Tu es Pierre, et sur cette pierre…

Welsh Green Rockery RLa messe du dimanche 24 août a été marquée par la lecture d’un des textes fondateurs de l’église, les versets 18 et 19 de l’évangile selon Saint Mathieu : “Tu es Pierre et sur cette pierre je construirai mon Église (…) je te donnerai les clés du Royaume des Cieux”.

Chaque fois que j’entends cet évangile, je me pose les mêmes questions : Jésus a-t-il décidé de changer le prénom de Simon en Pierre juste pour pouvoir faire plus tard un jeu de mots ? On construit une église avec des pierres, mais pas sur une pierre. Le jeu de mot existait-il dans la version originale de l’évangile ?

Jésus parlait araméen, dans cette langue, Simon signifierait roseau. Jésus aurait changé son prénom en Céphas (ou Kephas), qui signifie “le roc”, afin de lui donner la stabilité d’un roc, pour qu’il ne soit plus ballotté au gré du vent. Ce qui a également permis à Jésus de faire le jeu de mots.

Cependant Mathieu a écrit son évangile en grec, car bien que faisant partie de l’empire romain, les provinces orientales de Rome continuaient à parler le grec. Et le jeu de mot ne fonctionne pas en grec : en grec ancien, πέτρος (petros) correspond au prénom Pierre ou peut désigner une pierre, encore que λίθος (lithos) soit plus approprié, en revanche πέτρα (pétra) désigne un roc ou un rocher.

De même en latin, Petrus correspond au prénom Pierre, mais une pierre se dit lapis (au nominatif), et petra, non féminin, désigne plutôt un roc ou un rocher : Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam, et portae inferi non praevalebunt adversus eam. Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne tiendront pas contre elle. Petram a été traduit en français par pierre, mais roc aurait été plus approprié.

La traduction anglaise est plus précise : And I say also unto thee, That thou art Peter, and upon this rock I will build my church; and the gates of hell shall not prevail against it. Jésus dit à Pierre qu’il va construire son église sur un rocher et non pas sur son disciple Pierre.

Vos avis ou corrections sont bienvenus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *