Omerta à Ploumelière

Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu de nouvelles de Thierry Cimetière, le maire de Ploumelière. Il m’a appelé ce samedi matin à 10h33 pour me demander de retirer un commentaire publié sur ce site (une preuve qu’il est un lecteur assidu), un commentaire publié la veille, 21 avril à 19h26.  Il était dans le même état d’angoisse qu’en 2014, lors de la campagne des municipales, quand il redoutait des révélations… Quand il me demandait d’appeler son concurrent, pour lui promettre un poste s’il s’abstenait de l’attaquer sur le plan personnel. Quand il m’appelait, chaque fois que je publiais un article qui pouvait concerner de près ou de loin sa personne ou la politique locale afin que je le modifie. Mais alors c’était une simple “recommandation amicale”. Aujourd’hui, la menace est précise, une menace de poursuites de police ou de gendarmerie et le ton est menaçant (le même ton qu’il utilise en privé lorsqu’il affronte ceux qui ne sont pas d’accord avec lui et dont il sait qu’il n’a rien à craindre). J’ai déjà donné… Et j’ai retiré immédiatement le commentaire. Puis dans un second temps, j’ai censuré les parties qui pouvaient prêter à caution et je l’ai republié, c’est ce qui s’appelle ménager la chèvre et le chou.
Les commentaires sur ce site sont publiés sans approbation préalable*, j’estime que c’est ça, la liberté. Je supprime les spams (publicités déguisées) qui auraient échappé au widget de détection automatique et quand j’ai le temps, si nécessaire, je corrige les coquilles ou fautes de Français des commentaires. Je n’ai jamais eu à supprimer des commentaires racistes, homophobes, sérophobes, antisémites,… car le cas ne s’est jamais produit.

(*) Les commentaires qui comportent 2 liens ou plus (une des caractéristiques typiques d’un commentaire indésirable (spam) est son nombre important de liens) sont gardés dans la file d’attente jusqu’à ce que je les approuve.

Pour qui voterez-vous dimanche ?

Vous ne savez pas encore pour qui vous voterez dimanche. Les casseroles du champion des Républicains, la défaveur du champion socialiste et l’émergence spectaculaire de Macron et de Mélenchon ont remis en question votre premier choix. Vous hésitez car vous pensez à tort que vous êtes libre de votre choix. Mais au final, une fois que vous vous serez résolu à éliminer les candidats qui n’ont aucune chance d’accéder au second tour, il y a de fortes chances que vous votiez en fonction de votre classement socio politique :

Vous êtes : de gauche de droite
 Pauvre Vous voterez

Mélenchon

Vous voterez

Le Pen

Riche Vous voterez

Macron

Vous voterez

Fillon