Le torchon brûle à gauche

duflotCOn s’attendait naturellement à ce que le binôme Noël Pierre – Sonia Galerne (EELV) appelle à voter au second tour pour le binôme  Chantal Delugin – Loïc Raoult (Parti Socialiste), mais point du tout, ce qui confirme que le torchon continue de brûler entre les écolos et le PS. Je lis dans “La Presse d’Armor”  d’aujourd’hui :

« Le binôme d’Europe Ecologie Les Verts (Noël Pierre-Sonia Galerne) ne donne aucune consigne de vote. Avec 9,28% des voix au premier tour, il se félicite de ce score en net contraste avec celui du niveau national. L’écologie cantonale devient représentative et nous donne la possibilité de peser dans les débats à venir, contrairement à ce qui s’est passé jusqu’à présent. Elle doit faire l’objet de prises de position claires de la part des différents élu(e)s locaux. »

De même, alors qu’au niveau départemental, un accord de deuxième tour semble se dessiner entre le Parti Socialiste et le Front de Gauche, sur notre canton, le binôme Xavier Compain – Patricia Violette (Front de Gauche), ne donne pas de consignes de vote à ses électeurs. Je cite encore “La Presse d’Armor”:

« Le Front de gauche, dont l’équipe Xavier Compain-Patricia Violette a obtenu 5,59 % des voix, et regrettait de ne pas avoir trouvé un terrain d’entente avec EELV pour faire équipe commune à Plouha, est plus explicite : “Nos électeurs ont marqué leur volonté de rompre avec l’austérité et se sont prononcé pour une véritable politique de gauche.”
“En conséquence, au second tour, le Front de Gauche invite les électrices et les électeurs à faire leur choix en conscience et liberté. Le Front de Gauche, combat, combattra résolument les projets du FN et toutes les politiques de droite, localement et lors des élections à venir.” »

Même comportement au Front National où le binôme Alain Le Carduner-Marie-France Meillier, arrivé en tête à Gommenec’h et à Pludual, a déclaré à “La Presse d’Armor”:

« Ces résultats sont très encourageants et prouvent une bonne implantation du Front sur le nouveau canton. Et pour le second tour, nous laissons les électeurs libres de leur choix. Il n’y a pas de consigne de vote. »

Le collectif pour relancer Plouha appelle à voter pour le binôme Valérie Rumiano et Thierry Simelière

Alors que le “collectif pour relancer Plouha”, qui avait présenté une liste aux élections municipales de 2014, n’avait donné aucune consigne de vote pour le premier tour des élections départementales, Patrick Dumatin avait déclaré en février :
« Le nouveau canton de Plouha change complètement de physionomie en se profilant vers le Sud-Goëlo. Nous ne proposerons pas de candidats. Il y a une carence de propositions de fond, et l’intérêt général du pays semble secondaire pour les politiques. Nous ne donnons pas de consignes de vote UMP-UDI-PS. Personnellement, nous voterons blanc. »
Pour ce second tour, dans un communiqué paru dans le journal Ouest France d’aujourd’hui, le “collectif pour relancer Plouha”, se prononce clairement en faveur du binôme “Valérie Rumiano Thierry Simelière”.
« Les résultats du premier tour des élections départementales laissent envisager, comme aux dernières municipales, que chaque vois sera précieuse pour le second tour sur Plouha. Il serait dommageable pour notre chef-lieu de canton de ne pas avoir d’élu titulaire au conseil départemental.
Les conseillers actuels et les partis qu’ils représentent sont depuis trop longtemps “aux affaires” et le temps est venu d’assainir la vie politique locale.
Un nouvel exemple nous le prouve, après les aléas du dossier du pîole médical, le projet du futur gymnase lancé depuis plus de cinq ans, fait l’objet de criantes incohérences, en grande partie du fait d’un comité de pilotage constitué de politiques incompétents en la matière. Certaines zones d’ombre conduisent à des options préjudiciables au projet.
Pour toutes ces raisons, nous appelons à voter Valérie Rumiano et Thierry Simelière auxquels nous accordons notre confiance. »
le-collectif-pour-relancer-plouha-la-troisieme-liste-en-lice
Les candidats de la liste “Le collectif pour relancer Plouha”, autour de la tête de liste Myriam Dumatin (5e à gauche, au 1er rang), source Ouest France 11 mars 2014.