Comment découper une carte micro SIM pour la transformer en nano SIM ?

(Matériel nécessaire : une paire de lunettes pour voir de près, une paire de ciseaux de cuisine et une lime à ongles en carton.)

Darty vient de me livrer le nouveau téléphone que j’avais commandé : un Wiko Wim lite d’une belle couleur rouge. J’ai choisi ce téléphone pour plusieurs raisons : double SIM, processeur rapide, full HD, 32 Go de mémoire, son prix (200€ le téléphone + la carte micro SD 32 Go), son constructeur français et marseillais et surtout sa couleur rouge !

Seules ombres au tableau : la batterie n’est pas amovible et le tiroir cartes n’accepte que deux cartes SIM ou une carte SIM + une carte micro SD.

Pour la batterie, c’est une tendance qui se généralise, les téléphones sont devenus jetables et après deux ou trois ans d’utilisation, la batterie est morte et on jette le téléphone, en effet quelle que soit la batterie elle supporte au plus 1000 cycles de charge décharge, comme il faut recharger son téléphone quotidiennement, la batterie dure 1000 cycles / 365 jours = 2 ans et 9 mois.

Pour la carte micro SD, c’est une mauvaise surprise, ceci étant, la mémoire de 32 Go me suffira amplement.

Revenons-en aux cartes SIM.

J’avais deux cartes SIM, une Bouygues et une Free. La carte Bouygues est prédécoupée pour s’adapter aux formats suivants : 1) SIM (85,6 x 53,98), le format des téléphones, du temps d’Itinéris, en 1992 – 2) mini SIM (25 x 15) –  3) micro SIM (15,00 x 12,00) – 4) nano SIM (12,30 x 8,80). La carte Free est découpée aux formats 1, 2 et 3 seulement, pour obtenir une carte nano SIM, il faut débourser 10 €, il n’y a pas de petits profits !

La plage de contacts de la SIM a sensiblement la même taille, quelle que soit la carte, si votre carte n’est pas prédécoupée au bon format, comme ma carte Free, il suffit de prendre une paire de ciseaux et de découper ce qui dépasse, j’ai essayé, c’est très facile, la carte se découpe aisément avec des ciseaux de cuisine. N’hésitez pas à mordre sur la partie dorée en haut à gauche pour réaliser le biseau à 45°.

La carte nano SIM a une épaisseur de 0,67 mm alors que celle des autres cartes est de 0,76 mm. Il faut donc retirer 0,09 mm d’épaisseur de plastique pour que ça rentre dans le tiroir. J’ai pris une lime à ongles en carton et en tenant la carte au bout de l’index, j’ai frotté le côté plastique sur la lime, en deux temps trois mouvements, la carte avait l’épaisseur voulue.

J’ai inséré mes deux cartes dans le téléphone et ça a marché du premier coup. Sur la photo, en haut une carte micro SIM Bouygues avec l’emplacement nano SIM et en bas une carte micro SIM Free

Autre caractéristique stupide que j’ai relevée sur mon nouveau téléphone : au premier démarrage, l’appareil a voulu faire une mise à jour du système d’exploitation (nougat). J’étais connecté en 4G (Bouygues), mon forfait m’autorise à 50 Go de données par mois, cependant la mise à jour du téléphone ne peut se faire qu’en WiFI, et je me demande bien pourquoi. Du coup j’ai utilisé un autre téléphone 4G en partage de connexion, ce qui m’a permis d’effectuer la mise à jour. A l’heure des maxi forfaits 4G, le recours au WiFi ne présente plus beaucoup d’intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *