Paris interdit aux Pauvres

Bonne nouvelle pour les riches à Paris, la ville vient d’être interdite d’entrée aux pauvres, qui conduisent une voiture essence d’avant 2006 ou une diesel d’avant 2011.

Ces gueux n’auront même plus le droit de pénétrer à l’intérieur du périmètre délimité par l’A86.

La police et la gendarmerie sont mobilisés pour les empêcher d’entrer dans Paris.

On va pouvoir enfin circuler tranquillement avec nos gros 4/4 à essence à plus de 200g de CO2 par km et avec nos hybrides rechargeables avec des moteurs de plus de 200 chevaux mais classés en Crit’Air 1.

Ou avec une grosse moto de plus de 1300 cm3, alors que le scooter 125 n’aura plus le droit de circuler.

Je ne parle pas des gros bus et des gros camions qui crachent des nuages de fumées noires et qui dérogent à ces règles.

On (les autorités) se foutent (n’ont aucun égard vis-à vis) du monde (des citoyens).

Canicule : report du brevet des collèges

L’éducation nationale marche sur la tête !

C’est l’été, il fait chaud, c’est normal…

Les dates d’examen du brevet des collèges ont été reportées d’une semaine en raison d’une canicule attendue. Cette décision a bouleversé les plans de vacances de beaucoup de familles.

Il n’y a pas qu’en France qu’il fait chaud quand on passe des examens.

Il aurait été tellement plus simple d’avancer l’heure des épreuves : démarrer à 8 heures du matin et supprimer les épreuves de la fin d’après-midi !

Le plus cocasse, c’est que les épreuves des candidats de Guyane et de La Réunion sont également reportées.

Puisque la température moyenne de la planète augmente, à quand des salles d’examen exposées au nord, situées en sous-sol ou climatisées ?

Mise à jour du mercredi 26 juin 2019

On s’attend aujourd’hui à une température maximale de 36°C à Paris, ce ne sera pas un record, depuis qu’on mesure les températures à Paris, le thermomètre a dépassé 5 fois les 39°C :

26 août 1765 40°C
14 août 1773 39,4°C
28 juillet 1947 40,4°C
11 août 2003 39,5°C
1er juillet 2015 39,7°C

Les pass PTT et la sécurité des boîtes à lettres

Quelques jours avant que je prenne possession de ma nouvelle maison, j’attendais des lettres : d’EDF, d’ENGIE, de ma compagnie d’assurances. J’avais besoin d’accéder à la boîte à lettres. C’est alors que l’agent immobilier m’a dit qu’il avait un passe qui ouvrait toutes les boîtes à lettres normalisées, la grosse boîte cubique avec une fente en haut et une porte qui s’ouvre avec une clé. Et il a récupéré mes courriers.

Lors de la signature de la vente chez le Notaire, les vendeurs m’ont remis plusieurs clés de la porte d’entrée de la maison, mais une seule de la boîte à lettres. Au moment de faire réaliser un double de ma clé de boîte à lettres, en cherchant sur google, j’ai vu que sans avoir à me déplacer dans une boutique de reproduction de clés, je pouvais me procurer un passe, livré à domicile, qui me permettrait d’ouvrir non seulement ma boîte à lettres, mais aussi celles de mes résidences secondaires, ce qui ferait moins de clés à trimbaler.

Dans un premier temps j’ai commandé une clé “T10” auprès de “pass-ptt.fr”, une semaine après, la clé n’étant toujours pas arrivée, j’en ai commandé une autre auprès de “lockpass.fr”. Après réclamation, “pass-ptt.fr” m’a envoyé gratuitement une deuxième clé (la première est toujours bloquée dans un centre de tri de la poste, merci le service public), que j’ai reçue le lendemain, et le surlendemain j’ai reçu la deux clé de “lockpass.fr”.

Sur la photo, mes 3 clés de boîte à lettres, de gauche à droite, la mienne, le passe “pass-ptt.fr” et le “lockpass.fr”. La première ouvre ma boîte à lettres, les deux autres ouvrent toutes les boîtes à lettres normalisées.

Comment ça marche  ?

Voici le schéma de fonctionnement d’un cylindre “européen” :

Les cylindres normalisés “PTT” ont la particularité de fonctionner à la fois avec la clé livrée avec la boîte à lettres et avec un passe qui ouvre toutes les boîtes à lettres de France, ce passe porte la dénomination “T10”.

