En Marche se donne les moyens de gagner

En Marche se donne les moyens de remporter le second tour de l’élection présidentielle. Ainsi un dispositif est mis en place pour permettre aux électeurs absents de donner une procuration à un électeur d’En Marche au deuxième tour, un parti bien huilé et plus actif sur internet que les autres partis, y compris La France Insoumise silencieux depuis le 23 avril. Ci-dessous la lettre aux abonnés que j’ai reçue d’En Marche :

Logo En Marche

Bonjour,

Ce résultat du 1er tour, c’est le vôtre. Nous tenions une nouvelle fois à vous remercier pour votre engagement à nos côtés. C’est vous qui avez rendu tout cela possible.

Le 7 mai, chaque voix comptera.
Un grand défi nous attend dans deux semaines : faire gagner Emmanuel Macron le plus largement possible, pour l’image de la France dans le monde et pour éviter que le parti du Front National ne s’installe encore plus dans nos territoires.

Le week-end du vote est un week-end prolongé.
Beaucoup de personnes pourraient être tentées de s’abstenir ou de ne pas prendre le temps de faire les démarches de procuration, pensant que le résultat est connu à l’avance.
Rien n’est fait. Dès aujourd’hui, faites les démarches pour vos procurations.

➡️ Vous êtes là le jour du vote ? Prenez une procuration.
➡️ Vous n’êtes pas là ? Donnez votre procuration à un proche ou à un sympathisant d’En Marche.
Rendez-vous sur en-marche.fr/procuration pour faire toutes les démarches.

Diffusez ce message par e-mail, SMS, WhatsApp, Facebook ou autre pour faire gagner Emmanuel Macron !

A bientôt.

L’équipe d’En Marche !

Cet article comporte plusieurs liens pour donner une procuration à un adhérent d’En Marche, par équité, si vous voulez donner votre procuration à un électeur du Front National, contactez votre fédération locale, vous trouverez ses coordonnées ici :
http://www.frontnational.com/federations-front-national/

25 Avril 1953 : la découverte de l’ADN

Sympa de la part de Google de me souhaiter mon anniversaire. Je suis né le 25 avril 1953, le jour de la révélation par Watson et Crick de la structure du “deoxyribose nucleic acid” ou DNA. Il a été renommé plus tard deoxyribonucleic acid, mais l’abréviation DNA est restée. En français, on a adopté la traduction acide désoxyribonucléique et ADN.

Le 25 avril 1953, le biologiste américain James Dewey Watson (24 ans) et le physicien britannique Francis Crick (36 ans) publient une lettre d’à peine plus d’une page intitulée “A Structure for Deoxyribose Nucleic Acid” illustrée d’une figure de la structure en double hélice de l’ADN.

Watson et Crick décrivent pour la première fois la structure de la molécule d’ADN (acide désoxyribonucléique), support du patrimoine génétique de tous les êtres vivants.

C’est une étape clé dans le très long processus de recherche sur la transmission de la vie. C’est aussi le début d’une nouvelle révolution scientifique, avec le décollage du génie génétique et de la biologie moléculaire.

“C’était simple ; on pouvait exposer cette idée à n’importe qui, il n’était pas nécessaire d’être un génie pour comprendre le mode de réplication du matériel génétique”, écrira plus tard James Dewey Watson, avec le souci de démystifier la recherche scientifique (La double hélice, 1968).