une prune

Après l’embouteillage du 29 juillet au cours duquel un semi-remorque s’était trouvé bloqué en remontant la rue de Geniet, provoquant un gros embouteillage au Portrieux, la municipalité a réagi et a missionné ses agents pour verbaliser les automobilistes qui, les jours de marché, stationnent leurs véhicules sur le trottoir, obligeant les piétons à se déporter sur la chaussée.
Une prune bien méritée !

Jano O’Briend

Chiné ce matin au vide-grenier du Portrieux : huile sur carton entoilé 4F (33×24) représentant le Moulin Saint-Michel, de Jano O’Briend Morin, juillet 1989.

déjeuner sur l’herbe

gardenpartyAprès la réunion annuelle de leur association, “Les amis de Saint-Quay-Portrieux et de ses environs” ont offert un cocktail sur l’Ile de la Comtesse, ouvert à tous.
Le président de l’association, Jean-Pierre Guth, a acueilli les participants, puis Jacques Barreau a conté l’histoire de l’île et de ses différents propriétaires depuis le XIIIème siècle.
Musique celtique, snacks et le fameux punch quinocéen de Martine et Jacques Barreau.
S’ensuivit un déjeuner sur l’herbe, dans un cadre idyllique et par un temps magnifique.

répondeur

Ça vous énerve que votre téléphone portable bascule au bout de 20 secondes sur votre répondeur ?
Voici la recette pour porter cette durée à 30 secondes (c’est le maximum autorisé) :
Il faut d’abord que vous trouviez le numéro de téléphone de votre répondeur.

Pour ce faire, composez le *#61# puis [appel]
Notez le numéro de répondeur :
par exemple : +33695600012 (Free Mobile), +33660660050 (Bouygues)…

Pour configurer le renvoi si non réponse au bout de 30 secondes :
Activation :  **61*{numéro de votre répondeur}**30# [Appel]
Désactivation : ##61# [Appel] (Sonne sans arrêt)
Vérification : *#61# [Appel]

interdiction de stationner

Les panneaux d’interdiction de stationner placés sur le côté droit de la rue de Geniet (en montant) sont-ils placés si haut que les automobilistes ne peuvent pas les voir ?
A chaque événement au port (foires, fêtes, concerts…) la mairie vient poser ou planter dans le trottoir des panneaux d’interdiction de stationner provisoires, voire installer des barrières de sécurité le long des trottoirs.
Le résultat est que les automobilistes, lorsqu’ils ne voient plus ces panneaux provisoires, stationnent sur le trottoir de droite, en particulier les lundis de marchés, gênant piétons et poussettes d’enfants qui doivent circuler dangereusement au milieu de la chaussée, et provoquant des embouteillages quand les semi-remorques du port n’arrivent plus à remonter la rue.
Une solution provisoire consisterait à installer les panneaux provisoires les lundis matin, et une solution définitive serait de renforcer la signalisation : peindre une bande jaune sur la bordure du trottoir ne coûterait pas bien cher à la commune et résoudrait ces problèmes récurrents.
En dernier ressort quelques barrières supplémentaires aux endroits où le trottoir est le plus large, dissuaderaient les récalcitrants.

Un drone au moulin

P1030891RUn étrange appareil a survolé le moulin ce vendredi après-midi. C’était un drone, civil et inoffensif. Le réseau Sensation Bretagne fait réaliser une série de vidéos montrant les plus beaux paysages de notre région. C’est Saint-Thomas TV, une société bretonne spécialisée dans la réalisation de ces films qui assure les prises de vues à Saint-Quay, en partenariat avec l’office de tourisme. Ces vidéos seront bientôt disponibles sur le site internet de l’office de tourisme. Une société de production a été missionnée pour les prises de vues aériennes, réalisées grâce à un drone télécommandé depuis le sol. L’équipe est constituée d’un pilote et d’un cameraman qui dirige la caméra depuis le sol et donne au pilote les instructions de positionnement. L’amicale du moulin a pris part à l’opération en gréant le moulin qui a bien voulu tourner aidé par une légère brise. Le technicien nous a promis une photo , ce sera peut-être le bandeau du site internet, espérons qu’elle sera réussie.
P1030894R1000L’utilisation des drones est désormais encadrée par l’Arrêté du 11 avril 2012 relatif à la conception et à l’utilisation des aéronefs civils qui circulent sans aucune personne à bord. Certaines sociétés sont autorisées par la DGAC à produire des drones civils en série. Les drones Flying eye sont spécialisés dans la prise de vue aérienne photo et vidéo.
Le CineCopter est un drone développé spécifiquement pour la vidéo HD aérienne. Il possède un châssis rigide tout carbone ainsi qu’un système absorbant les vibrations, le rendement vidéo est optimisé au maximum. Le système gyrostabilisé 3 axes permet au cadreur de s’affranchir totalement du mouvement du drone. Le pilote du drone se concentre sur les trajectoires alors que le cadreur possède une liberté de mouvement totale sur les 3 axes.