Sur les deux cylindres ci-dessous, chaque puits de goupille abrite trois goupilles alignées : deux goupilles actives (en vert et en rouge) et une goupille passive en orange :

 

Plusieurs profils de clés peuvent ouvrir cette serrure, il suffit pour cela que la césure entre les goupilles passives et une des deux goupilles actives soit réalisée simultanément sur les 5 puits.

Mon avis sur les clés “pass-ptt.fr” et la clé “lockpass.fr” ?

– la clé “pass-ptt.fr” n’est pas identifiée si ce n’est par la marque SILCA, et elle est un peu brute de décoffrage : j’ai dû ébarber des aspérités à l’aide d’une pierre à aiguiser afin qu’elle entre et sorte sans difficultés dans le canon de ma boîte à lettres,

– la clé “lockpass.fr” porte l’identification “PTT” et “F10”, elle est assez affinée pour entrer et sortir facilement dans mon canon de boîte à lettres er l’ouvrir également.

Le prix ?

Un peu moins de 15 € livraison comprise pour chaque clé.

Sécurité boîte à lettres = zéro

Vous l’avez bien compris, la sécurité d’une serrure de boîte à lettres est quasiment nulle, aussi il est recommandé de vérifier son courrier tous les jours afin qu’il ne soit pas volé.

Aux Etats-Unis, la plupart des boîtes à lettres s’ouvrent sans clé, on y prend son courrier mais on peut aussi y déposer le courrier sortant, en levant le petit panneau fixé sur la boîte à lettres.

Homéopathie : La Force Spirituelle Dématérialisée

L’homéopathie est une pseudo-science et une imposture, elle est cependant enseignée dans les facultés de médecine, et les médicaments homéopathiques sont remboursés par la sécurité sociale à hauteur de 30%, le reste l’étant par les mutuelles.

Le succès de l’homéopathie a plusieurs raisons :

– Les médecins non homéopathes ont tendance a prescrire volontiers ces médicaments à ceux de leurs patients qui ne présentent aucune pathologie ou dont la pathologie ne peut être soignée par des médicaments allopathiques et qui seraient frustrés de quitter le cabinet médical sans leur ordonnance.

– Les médicaments homéopathiques ne contenant aucun principe actif, ils ne risquent pas d’affecter la santé des patients.

– L’effet placebo, le médicament homéopathique agissant sur le patient par des mécanismes psychologique et physiologiques.

– Les médicaments homéopathiques ne coûtent quasiment rien à produire, car ils ne contiennent pas de substance médicamenteuse chère à produire, mais seulement des dilutions de produits relevant plus de la sorcellerie que de la médecine.

Que contiennent donc les médicaments homéopathiques ?

Je vais prendre le cas d’un des plus répandus, l’Oscillococcinum :

L’Oscillococcinum est réalisé par des dilutions successives d’un litre de macérats de cœurs et de foies de canard, réalisée au 1/1000ème, 200 fois successivement, dans une fiole de 1 litre.

S’agissant d’une solution aqueuse, je vais assimiler la masse molaire à celle de l’eau, soit 18 grammes, pour une môle contenant 6,0221 x 10^23 molécules, soit 602 210 000 000 000 000 000 000 molécules, ce nombre est appelé la constante d’Avogadro.

1 litre de solution contient donc 1000 / 18 x 602 210 000 000 000 000 000 000 molécules = 33 456 111 111 111 100 000 000 000

j’estime le produit actif à 10% du volume total, ce qui correspond à 33 456 111 111 111 100 000 000 000 / 10 = 3 345 611 111 111 110 000 000 000 molécules

après la 1ère dilution : 3 345 611 111 111 110 000 000 000 /1000 = 3 345 611 111 111 110 000 000 molécules

après la 2ème dilution : 3 345 611 111 111 110 000 000 /1000 = 3 345 611 111 111 110 000 molécules

après la 3ème dilution : 3 345 611 111 111 110 000 /1000 = 3 345 611 111 111 110 molécules

après la 4ème dilution : 3 345 611 111 111 110 /1000 = 3 345 611 111 111 molécules

après la 5ème dilution : 3 345 611 111 111 /1000 = 3 345 611 111 molécules

après la 6ème dilution : 3 345 611 111 /1000 = 3 345 611 molécules

après la 7ème dilution : 3 345 611 /1000 = 3 345 molécules

après la 8ème dilution : 3 345 /1000 = 3 molécules

après la 8ème dilution : 3 /1000 = 0 molécules

après la 9ème dilution : 0 /1000 = 0 molécules

Je vous laisse imaginer ce qui reste après la 200ème dilution…

A quoi servent ces dilutions, si ce n’est à s’assurer que le produit ne contiendra aucun principe actif ?

