Travaux sur Autoroutes et Péages.

Depuis plusieurs mois, de très nombreux travaux sont entrepris simultanément sur les autoroutes A11 et A81 entre Paris et Rennes.

  • Les aires de services sont toutes en refonte totale (mis à part une ou deux exceptions),
  • certaines aires de parkings et de repos sont en maintenance ou en travaux,
  • de nombreux tronçons de chaussées sont en réfection totale.

Il résulte de ces travaux plusieurs désagréments :

  • L’accueil des aires de services se fait dans des bungalows, les voies d’accès sont défoncés, l’état des toilettes..,
  • impossible de s’arrêter sur certaines aires, surtout que l’on découvre leur fermeture à la dernière minute,
  • rétrécissement à une seule voie de circulation, quand ce n’est pas un basculement de chaussée, avec circulation à double sens.

Bien entendu, les vitesses sont réduites à l’approche de ces travaux à 110km/h, 90km/h et même 50km/h (avec de nombreux contrôles à l’appui). De ce fait les temps de parcours sont augmentés de manière très importante.
Par contre le montant des péages ne diminue pas (au contraire) alors que le service attendu n’est pas là. Mais, demain, le ciel sera plus beau, en attendant, nous payons…

 

3 commentaires sur “Travaux sur Autoroutes et Péages.”

  1. Je n’aime pas beaucoup les aires accessibles dans les deux sens de circulation, surtout quand je suis obligé de faire 5 kilomètres aller-retour pour faire pipi ou le plein.

  2. En réalité, dimanche 2 avril, j’ai trouvé une seule aire de services, dans le sens Paris-Rennes, qui n’est pas en travaux.
    Il s’agit de celle de Laval-Bonchamp avec une Station AVIA (et oui cela existe encore…).
    Si elle n’est pas en travaux, c’est qu’une aire plus grande, accessible dans les 2 sens de circulation, est en création dans le sens Rennes-Paris (Aire de la Mayenne), avec création de ponts et d’échangeurs.
    Elle est donc amenée à disparaître totalement.
    Par contre, plus de travaux sur chaussée dans ce sens.

  3. Ces travaux enlèvent une grande part de l’agrément de l’autoroute. Il m’arrive de prendre la route nationale, surtout dans le sens Saint-Quay → Paris (quand je ne suis pas pressé de rentrer). Les paysages sont plus variés, je roule évidemment moins vite (même s’il y a de plus en plus de tronçons à quatre voies), du coup la voiture consomme moins, j’ai plaisir à m’arrêter dans les boulangeries des petites villes, et au final je mets à tout casser 30 à 40 minutes, parfois même je gagne du temps, les jours où il y a un ralentissement (accident ou jour de fort trafic) sur l’autoroute, ce qui est fréquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.