Les boucles de la Seine Maritime

Escapade dans les boucles de la Seine Maritime, dans les environs du village de La Bouille, samedi 3 et dimanche 4 septembre 2016 :

Hotel-Saint-PierreDîner vendredi soir au “Saint-Pierre” à la Bouille. Au menu du marché (25 €) spontanément proposé par le patron, Ladislas Lefebvre, en entrée oeuf parfait au poisson mariné et herbes fraîches agrémenté d’une émulsion, en plat noix de veau fondant sur risotto de kinoa et au dessert pommes et potiron rotis au miel avec une boule de glace. Pour 10€ de plus le sommelier nous a proposé deux verres de vin assortis aux mets, un rosé suivi d’un Saint-Pourçain ou d’une Syrah Gardoise, des vins délicieux. Un personnel stylé et attentionné, une belle table, qui plus est face à la Seine, un repas gastronomique. Le menu du marché est proposé en semaine, midi et soir.

Clos des RosesDéjeuner samedi midi au Clos des Roses, un restaurant tenu par un ESAT (établissement et service d’aide par le travail) à Sahurs, juste après le passage d’eau menant à la Bouille. Là encore un très bon repas, avec des amuse-bouches et une petite salade pour faire patienter, menu à 14€ (entrée plat), entrées Feuilleté à l’andouille et à la moutarde ancienne et Paris-Brest aux escargots, plats bavette d’aloyau frites et légumes, le dessert devait être du même niveau au vu des assiettes de nos voisins, pichet de 50cl de vin à 10€, personnel attachant et consciencieux.

Dans le Parc Régional des Boucles de la Seine, le franchissement du fleuve se fait par des “passages d’eau” desservis par des bacs. Car il n’y a aucun pont entre le pont Flaubert à l’amont (Rouen) et le pont de Brotonne à l’aval (Caudebec-en Caux). Et avant la construction des ponts de Tancarville (1959), Brotonne (1977) et Normandie en 1995, il n’y avait aucun pont sur la Seine entre Rouen et son embouchure.

horaires des bacsPourquoi ? Parce-que la Seine est “maritime” de la mer jusqu’à Rouen, cela se traduit par le fait que l’onde de marée remonte le fleuve sur 140 km, jusqu’au barrage de Poses, 40 km en amont de Rouen. A Rouen, l’amplitude de la marée est encore d’un peu plus de 3 mètres. Le gabarit de la seine, avec un tirant d’eau supérieur à 10 mètres et un tirant d’air de plus de 50 mètres, permet ainsi aux cargos, porte-conteneurs et paquebots d’accéder au port maritime de Rouen, limité à l’amont par le Pont Guillaume-le-Conquérant.

Chaque nouveau pont doit enjamber la Seine d’une seule travée et laisser un tirant d’air d’au moins 50 mètres. On comprend donc que les autorités aient préféré conserver le système des “passages d’eau”. Un service gratuit, rapide et fréquent : outre l’horaire théorique, le bac part dès que le nombre de voitures en attente atteint sa capacité. L’embarquement, la traversée et le débarquement durent environ 5 minutes. 8 traversées au total entre Rouen et la Manche.