Les homéopathes vous répondront que le médicament agit par la mémoire de l’eau et par la force spirituelle dématérialisée.

En savoir plus sur l’homéopathie 
© Copyright 2019 Boulevard Voltaire / Philippe Joutier / 23 juin 2019

Fondée à la fin du XVIIIe siècle par le médecin allemand Samuel Hahnemann, l’homéopathie repose sur deux idées. La première est de soigner le mal par le mal (ce qu’on appelle la théorie des semblables). On peut rapprocher cette idée de la mithridatisation, qui préconise d’ingérer des doses progressives d’un toxique pour développer une résistance. La désensibilisation aux venins utilise ce principe. On peut même y voir une certaine analogie avec la vaccination, qui stimule la production d’anticorps à partir d’un virus inactivé.

Dans l’Organon de l’art de guérir, publié en 1810, Hahnemann développe ses théories qui rencontrent d’autant plus d’écho qu’à la même époque, Edward Jenner découvre le principe de la vaccination. Là où Hahnemann devient franchement spéculatif, c’est qu’il affirme un autre postulat : celui des fameuses dilutions. Selon lui, par une chaîne de dilutions successives des substances, on renforcerait leur pouvoir thérapeutique, ce qu’il appelle « potentialisation ».

L’unité de base de sa dilution est le CH (ou centésimal hahnemannien), dilution d’un volume V d’une substance dans un volume de 99 V d’alcool ou d’eau. On aboutit ainsi à 1/100 de V. Ensuite, on reprend cette dilution de 100 pour la diluer encore une fois par 100. Le volume V est alors dilué 10.000 fois. Et ainsi de suite. Une dilution de 6 CH signifiera que le volume V est maintenant dilué de 100 puissance 6, soit… mille milliards de fois !

Sachant que l’homéopathie n’hésite pas à aller jusqu’à 30 CH, on imagine ce qu’il reste du principe actif initial ! C’est supposer qu’une seule goutte de quelque chose que l’on verserait à Paris dans la Seine soit capable d’activer le contenu d’un verre d’eau que l’on puiserait au milieu de l’Atlantique…

Quant à la fameuse « mémoire de l’eau », hypothèse du chercheur médecin immunologue Jacques Benveniste, ses résultats n’ont jamais pu être reproduits.

Pour Hahnemann, la substance subsistait sous la forme d’une « force spirituelle dématérialisée ».

Le Conseil médical australien (NHMRC) s’est penché sur 57 méta-études publiées entre 1997 et 2013 regroupant 176 études sur les traitements homéopathique effectuées sur 61 maladies ou problèmes de santé. Les effets de l’homéopathie n’ont pas été différents d’un placebo pour tous les problèmes de santé étudiés. Quant aux 496 publications proposées par les défenseurs de l’homéopathie, 447 ne remplissaient pas les critères requis, étaient sans rapport ou déjà incluses dans le corpus étudié par le NHMRC.

Sur les 49 articles restants, 48 ne satisfaisaient pas aux critères de rigueur requis et présentaient des erreurs. Une seule étude portant sur les infections des voies respiratoires, mais sur un faible nombre de patients, suggérait que l’homéopathie avait été efficace. Le NHMRC conclut qu’il n’existe aucune preuve satisfaisante de l’efficacité de l’homéopathie.

À l’avantage indiscutable de cette pratique qui, à défaut de résultats, est du moins sans danger (ceci expliquant sans doute cela), une plus grande écoute des médecins qui s’en réclament et l’opposent à une médecine conventionnelle trop coupée des patients. Une grande étude longitudinale baptisée « EPI3 » et ayant suivi quelques milliers de patients de 825 médecins généralistes sur un an a montré que les médecins homéopathes prescrivaient beaucoup moins de traitements actifs que les praticiens de la médecine conventionnelle, pour un résultat thérapeutique similaire.

