Bain des dames 2015

R1060232

Pour la cinquième année consécutive, bain des dames à la plage du Casino, avec les vedettes habituelles, plus un couple d’anglais qui passent deux semaines de vacances chez nous, welcome here ! L’eau était bonne, 18+, le soleil au rendez-vous, et l’équipe du comité de quartier de Saint-Quay avait tout bien organisé, comme à son habitude, et les valeureuses baigneuses, tout comme leurs soutiens, ont longuement échangé après la baignade autour d’un verre de Muscadet et de quelques olives noires. A terre, les sauveteurs bretons, prêts à intervenir, veillaient à la sécutité des baigneuses :

S1060261

En mer les héroïnes et vedettes du jour :

R1060239

La ville de Saint-Quay-Portrieux était représentée par Marianne Danguis, maire adjointe en charge des associations, inconditionnelle des sports de glisse et sauvetrice en mer :

S1060282

J’ai d’autres photos, merci au CDQDSQ (Comité De Quartier De Saint Quay) pour l’organisation de cet événement, lancé par Josette Martin, qu’elle soit ici remerciée pour cette géniale initiative.

nouveau balisage à la grève noire

J’ai découvert la grève noire en juillet 1977, un coin magique et changeant, parfois désert, parfois bondé, au gré des saisons, de la marée, du soleil. La rampe, le long de l’Isnain, où hors saison, en fin de journée, les habitués viennent étaler leurs serviettes pour profiter des derniers rayons de soleil et papoter. Pour les plus jeunes, le plongeon depuis la digue, comme un jeu de piscine, avec ses échelles et son escalier. Dans les années 80, un couloir de navigation a été matérialisé pour permettre le passage des embarcations du CLJ alors basé au centre de congrès. Ce couloir, à marée haute, barrait l’accès à la haut mer depuis la grève noire. Un nouveau balisage a été mis en place, pour répondre aux demandes des usagers exprimées l’an dernier. Mais ce balisage a provoqué des mécontentements et une pétition a circulé, pour enlever les nouvelles bouées. L’auteur de la pétition devrait être reçu par le maire vendredi 9 juillet. Au final, faudrait-il réserver la rampe de mise à l’eau aux seuls dériveurs légers et planches à voiles ?  Une plage eco-friendly ?

En PJ, la pétition et ses 60 signatures.

l’île Harbour

Tous les Quinocéens connaissent l’île Harbour, l’article est plutôt destiné à ceux qui ne sont jamais venus à Saint-Quay, en espérant leur donner l’envie d’une visite ou d’un séjour. Photo prise le 2 juillet à 20h09 depuis la plage du Casino, devant le centre de congrès, soit à une distance d’environ deux kilomètres de l’île. Le ciel était exceptionnellement transparent en cette fin de journée, et l’éclairage bas souligne bien les plans verticaux. Panasonic compact DMC-TZ55 (cadeau d’anniversaire), ouverture 6.4mm, exposition 1/500, focale 86mm.

S1060037

L’île Harbour fait partie d’un archipel d’îles pour la plupart entièrement submergées à marée haute, mais qui découvrent énormément (sur une surface presque égale au territoire de la commune) aux basses mers d’équinoxe, faisant la joie des plaisanciers qui viennent y mouiller pour pêcher à pied toutes sortes de coquillages et crustacés. L’île Harbour est la seule à être bâtie, la maison du phare date du XIXème siècle, autrefois habitée, elle a laissé la place à un phare automatique, alimenté par une éolienne et des panneaux solaires. L’île est aussi la seule à abriter de la végétation. Un endroit rêvé pour aller bronzer au calme. Accessible seulement aux heureux plaisanciers et à leurs amis.