Départementales : c’est parti

La campagne pour les élections départementales a démarré et les professions de foi commencent à être distribuées dans les boîtes à lettres :

candidats

Le scrutin est binominal mixte majoritaire à deux tours. Chaque canton élit un binôme homme et femme. Une fois élus, les deux membres du binôme exercent leur mandat indépendamment l’un de l’autre.

Pour être élu au premier tour de scrutin, un binôme doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de suffrages au moins égal au quart des électeurs inscrits. Au second tour, la majorité relative suffit.

Pour qu’un binôme puisse se présenter au second tour, il doit avoir obtenu au premier tour un nombre de voix au moins égal à 12,5% du nombre des électeurs inscrits dans le canton.

Si un seul binôme de candidats remplit cette condition, le binôme ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui peut se maintenir au second tour. Si aucun binôme ne remplit cette condition, seuls les deux binômes arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour.

Si au moins deux binômes remplissent les conditions ci-dessus mais qu’un seul de ces binômes fait acte de candidature pour le second tour, cette circonstance ne libère pas une place au second tour pour un binôme présent au premier tour mais ne remplissant pas les conditions pour se présenter au second tour.

En résumé : les deux binômes arrivés en tête au premier tour sont qualifiés pour le second tour. Le troisième binôme devra réunir un nombre de voix d’au moins 12,5% des inscrits pour y figurer également. Si la participation au scrutin est faible comme on peut s’y attendre, il y aura peu de triangulaires au deuxième tour, en effet, avec un taux de participation de 50%, il faudra réunir 25% des voix au premier tour pour avoir le droit de se présenter au second tour.