Arame M’Baye et Philippe Ruel-Radigue

Arame M’Baye et Philippe Ruel-Radigue sont arrivés bons derniers, ex æquo, à l’élection législative de la deuxième circonscription des hauts de Seine, avec un score de 24 voix chacun, soit 0,03 % des électeurs inscrits.

Quelle est la raison d’un score aussi bas ? Enquête…

Il y avait 15 candidats au premier tour de l’élection législative à Asnières. En examinant les professions de foi et les bulletins de vote qui m’ont été adressées par la Poste, je m’aperçois qu’il n’y avait que 13 professions de foi et 11 bulletins de vote pour 15 candidats. Pas de profession de foi ni de bulletin de vote au nom d’Arame M’Baye, pas de bulletin à son nom non plus. Bulletin bien présent au bureau de vote, avant de voter j’ai pris un bulletin de chaque candidat, je les ai rapportés chez moi, et je viens de vérifier qu’il m’en restait 14 (15 moins celui que j’ai glissé dans l’urne).

J’ai trouvé la profession de foi  d’Arame M’Baye sur le site du ministère de l’intérieur. Et j’ai vu qu’Arame M’Baye faisait partie du mouvement de Rama Yade, La France qui Ose. J’aurais pu voter pour elle car je trouve le programme de Rama Yade intéressant à plus d’un titre et je regrette qu’elle ait été écartée de la vie politique par son parti.

Sans profession de foi et sans bulletin de vote remis aux électeurs, Arame M’Baye avait moins de chances d’être élue qu’un sac de pommes de terres étiqueté En Marche.

Ex æquo avec Arame M’Baye, Philippe Ruel-Radigue, du mouvement des progressistes de Robert Hue. Philippe Ruel-Radigue se dit handicapé, son suppléant l’est peut-être aussi, ce n’est pas inscrit sur la profession de foi, leurs photos ont dû dissuader les électeurs potentiels.

Au final, c’est Adrien Taquet, l’inventeur du slogan En Marche, qui est arrivé en tête, avec 47,01 % de sufrages exprimés, devant Marie-Do Aesclimann, 23,59 %. Le deuxième tour sera une formalité.

3 commentaires sur “Arame M’Baye et Philippe Ruel-Radigue

  1. Mr Aeschlimann n’est-il pas mis en examen ? Encore un bon LR cumulard via sa femme !

    Je participe à votre pensée pour Mme Corinne Erhel, qui était pressentie pour postuler à la présidence de l’Assemblée Nationale. Elle aurait sûrement été élue. puisque le président souhaiterait une femme.
    E. Macron avait tenu à lui rendre hommage personnellement en assistant à ses obsèques. Le destin en a cruellement décidé autrement.

  2. Une pensée pour Corinne Erhel qui aurait dû être au deuxième tour dans la cinquième des Côtes d’Armor. Je plains un peu Marie-Do Aeschlimann, dans la deuxième des Hauts de Seine, son mari l’a envoyée au casse-pipe.

  3. A Saint-Quay, victoire sans appel de Bothorel (REM) avec 42,45 % des voix, largement devant Chaisemartin (maire de Paimpol et “ami” de notre maire) avec 23,83 % des voix.

    Un bonheur ne venant jamais seul, le Fhaine ne fait que 8,66% des voix (140 au total). Ses électeurs doivent être les lecteurs du blog du facho propriétaire du café du commerce local et expert en fouine. Le duo qui le compose (Mimi et Dudu ) n’a pas réussi à en convaincre plus. Ce résultat confirme que les Quinocéens républicains savent ce qui est la voie de la sagesse et du cœur. C’est très réconfortant. Bravo à eux !

    PS : Félicitations aussi aux Asnièrois Macronistes ! Aeschlimann va retourner à ses fourneaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *