’ayez pas perdu son mot de passe), mais la plupart du temps vous ne pourrez pas utiliser l’ancien mot de passe que vous aviez forgé dans un but mnémotechnique.

Il existe heureusement une autre solution : un petit exécutable : WebBrowserPassView, qui fonctionne sans installation, et qui permet d’afficher les mots de passe enregistrés dans vos navigateurs (IE, Chrome, Firefox). Un double clic sur l’icône WebBrowserPassView.exe et une fenêtre s’affiche immédiatement avec tous vos mots de passes.

J’ai trouvé ce programme sur une clé USB de Thomas, il l’avait enregistré au mois d’avril 2017. Vous pouvez le télécharger ici, il est très léger, 236 KB, le poids d’une petite image : denez.com/exe/webbrowserpassview.zip

Les cratères plus visibles dans le croissant de Lune

C’était la première fois que je photographiais un croissant de Lune. Je pensais que seule la pleine Lune avait de l’intérêt. Mais je me suis aperçu que le croissant de Lune permet de mieux voir les cratères situés à proximité de la zone d’ombre. En effet, la lumière rasante permet de mieux distinguer le relief. Voici une photo du croissant de Lune prise le 28 août en Île de France (Nikon Coolpix P610) :

J’ai indiqué les cratères que j’ai reconnus. On distingue nettement Maurolycus, ce cratère a un diamètre de 114 km et une profondeur de 4,7 km, ses coordonnées : 41.8°S 14.0°E, il a été nommé en hommage au mathématicien et astronome italien Francesco Morolico (1494 – 1575).

Double enceinte de bols pyrex contre les guêpes

C’était à la mi-août, dans le jardin de la maison de famille à Saint-Quay-Portrieux, j’avais repéré des guêpes sortant d’un trou creusé au pied d’un cèdre. Le trou faisait une dizaine de centimètres de diamètre et j’ai pensé que les guêpes avaient colonisé le terrier abandonné d’un petit mammifère. Il y avait quelques guêpes qui entraient et sortaient du trou, et j’ai voulu leur jouer un mauvais tour. Je me suis saisi d’un bol pyrex (Duralex), que j’ai posé sur la sortie du terrier. Aussitôt des dizaines de guêpes, venues d’on ne sait où, se sont précipitées pour pénétrer à l’intérieur du bol. Et certaines y parvenaient, en se glissant sous le bord. Qu’à cela ne tienne, j’ai disposé un deuxième bol, plus grand, par dessus le premier, et j’ai laissé faire… Quelques heures plus tard, j’ai eu la stupeur de constater la présence de centaines de guêpes trépassées ou agonisantes entre les deux bols. Il y avait tant de guêpes entassées que celles qui entraient dans le bol extérieur n’arrivaient pas à se frayer un passage vers le bol intérieur et le nid. C’est un peu cruel, mais j’ai considéré ça comme un acte de vengeance contre ces insectes qui piquent nos enfants et petits enfants et ne nous laissent pas manger notre melon tranquillement.

Vue du dispositif (on devine seulement le bol interne) :

Gros plan sur l’hécatombe :

 

Attention aux voitures et aux… musulmans !

[avis aux demeurés, lisez bien, ceci n’est pas un post islamophobe]

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est WhatsApp ! J’avais commencé à taper sur mon windows phone Lumia le texte “Attention aux voitures et aux” et sur la ligne du dessous, l’application m’a proposé les mots suivants : “musulmans, autres, enfants”.

Je n’en croyais pas mes yeux, aussi pour approfondir mon analyse, j’ai ouvert à nouveau WhatsApp et tapé le mot “attention”, les mots suivants proposés sont : “a, à , au, sur, aux”. J’ai choisi “aux”. Les mots suivants proposés : “camionnettes, yeux, Etats-Unis”. Je choisis camionnettes, le mot proposé est “et”, je le choisis, les mots suivants proposés sont “de, les, le, la, des, aux”. Je choisis “aux”, et enfin les mots suivants proposés sont “musulmans, autres et enfants”.

Sur quoi sont basés les mots prédictifs ? Sur des analyses de texte courants, sur l’analyse des messages des utilisateurs ?

Incendie dans les collines d’Aubagne

Le feu de forêt à Aubagne, vu de Marseille (11ème arrondissement), samedi 19 août à 20h49 :

Depuis que mes parents ont acheté leur maison de campagne au début des années 1960, presque toutes les collines ont brûlé alentour, je me souviens d’un été où seul dans la propriété le feu approchant, après avoir fermé tous les volets, je les arrosais pour éviter l’embrasement de la maison.  Heureusement le feu s’est arrêté å une vingtaine de mètres de la propriété, épargnant le bouquet de grands pins proche de la maison.

Depuis ces incendies, la végétation a repris le dessus. Dans kes vallons les pins repoussent vite, mais sur les crêtes rocheuses dénudées par le feu, les pluies emportent le peu de terre végétale nichée entre les rochers.

Le feu d’artifices du 9 août 2017 à La Grande Motte

A La Grande Motte, durant les mois de juillet et d’août il y a un feu d’artifices tous les mercredis soirs, chacun d’entre eux est confié à un artificier différent, ce soir c’était la socité IGUAL, de Barcelone. Photo prise de La Grande Pyramide (NIKON COOLPIX P610 ouverture : f7.6 / vitesse : 4s / longueur focale : 95 (35mm), sans pied (bras en appui sur garde-corps) :

à Levallois, l’opération sentinelle ne sert à rien…

… et pas qu’à Levallois ! Il faut confier notre sécurité intérieure à la police nationale et à la gendarmerie et pas à des militaires dont la présence ne dissuade pas les fauteurs de troubles mais au contraire les attire et les stimule.