La faculté de médecine de Lille a suspendu sa formation et ses diplômes d’homéopathie, mais on compte encore en France une quinzaine de facultés de médecine les proposant et quelque 5.000 médecins homéopathes.

Le second enjeu est économique : les médicaments homéopathiques, contrairement aux allopathiques, ne sont pas soumis à l’autorisation de mise sur le marché et ne sont donc contraints à aucun essai thérapeutique préalable.

Néanmoins, leur « force spirituelle dématérialisée » est aujourd’hui remboursée à hauteur de 30 %. En 2017, le remboursement de l’homéopathie reste néanmoins mesuré : il a représenté 129,6 millions d’euros, sur un total de 19,9 milliards pour l’ensemble des médicaments remboursés. Selon le laboratoire Boiron, plus de 1.000 emplois seraient menacés en cas de déremboursement des médicaments homéopathiques.

Un “type eurasien” ?

type eurasienLa police nationale a diffusé le signalement du chauffard recherché après avoir renversé deux enfants dimanche dernier à Lorient.

Le signalement de la police indique : Homme 1,80 m, corpulence normale, de type eurasien, teint mat, cheveux noirs.

Au sens géographique, l’Eurasie est un supercontinent formé de l’Europe à l’ouest et de l’Asie à l’est, c’est vaste…

D’après Larousse, l’eurasien est un métis né de l’union de parents asiatique et européen, en particulier au Vietnam, en Inde et en Indonésie.

Killian L-R serait-il un métis d’européen et d’asiatique ?

Au vu de la photo et sachant qu’il est originaire du Petit Paradis, le même quartier que les deux jeunes victimes, je dirais plutôt qu’il est originaire d’Anatolie.

Adolphe Bloch classait en 1915 la population de l’Anatolie en type blanc et type jaune, en précisant qu’il y avait peu de métissages.

Alors pourquoi cette mention raciste ? Euphémisme, comme le type méditerranéen qui désignait dans les années 1970 les populations nord africaines ?

Mise à jour du 18 juin 2019 :

Killian L-R a été retrouvé grâce à l’avis de recherche et aux affiches publiés par les autorités, et surtout grâce au signalement d’un employé d’un l’hôtel B&B de Lanester.

Pourquoi les autorités n’ont-elles pas communiqué son nom dans l’avis de recherche ? Ça aurait grandement facilité son identification, en particulier dans des hôtels.

J’ai cherché L-R dans les noms de familles les plus portés dans le Morbihan : Le Roux arrive en dixième position.

Killian Le Roux ?

Le Parisien consacré a publié une photo de Killian L-R :

Mise à jour du 19 juin 2018 :

On en sait plus sur l’identité du jeune homme :

Il s’appelle Kylian Le Reste. Kylian et pas Killian. A Lorient, six personnes portant ce patronyme sont référencées dans les pages jaunes (sans compter les Le Rest).

Et on en sait plus sur le véhicule : un Citroën Némo non assuré :

1) Cela implique que les familles des victimes seront indemnisées par le fond des assurances et pas par l’assurance du propriétaire du véhicule, ce qui sera plus difficile pour elles.

2) Le véhicule appartenant à la mère du conducteur, il serait intéressant de lui demander pourquoi elle n’avait pas souscrit de contrat d’assurance.

UDI européennes : 2,49%

La défaite des républicains a été cinglante et a entraîné la démission de Laurent Wauquiez, le président du mouvement. Mais quid de Jean-Christophe Lagarde, le présient de l’UDI, qui a fini avec 2,49%, juste au-dessus du parti animaliste ? Va-t-il démissionner lui aussi de la tête de son mouvement ? Rappelons le score de la liste UDI-MoDem aux européennes de 2014 : 9,94 %. Cette fois il n’y avait que l’UDI, mais le MoDem ne représentait pas grand chose dans l’alliance.

Combien les salariés d’EDF paient-ils leur électricité ?

