Hillary Clinton : Pneumonie ou Parkinson ?

Après le malaise d’Hillary Clinton, qui l’a contrainte de quitter précipitamment la cérémonie en mémoire du 11 septembre, son équipe de campagne a révélé qu’elle souffrait d’une pneumonie.

Ce n’est pas l’avis du Docteur Ted Noël, un anesthésiste d’Orlando, en Floride, qui estime qu’Hillary Clinton est atteinte de la maladie de Parkinson. Et il essaie de le prouver par une analyse des comportements publics de la candidate démocrate, tout en admettant que n’étant pas le médecin traitant de Hillary Clinton, il ne peut pas prétendre que son diagnostic est concluant. D’autant plus que Ted Noel, médecin depuis 36 ans est anesthésiste, pas neurologue, ça ne veut pas dire qu’il est incapable de reconnaître les symptômes de la maladie de Parkinson.

Théorie du complot ? L’avenir nous le dira. Tentative de disqualifier l’adversaire, c’est certain.

Il y a eu tellement de mensonges dans le passé sur la santé des hommes politiques qu’on est en droit ne n’accorder aucune crédibilité aux bulletins de santé des candidats, ce qui laisse place aux supputations et aux rumeurs.

Pourquoi ne pas imposer une visite médicale à tous les candidats à une élection majeure ?

Ci-après deux vidéos de Ted Noël, la première a été mise en ligne le 8 septembre 2016, elle a donc été tournée avant le malaise du 11 septembre, la deuxième a été tournée après :



Et le site internet du bon docteur : vidzette.com