Ironie du sort, l’attentat d’aujourd’hui à Levallois, c’était Place de Verdun, devant la salle des fêtes où nous nous étions retrouvés après les obsèques de Thomas. Ce n’est pas une place, c’est juste une rue, qui longe au nord le HLM de style stalinien de l’époque communiste de Levallois (avant Balkany) et au sud le pavillon des fêtes et le parc de la Planchette. Depuis la photo, la plate-forme autour de la salle des fêtes a été végétalisée comme le parc.

Cette rue est censée être fermée à la circulation, mais les bornes qui empêchent l’accès sont en permanence baissées. Car au pied du HLM, stationnent les véhicules des militaires de l’opération sentinelle, ils occupent aussi des locaux au rez-de-chaussée. Je connais bien l’endroit car je m’y suis rendu à plusieurs reprises pour préparer la réception à l’issue des obsèques de Thomas. Je m’y suis rendu à pied, en scooter et en voiture, j’ai stationné plusieurs fois mon scooter ou ma voiture. Nous sommes entrés et sortis dans l’enceinte de la salle des fêtes. A aucun moment les jeunes soldats ne m’ont demandé quoi que ce soit. Je les voyais, indolents, assis ou faisant les cent pas, avec l’air de s’ennuyer ferme, et absolument pas aux aguets, comme s’ils étaient sûrs que rien ne devrait arriver. Quand ils marchent à plusieurs avec leurs fusils mitrailleurs, aucun ne se retourne pour assurer les arrières. Ils ne contrôlent ni les piétons ni les véhicules qui passent ou qui stationnent. Quand on stationne des forces de sécurité au pied d’un HLM public où on peut accéder (et s’échapper) de tous les côtés (sans compter les jets éventuels de machines à laver et autres projectiles depuis les fenêtres), la moindre des choses est de contrôler les accès, de jour comme de nuit.

Ça m’a choqué au point que j’ai failli écrire un article là-dessus, mais je ne voulais pas mettre en danger ces forces censées nous protéger, mais qui ne sont même pas capables d’assurer leur propre sécurité. Je pense sérieusement que les jeunes guetteurs qui assurent la sécurité de la vente de drogue dans les halls d’immeubles de la Seine-Saint-Denis sont infiniment plus vigilants et aguerris que ces pauvres militaires à qui je ne confierais même pas la surveillance d’une entrée de supermarché.

Le chauffard, Hamou Benlatreche, était seul dans sa BMW (série 2), aucun des nombreux soldats n’a réussi à l’arrêter ou à stopper sa voiture, pourtant les militaires étaient tous armés et les sorties de la Place de Verdun sont sinueuses et étroites. Ont-ils seulement tiré une balle ? Si l’agresseur avait été armé ne serait-ce que d’un Glock 17 (comme celui d’Adam Djaziri), il aurait fait un carnage. J’avais l’impression quand je passais là que les militaires étaient en vitrine, comme des poupées de foire. Il faut vraiment que les pouvoirs publics s’interrogent sur l’utilité, sur le professionnalisme et sur la motivation de ces forces de l’ordre, il faut surtout définir un cahier des charges, rédiger une feuille de route, tester à l’improviste les réactions des militaires, etc.

Levallois est une ville sensible, la ville abrite une forte communauté juive alimentée depuis peu par l’exode des juifs chassés par les arabo-musulmans des banlieues cosmopolites de Paris, notamment la Seine Saint Denis, mais elle est surtout le siège de la SDAT (sous direction anti-terroriste), de l’unité de coordination de la lutte antiterroriste (UCLAT), et j’en passe… De quoi attirer les antisémites, les antimilitaristes et les allahouakhbaristes de tous poils.

Mais qui sont les hommes de l’opération sentinelle ? Sûrement pas de vrais soldats, de ceux qui font la guerre contre des vrais ennemis, de ceux qu’on parachute en terrain hostile, de ceux qui se battent contre des vrais méchants comme les islamistes de Daesh. J’imagine plutôt que l’armée a envoyé des plantons, des novices, des bleus comme on dit, mais pas ses meilleurs éléments qu’elle réserve aux théâtres d’actions de pointe.

Alors, arrêtons l’hypocrisie et renvoyons tous ces gens, ceux de l’opération sentinelle, ceux du plan vigie-pirate, ceux qui fouillent les sacs à l’entrée des centres commerciaux, les agents de sécurité des aéroports… et confions notre sécurité intérieure à de vrais professionnels sérieux, formés et aguerris : la police nationale et la gendarmerie.

PS1 : Patrick Balkany a été le premier maire de France à faire installer des caméras de vidéo surveillance dans sa ville, suscitant énormément de critiques notamment de la part des communes de gauche qui ont depuis adopté le même dispositif. Un maire présent dans sa ville et disponible même en plein mois d’août.

PS2 : Le suspect a été interpellé sur l’A16 à 13h30, entre Boulogne et Calais, l’homme a essayé de s’enfuir, il a été blessé par balle par la police.Un policier aurait été blessé aussi, par le tir d’un autre policier (Le type n’était pas armé, ce qui prouve que les policiers sont aussi nuls que les militaires, à qui se fier ?). Le suspect, Hamou Benlatreche, un algérien en situation irrégulière en France, et bien connu des services de police, est domicilié à Bezons où son domicile a été perquisitionné, son action a peut-être été inspirée par des idéaux islamiques.

PS3 : Les militaires armés jusqu’aux dents se laissent rouler dessus sans tirer une seule balle. Les policiers tirent sur tout ce qui bouge y compris sur leurs collègues, même quand les suspects ne sont visiblement pas armés. Il ne suffit pas de donner des armes aux militaires et aux policiers, il faut leur apprendre à s’en servir afin qu’ils tirent à coup sûr sur les délinquants, et que sur les délinquants.