François de Rugy a imputé en partie à la “ristourne de 90 %” dont bénéficient les salariés la hausse de 5,9 % des tarifs de l’électricité au 1er juin. Ce chiffre est faux, je vais vous expliquer pourquoi :

EDF a été créée le 8 avril 1946 par la loi de nationalisation de l’électricité et du gaz. En 1948 un tarif agent est institué, ce tarif correspondait alors au coût de production moyen de l’électricité. Au départ les agents EDF pouvaient disposer d’un nombre limité de kilowattheures à ce tarif, en fonction de la composition de leur famille et d’autres critères sociaux. Mais rapidement le tarif a été étendu à la totalité de la consommation des agents, et plus tard aux résidences secondaires.

Le tarif agent en 1948 était de 3 Francs / KWh. Ce tarif a été réévalué pendant quelques années pour atteindre 4 Francs / KWh.

Pour une raison que j’ignore, une fois le prix de 4 F / KWh atteint, le tarif n’a jamais été réévalué. Qui plus est, au fur et à mesure que l’Etat inventait de nouvelles taxes, le tarif agent hors taxes baissait de façon à ce que le prix toutes taxes comprises reste toujours à 4 F / KWh.

Lors du passage au nouveau Franc en 1959, le tarif agent est passé à 0,04 NF, puis lors du passage à l’Euro, il a été fixé à 0,0061 €, c’est ce que paient actuellement les salariés et les retraités d’EDF.

Maintenant, quel est le tarif public (réglementé) ?

Pour une puissance souscrite de 9 KVA, le prix de l’abonnement est de 130,32 € / an et le prix de l’électricité de 0.1470 € par kWh (sans option heures creuses). La consommation moyenne des français étant de 5000 kWh par an et par ménage, cela correspond à un coût annuel de :

130,32 € + 5000 * 0.1470 = 865,32 €

En réalité ça ferait peut-être moins avec le tarif heures creuses.

Avec la même consommation, un salarié EDF aurait payé 5000 * 0,0061 = 30,50 €

Ces 30,50 € représentent environ 3,5 % des 865,32 €.

Autrement dit, la remise n’est pas de 90 % mais de 96,5 % !

Vous trouvez scandaleux que le salarié EDF ne paie que 30,50 € alors que vous en payez 865,32 € !

Mais considérez simplement ceci :

1) Cet avantage en nature représente 865,32 – 30,50 = 834,82 € par an, soit 69,57 € par mois

2) L’avantage en nature est déclaré au fisc par EDF et les agents paient en contre partie un impôt supplémentaire.

3) Pendant des années, la direction d’EDF a modéré les augmentations de salaire des agents en invoquant l’avantage en nature dont ils bénéficient.

Pour en revenir à l’augmentation des tarifs d’électricité, il est clair que

– si EDF n’avait pas l’obligation de céder 100 TWh / an, soit 25 % de sa production à ses concurrents à un prix en dessous des prix du marché (0,042 € le kWh),

– si EDF n’était pas obligé d’acheter l’électricité éolienne produite par ses concurrents,

– si EDF n’était pas obligé de vendre l’électricité au tarif métropolitain dans toutes les îles de France et d’Outremer,

… ses clients pourraient bénéficier d’un tarif plus bas !

Mais à l’exception de ceux qui se chauffent avec des radiateurs ou des convecteurs électriques, ce qui est un aberration technique écologique et économique, pour beaucoup de ménages, la facture d’électricité représente moins que les impôts locaux (taxe foncière + taxe d’habitation), ces impôts ont beaucoup augmenté ces dernières années, sans que ça provoque une levée de boucliers comme pour l’augmentation des tarifs de l’électricité.

N’oublions pas aussi que l’éclairage qui était aux débuts de l’électricité une de ses principales applications, grâce à l’arrivée des ampoules LED, coûte beaucoup moins cher qu’autrefois avec les ampoules à incandescence. De même les écrans à LED (TV, ordinateur) consomment beaucoup moins que les tubes cathodiques.

L’électricité est un produit noble, irremplaçable pour faire fonctionner les appareils électriques et électroniques, la gaspiller par effet Joule dans une résistance électrique, que ce soit un radiateur, un convecteur ou un ballon d’eau chaude devrait être prohibé par l’Europe, comme l’ont été les ampoules à incandescence il y a quelques années. Cela boosterait le développement des pompes à chaleur qui permettent de diviser la facture d’électricité par 3 ou par 4.