Premier bain réussi et feu d’artifice raté

… pour beaucoup en ce samedi 13 juillet ensoleillé.

Adeptes de la grève noire ou de la plage du Casino.

La foule était au rendez-vous, le soir au port, pour assister au feu d’artifice. La fête vénitienne a joué dans la discrétion, et le spectacle pyrotechnique dans la sobriété, en partie gâché par une musique tonitruante, désynchronisée et complètement inadaptée. La fête s’est prolongée tard dans la nuit avec deux orchestres, au bal des pompiers et devant le bistrot de la Marine.

stquay.com sur votre smartphone

Le site stquay.com est optimisé pour l’affichage sur téléphones portables et tablettes :
Lorsqu’un appareil mobile est détecté, le contenu du blog s’affiche pleine page, le bandeau de droite n’étant pas affiché.
La détection se fait sur la largeur de l’écran : sur les écrans dont la largeur est inférieure ou égale à 640pixels, l’affichage mobile est activé, sur les écrans plus grands, retour à l’affichage classique.

La base de maintenance du “London Array”

[La ferme éolienne de London Array a été inaugurée le 4 juillet 2013 par David Cameron]

A quoi pourrait ressembler la future base de maintenance éolienne des Saint-Quay-Portrieux ? Voici la base de maintenance de Ramsgate, un port du Kent, dans le sud-est de l’Angleterre, c’est le centre de contrôle et de maintenance du parc éolien du “London Array” :

image001Le “London Array” est un parc éolien en mer au large de l’estuaire de la Tamise, au Royaume-Uni. Avec une puissance installée de 630 mégawatts (MW), c’est le plus grand parc éolien en mer au monde. Le site est à 30 km au large de la côte est du Kent. La construction a commencé en mars 2011 et la première phase composée de 175 éoliennes délivrant une puissance totale de 630 MW, a été mise en service le 8 avril 2013. Le parc éolien a été appelé London Array (le réseau de Londres) car il alimente en électricité le Grand Londres.

image002Mise en service du parc éolien
Le London Array a été mis en service en plusieurs phases au fur et à mesure que les groupes d’éoliennes devenaient opérationnels. Chaque éolienne a été mise en service et testée individuellement et par groupe pour s’assurer de son bon fonctionnement.

Exploitation et entretien du parc éolien
Les éoliennes du London Array sont conçues pour fonctionner 24 heures par jour, 7 jours sur 7 pendant plus de 20 ans. La maintenance régulière des éoliennes est effectuée par des techniciens, qui se rendent à la ferme éolienne en bateau. Les problèmes ou les pannes éventuels sont résolus à distance ou sur site.

Maintenir en toute sécuritéimage003 Un des plus grands défis de l’entretien d’éoliennes en mer est la dureté de l’environnement marin. Les conditions de mer et les conditions météorologiques sont méthodiquement vérifiées avant chaque voyage à la ferme éolienne. Les équipes travaillent en étroite collaboration avec les garde-côtes et les autres services d’urgence de la région de Ramsgate pour être prêtes à faire face à des incidents inattendus, à la fois sur le site de la ferme éolienne et lors du trajet.

image004La base de commande et de maintenance
La base de commande et de maintenance du London Array est implantée sur le port de Ramsgate, sur la côte est du Kent, sur un site de 8000 m2. Les équipements construits à cet effet peuvent accueillir 90 personnes et six navires de maintenance. La base comprend un poste informatiques de suivi et de contrôle, un atelier, des bureaux et des locaux de stockage. Un nouveau ponton et une station de carburant ont été également construits, en partenariat avec le district de Thanet.
En plus d’héberger le personnel d’exploitation, la base sera en mesure de recevoir du personnel supplémentaire pour les opérations de maintenance inhabituelles.

image005L’environnement au cœur des préoccupations
Le bâtiment de commande et de maintenance a été conçu et construit en utilisant les dernières méthodes de construction et l’utilisation de matériaux durables et recyclables.
La conception du bâtiment répond aux exigences du développement durable grâce à :
• Des mesures de conception passive privilégiant la lumière naturelle.
• Un grand toit végétalisé qui apporte un plus écologique, une bonne isolation et qui contribue à réduire les écoulements d’eaux pluviales
• Une production combinée de chaleur et d’électricité.
La construction a commencé en Septembre 2010 et a été achevée à la fin 2011. La base a été construite par Mansell Construction Services. Bien que ce soit une société nationale, il a été fait appel à des entrepreneurs locaux chaque fois que c’était possible.

image005 image006

Traduit de l’anglais par Denis Roques, source : http://www.londonarray.com/