Les paillotes de La Grande Motte démontées sans sécurité vis à vis du public

C’est l’automne aujourd’hui, mais cela fait déjà une semaine que le démontage des paillotes des plages privées de La Grande Motte a commencé. Va et vient incessant, tout au long de la semaine, de fourgons, de semi-remorques, de grues, d’élévateurs et autres engins de chantier sur la plage, au ras de baigneurs, avec force klaxon s’ils ont choisi de poser leur serviette sur le parcours des véhicules de chantier. Le tout accompagné des bruits divers et variés des engins et de l’outillage électrique des ouvriers. Aujourd’hui dimanche le chantier était à l’arrêt, mais partout autour de la paillote outre les engins de chantier, des panneaux métalliques, des planches parfois à moitié enfouies dans le sable, avec parfois des vis ou des clous qui dépassent. Un chantier de démolition sans balisage et sans protection au milieu d’une plage ouverte à un public nombreux. C’est une honte ! C’est non seulement un manque de respect pour les vacanciers de septembre et pour les baigneurs du dimanche, mais c’est aussi un risque d’accident : marcher pied nu sur une planche garnie de clous, trébucher ou se fracasser le crâne sur un profilé métallique…

L’entreprise chargée du démontage se comporte comme si elle était sur un chantier de travaux publics balisé et fermé, aucune mesure de protections des baigneurs n’a été mise en place, aucun panneau de danger, aucun affichage.

Comment la mairie peut-elle laisser faire ça ?

Je viens de laisser le message suivant sur le site internet de la ville de La Grande Motte :

J’attire votre attention sur le non respect de la sécurité des baigneurs par les entreprises chargées du démontage de la paillote “Bikinis Beach”. Aujourd’hui dimanche 23 septembre, alors que la plage était pleine de vacanciers et de baigneurs, le chantier de démontage n’était pas sécurisé, pas balisé, pas protégé, aucun panneau de danger n’avertissait les vacanciers du danger à stationner ou à circuler à proximité des engins de chantiers et des éléments démontés.
Tout autour de la paillote et bien loin de l’emprise qu’elle occupait lorsqu’elle était en activité : des remorques, des engins de chantier des profilés métalliques, des planches parfois lardées de vis. Un risque de blessure en marchant nu-pieds sur un clou ou une vis fiché dans une planche enfouie dans le sable ou en cas de chute sur un objet métallique lors d’une activité de plage comme jeu de ballon ou de raquettes.
En cas d’accident, la responsabilité de la mairie qui laisse faire serait engagée.
Je ne parle pas du désagrément pour les vacanciers de septembre de ces chantiers envahissants, de ces véhicules qui roulent à vitesse exagérée au ras des baigneurs et qui klaxonnent quand un vacancier est allongé sur leur chemin (pas balisé).
Ça donne une très mauvaise image de la station et c’est regrettable.
Il est urgent de rappeler les règles de sécurité aux entreprises qui interviennent sur le domaine public.

Halte à la casse des pois !

Green PeasConnaissez-vous les pois ?

Je ne parle pas des petits pois, ni des pois chiches ou des pois cassés, je parle des pois tout court, les pois verts secs entiers. Vous n’en avez probablement jamais vu, pour la simple raison que dans notre pays, les pois sont systématiquement cassés. On trouve des pois verts entiers en Amérique du Nord, le Canada et le Mexique étant de gros producteurs, au Royaume Uni (photo), aux Pays Bas, mais pour une raison qui m’échappe, on n’en trouve pas en France alors qu’on trouve facilement des pois chiches, des lentilles, des fèves ou des haricots, secs et pas cassés. Une exception cependant avec la société Germ’line qui commercialise depuis  1994 des graines à germer bio, dont des pois verts, en sachet de 200 g (voir en fin d’article). Malheureusement ces pois vert ne sont disponibles dans aucune enseigne bio, il faut les acheter sur internet, et les frais de livraison représentent 3 fois le prix du sachet.

Pois ou petits pois, quelle est la différence ?

Je me suis souvent demandé pour quelle raison les petits pois portaient l’adjectif petit, alors qu’en anglais on les appelle tout simplement peas (pois) ou green peas (pois verts) ou garden peas (pois du jardin). Les pois anglais ou américains sont d’ailleurs plus gros que les petits pois français, plus gros surtout que nos petits pois en conserve qui se flattent d’être fins ou extra-fins (très petits), mais ce n’est pas la raison qui fait que nous appelons les pois frais petits pois.  Le terme petit pois désigne des jeunes graines vertes de pois, récoltées avant leur maturité.  On qualifie souvent de verts les fruits pas mûrs, comme les haricots verts qui sont des gousses de haricots non matures, ou les fèves vertes dont on ne mange que la graine, comme le petit pois, et par analogie il aurait été plus judicieux d’appeler pois verts les petits pois.

Comment manger les petits pois ?

Si les pois anglais et américains sont plus gros que les pois français, c’est parce que l’étiquette anglaise interdit d’écoper (to scoop) les pois avec sa fourchette, que ce soit avec la main droite (il est interdit d’utiliser sa fourchette avec la main droite) ou avec la main gauche, il convient de les piquer avec le bout de la fourchette en s’aidant du couteau, ce n’est pas facile et on n’en prend pas beaucoup à la fois, voir la vidéo ci-dessous :

Les gros petits pois de Géant Vert

Aussi, pour remédier à cette situation délicate, la marque américaine Green Giant (géant vert) a lancé sur le marché en 1925 des petits pois plus grands que les espèces habituelles, ces gros petits pois ont rapidement conquis le monde anglo-saxon, surtout depuis l’arrivée des surgelés, mais en France où on mange les petits pois en utilisant la fourchette comme une cuillère, la mode est longtemps restée aux petits pois fins et extra fins, surtout pour les petits pois en boîtes ou en bocaux de conserve (personnellement je n’aime pas du tout, mais ceux qui ont été habitués tout petits à manger des boîtes de conserves en raffolent). Cependant, presque cent ans après leur introduction aux Etats-Unis, les gros petits pois se répandent en France, en surgelés grâce à Picard et sur les marchés, en gousses fraîches.

Pois Vert BioPourquoi casse-t-on les pois ?

J’en reviens aux pois tout courts, les pois cueillis à maturité et séchés. Wikipedia les appelle pois cassés, comme si les pois entiers n’existaient pas. Non seulement on a banni leur commercialisation, mais on a même banni leur nom dans le dictionnaire. Qui casse ces pois et pourquoi les casse-t-on ? Pour retirer le tégument et le germe qui seraient indigestes ? Un syndicat des casseurs de pois aurait-il le monopole de la distribution des pois et imposerait-il ses pratiques ? Les deux cotylédons auraient-t-ils tendance à se se séparer tout seuls lors du séchage et des manipulations ? Comme je l’ai écrit en début d’article, les seuls pois disponibles sur notre marché sont les pois à germer Germ’line (photo).