Comment écoutez-vous la radio ?

radio300Il a fallu attendre les années 1920, avec la mise en service du premier émetteur de radio, le poste militaire de la tour Eiffel, pour voir la radio se développer en France. Les premières émissions étaient confidentielles, les auditeurs devaient confectionner eux-mêmes leurs récepteurs radio, les postes à galène. Et la radio n’a connu son véritable essor qu’à la fin des années 1930. Lors de la deuxième guerre mondiale, elle est devenue l’outil de communication de l’Allemagne nazie et des alliés (Radio Londres). Elle s’est fortement démocratisée à la fin des années 50 lors du lancement du “transistor” (récepteur radio utilisant des transistors et non plus des lampes radio).

La radio est arrivée bien après ces inventions modernes dont nous ne pourrions plus nous passer, comme le train, le téléphone, l’automobile et l’avion, qui l’ont précédé de plusieurs dizaines d’années. Et la télévision n’a attendu qu’une quinzaine d’années avant de montrer le bout de son nez puis de remplacer le poste de radio dans nos salons.

Mais la radio n’a pas été supplantée par la télévision, pas plus que par internet, et elle n’a cessé d’évoluer. Pour contrer le monopole d’Etat, des radios périphériques émettant en grandes ondes se sont implantées à nos frontières dans les années 1950 et connurent immédiatement un vif succès : RTL, Europe1, RMC, Sud-Radio. Le développement de la FM (modulation de fréquence) dans les années 1970, avec les émissions stéréophoniques de France Musique combla les audiophiles. Puis vinrent les radios libres, à la fin des années 1970, émettant en bande FM, légalisées en 1981, lorsque François Mitterrand libéralisa la radio et la télévision.

Après les grandes et les petites ondes et la FM, c’est l’heure du numérique. Une évolution achevée au niveau de la télévision, puisque la TNT (Télévision Numérique Terrestre) a remplacé la transmission en analogique. Il aurait été normal qu’une telle évolution suive (voire précède) au niveau de la radio, mais curieusement, en France, la RNT (Radio Numérique Terrestre) a pris beaucoup de retard. Alors que la Norvège coupera sa radio FM au profit de la RNT en 2017, les émissions en RNT n’ont été lancées officiellement qu’à Paris, Marseille et Nice (lancement pré-commercial à Lyon et à Lyon). Cependant les grandes radios, Radio France, RTL, Europe1, RMC… ont boudé le numérique, ce qui fait que les radios qui émettent sont les ethniques (Africa, Beur…), les religieuses (Notre Dame, Protestante, Judaïque, RCJ, Shalom…), les politiques (Courtoisie, Libertaire…).

Dommage que le gouvernement n’ait pas donné un coup de pouce à Radio France, cela aurait certainement poussé les grandes radios privées à emboîter le pas.

Une des raisons qui expliquent la réticence des diffuseurs est l’entrée en lice des webradios, ces radios numériques diffusées par internet.

La webradio est une solution intéressante, à condition de disposer d’un réseau WiFi ou 3G-4G, elle gagne du terrain, avec la commercialisation des postes de réception webradio, avec les applications comme TuneIn sur smartphone. On aurait pu imaginer que la télévision par box internet remplace la télévision hertzienne, mais il n’en a rien été, alors pourquoi ne pas faire maintenant avec la radio ce qu’on a fait avec la télévision ?

La radio en France serait-elle devenue un parent pauvre ?

1 commentaire pour “Comment écoutez-vous la radio ?”

  1. Bonjour
    Je voudrais savoir si on la débranche puis rebranché elle garde comme elle était avant.
    C’est-à-dire si elle est en radio avec un certain volume en la rebranchant elle garde son volume et station.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.