Vente de voitures en gants blancs chez Osenat à Fontainebleau

Ventes de voitures de collection à Fontainebleau

Les amateurs de voitures anciennes et de collection avaient l’embarras du choix, en ce dernier week end de printemps.

A Fontainebleau, en face du château, la maison de vente Osenat proposait à la vente, samedi et dimanche des véhicules exceptionnels.

Le clou de la vente, inattendu, fût cette Renault Nervastella de 1931 estimée à 4000 – 6000 € dont le prix s’est envolé à 105 000 € :

Notez le pare-brise en verre feuilleté “triplex” fortement opacifié en raison du vieillissement de la résine insérée entre les deux faces en verre. Fort heureusement la glace est plate et il sera facile d’en fabriquer une nouvelle en découpant  une plaque de verre feuilleté.

Une vente en gants blancs

Lors de la vente de samedi, tous les véhicules proposés ont trouvé acquéreur, à des prix souvent bien supérieurs aux estimations.

Le grand chelem, en quelque sorte.

Chez les commissaires priseurs on appelle ça une vente en gants blancs.

Aussi, juste après la vente du dernier lot, le n°54, le commissaire-priseur, Jean-Pierre Osenat a sorti une paire de gants blancs, les a enfilés pour célébrer la première vente en gants blancs de sa longue carrière. J’ai pu saisir l’instant avec mon smartphone, du haut de la tribune, la photo n’est pas nette car il n’y avait pas assez de lumière et j’étais loin, cependant sous le sigle Mobiloil on distingue bien maître Osenat qui agite ses gants blancs, applaudi par l’assistance   :

Dans les jardins de la maison de vente j’ai photographié cette Trèfle Citroën en vente dimanche 17 juin :

Le bouchon de radiateur a été retiré pour éviter qu’il ne soit volé.