Every time I think about Trump I get allergic !

Chaque fois que je pense à Trump je fais une allergie !

Lors de son meeting de rentrée à Clevelant, dans l’Ohio, à l’occasion du jour du travail (Labor day), Hillary Clinton a été prise d’une quinte de toux (coughing fit) qui a duré environ 4 minutes. Elle a fait rire son assistance en déclarant : “chaque fois que je pense à Trump, j’attrape une allergie”. Interviewée après le meeting, lors de son retour à bord de son jet privé, elle a été à nouveau victime d’une quinte de toux. De quoi alimenter les rumeurs dans le camp d’en face sur son état de santé. Une campagne électorale américaine pas banale avec un candidat républicain complètement déjanté, qui dit ce qu’il pense, sans retenue, ignorant tout du politiquement correct, et la candidate démocrate BCBG Bobo, défenseure des minorités, qui veut incarner la continuité de la politique d’Obama, la continuité de sa politique étrangère, mais qui tousse.

Meta-Slider : supprimer l’arrière-plan des légendes

Meta-SliderMeta-Slider est un module d’extension (plugin) de WordPress qui permet d’afficher des diaporamas. Il est possible d’insérer une légende (caption) sous chaque image, cependant Meta Slider l’affiche sur un bandeau de fond noir qui recouvre le bas de l’image. Pour continuer à voir l’image en entier, il faut se passer de légende, ce que je faisais jusqu’à présent. Il est facile cependant de modifier l’arrière-plan (background) de la légende. Il suffit pour cela d’ajouter dans la feuille de style (style.css) du thème utilisé le texte suivant :

.metaslider .caption,
.metaslider .cs-title,
.metaslider .nivo-caption {background: transparent;}

Et le tour est joué !

Les boucles de la Seine Maritime

Escapade dans les boucles de la Seine Maritime, dans les environs du village de La Bouille, samedi 3 et dimanche 4 septembre 2016 :

Hotel-Saint-PierreDîner vendredi soir au “Saint-Pierre” à la Bouille. Au menu du marché (25 €) spontanément proposé par le patron, Ladislas Lefebvre, en entrée oeuf parfait au poisson mariné et herbes fraîches agrémenté d’une émulsion, en plat noix de veau fondant sur risotto de kinoa et au dessert pommes et potiron rotis au miel avec une boule de glace. Pour 10€ de plus le sommelier nous a proposé deux verres de vin assortis aux mets, un rosé suivi d’un Saint-Pourçain ou d’une Syrah Gardoise, des vins délicieux. Un personnel stylé et attentionné, une belle table, qui plus est face à la Seine, un repas gastronomique. Le menu du marché est proposé en semaine, midi et soir.

Clos des RosesDéjeuner samedi midi au Clos des Roses, un restaurant tenu par un ESAT (établissement et service d’aide par le travail) à Sahurs, juste après le passage d’eau menant à la Bouille. Là encore un très bon repas, avec des amuse-bouches et une petite salade pour faire patienter, menu à 14€ (entrée plat), entrées Feuilleté à l’andouille et à la moutarde ancienne et Paris-Brest aux escargots, plats bavette d’aloyau frites et légumes, le dessert devait être du même niveau au vu des assiettes de nos voisins, pichet de 50cl de vin à 10€, personnel attachant et consciencieux.

Dans le Parc Régional des Boucles de la Seine, le franchissement du fleuve se fait par des “passages d’eau” desservis par des bacs. Car il n’y a aucun pont entre le pont Flaubert à l’amont (Rouen) et le pont de Brotonne à l’aval (Caudebec-en Caux). Et avant la construction des ponts de Tancarville (1959), Brotonne (1977) et Normandie en 1995, il n’y avait aucun pont sur la Seine entre Rouen et son embouchure.

horaires des bacsPourquoi ? Parce-que la Seine est “maritime” de la mer jusqu’à Rouen, cela se traduit par le fait que l’onde de marée remonte le fleuve sur 140 km, jusqu’au barrage de Poses, 40 km en amont de Rouen. A Rouen, l’amplitude de la marée est encore d’un peu plus de 3 mètres. Le gabarit de la seine, avec un tirant d’eau supérieur à 10 mètres et un tirant d’air de plus de 50 mètres, permet ainsi aux cargos, porte-conteneurs et paquebots d’accéder au port maritime de Rouen, limité à l’amont par le Pont Guillaume-le-Conquérant.

