Dessiner en SVG avec OpenOffice et LibreOffice Draw

Je vais devoir faire les plans de ma nouvelle maison, des plans à partir de l’existant, pour les futurs travaux de rénovation (électricité, sanitaires, couverture, etc.).

Dans les années 1980 je dessinais beaucoup avec un petit logiciel de dessin très intuitif “Mac Draw”, puis avec “Claris Cad”, les deux tournant sur Macintosh. Hélas le développement de Claris Cad a cessé en 1991, il n’est plus compatibles avec les ordinateurs Apple, et de toutes façons je préfère Windows à MacOS.

J’ai plusieurs fois tenté d’utiliser AutoCad, mais j’ai renoncé à chaque fois devant sa complexité.

Alors, chaque fois quand je dois dessiner des plans, je le fais à partir des outils dessin de Microsoft Word. Une véritable galère, mais avec un peu de patience on parvient à un résultat.

J’ai effectué une énième recherche sur internet d’un logiciel simple et intuitif dans la lignée de MacDraw et de ClarisCad. J’ai téléchargé LibreCAD, un logiciel très prometteur… Je l’ai testé, il n’est pas intuitif du tout, il est impossible de déplacer les objets créés avec la souris, bref il est inutilisable.

Ce logiciel que je cherchais, je les avais sous la main sans le savoir, car il y en a deux, quasiment identiques, je veux parler d’OpenOffice Draw et de LibreOffice Draw. OpenOffice et LibreOffice sont des ersatz de la suite Office de Microsoft, mais ils ont ce que Microsoft n’a pas, à savoir un logiciel de dessin vectoriel.

Les fonctionnalités des deux outils sont quasiment identiques, LibreOffice est le successeur d’OpenOffice et ses mises à jour sont plus fréquentes, cependant j’ai observé des bugs d’affichage dans LibreOffice qui ne se manifestent pas dans OpenOffice.

OpenOffice et LibreOffice sont des outils graphiques, les objets sont essentiellement créés et manipulés avec la souris, et hormis les formes simples (lignes, rectangles, cercles), il est difficile voire impossible de modifier finement les objets en saisissant au clavier les coordonnées de leurs points ou de leurs points de contrôles (courbes de Bézier). Il est possible de dessiner par couches, l’équivalent des calques de PhotoShop, trois couches sont prédéfinies au départ : Mise en page, Contrôles et Lignes de cote, qu’il est impossible de supprimer et de renommer, en revanche on peut ajouter d’autres couches. C’est assez rustique mais ça marche.

Les fichiers sont enregistrés au même format ODG, mais l’énorme avantage, c’est la possibilité d’exporter les dessins au format SVG, pour éventuellement les retoucher avec un logiciel vectoriel comme Inkscape, pour les afficher dans un navigateur, pour les insérer dans des pages web ou dans un traitement de texte.

J’ai commencé mon premier plan, il est loin d’être fini et les cotes sont à confirmer, voici ce que ça donne (fichier svg) :

Cliquez sur l’image pour l’afficher dans une nouvelle fenêtre et agrandissez-la en zoomant avec le navigateur ; les traits garderont leur précision vectorielle, il n’y a pas de phénomène de pixellisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.