Chaque nouveau pont doit enjamber la Seine d’une seule travée et laisser un tirant d’air d’au moins 50 mètres. On comprend donc que les autorités aient préféré conserver le système des “passages d’eau”. Un service gratuit, rapide et fréquent : outre l’horaire théorique, le bac part dès que le nombre de voitures en attente atteint sa capacité. L’embarquement, la traversée et le débarquement durent environ 5 minutes. 8 traversées au total entre Rouen et la Manche.

L’explosion du tourisme halal à envoyé spécial

explosion tourisme halalUn reportage édifiant de Rim Khalifa et Julien Nativel, consacré à l’explosion du tourisme halal, diffusé jeudi 1er septembre dans la dernière édition d’envoyé spécial sur France 2.

“Tourisme Halal” ou “muslims-friendly” : un terme inventé par les professionnels du touristisme pour qualifier un marché en pleine expansion, qui pèse plus de 150 milliards de dollars à travers le monde. Parti de Malaisie, Turquie et des Emirats-Arabes-Unis, il s’attaque désormais à l’Occident.

Des hôtels halals voient le jour un peu partout en Europe, avec tapis de prière dans les chambres, et repas garantis 100% halal. Des chambres d’hôtes “muslim friendly” dans les châteaux d’Anjou, pour accueillir au mieux ces touristes soucieux de partir en vacances sans se couper de leur religion et de leur communauté.

Il y a encore quelques années, pour les Français musulmans, partir en vacances était synonyme de séjour dans le pays d’origine: Algérie, Maroc, Tunisie… Un retour aux racines pour des millions d’entre eux. Mais de plus en plus, les enfants d’immigrés comme les nouveaux convertis, font le choix de vacances à l’étranger, ou de partir à la découverte de la France. A condition que leur séjour soit organisé selon leurs préceptes religieux et à condition d’être seuls entre musulmans.

Le marché est énorme et les hôteliers et hébergeurs qui se lancent dans la formule voient leur chiffre d’affaires exploser. Piscines et ascenseurs réservés aux femmes (musulmanes), où les portables sont prohibés, pour éviter les photos en bikini ! Pour éviter d’être hors la loi, ces hébergements et centres de loisirs sont censés être ouverts à tous, quelque soit la religion, mais personne n’est dupe…

Ainsi après le communautarisme, une nouvelle forme d’arpatheid ou de ségrégation est en train de voir le jour. Un apartheid basé non pas sur la couleur de la peau comme aux Etats-Unis ou en Afrique du Sud, mais sur la religion.

La religion avait déjà sa place :
– dans les lieux de cultes (évidemment, c’est la base),
– dans les cimetières : carré juif, carré musulman, cimetière protestant…,
– dans les écoles : écoles catholiques (ouvertes à tous), écoles juives, écolas musulmanes ou coraniques (en principe interdites),
– dans les cantines : menus halal, casher.

Elle s’imisce désormais dans tous les pans de la vie en société, dans les loisirs, dans les hôpitaux, dans l’hôtellerie, sur les plages, dans les centres aquatiques.

Quelle sera la prochaine étape ?

Des wagons halal dans les trains et les métros , des HLM halal, des prisons halal, des bureaux halal dans les entreprises …?

Comment réagira la ligue des droits de l’homme, si prompte à saisir la justice lorsque la communauté musulmane est menacée ?

Si on accepte le communautarisme et qu’on reconnaît le droit des musulmans à être entre eux, il faut reconnaître aussi aux non musulmans, catholiques, juifs, protestants, boudhistes, athées.. le droit d’être entre eux aussi.

Ce n’est pas le cas : Samedi 27 août, un restaurateur de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a refusé de servir deux clientes musulmanes voilées. Un fait jugé suffisamment grave par le parquet de Bobigny qui a décidé d’ouvrir une enquête pour “discrimination à caractère racial”.

[+ afficher la suite]