Le Kreisker, dernier petit hôtel de Saint-Quay

Le KreiskerTous les petits hôtels pour voyageurs n’ont pas été évincés par les réseaux Low Cost, et à Saint-Quay-Portrieux l’Hôtel Kreisker, situé au-dessus du café bar éponyme, offre 6 chambres à 50 m de la plage du Casino, pour des prix modiques. Ça faisait longtemps que j’avais envie d’essayer cet hôtel, et j’ai pu le tester à l’occasion d’un court déplacement.
J’ai passé deux jours dans la chambre n°7, au deuxième étage, qui donne sur la rue Jeanne d’Arc (photo depuis la chambre). Réservation par téléphone – j’ai juste donné mon nom – il fallait que j’arrive avant 20 heures. Une chambre confortable, chauffée, la literie et les draps sont impeccables, salle de douche (mitigeur à l’écossaise), WC à broyeur, pas le top mais ça marche, télévision avec quelques chaînes, éclairage bien disposé. Au petit déjeuner : un verre de jus de fruits, une boisson chaude, un croissant, du pain, du beurre et de la confiture. 42€ pour la chambre, 5,50€ pour le petit-déjeuner, le sourire en plus, je recommande.

La curieuse maison “TY UHEL”, 13 rue Jeanne d’Arc, est à nouveau en vente ! Tout comme juste un peu plus haut, sur le même trottoir, le grand bâtiment de la Congrégation religieuse des Filles des Saints Cœurs de Jésus et Marie (catholique).

6 commentaires sur “Le Kreisker, dernier petit hôtel de Saint-Quay

  1. c’est en effet triste les hôtels qui ferment et, ce que l’on se sait pas trop bien c’est que ça peut etre très dommageable pour notre ville car pour avoir le label station touristique, il faut cocher positivement la case “nombre de chambres d’hôtel”. Et si on perd le label, diminution des indemnités pour les élus..
    Heureusement le PLU voté par la précédente municipalité interdit de dévoyer la destination d’usage des hôtels qui ne peuvent plus être autre, chose qu’hotels. Fini de transformer les hôtels en appartements. C’est ce qui avait valu l’ire d’une élue contre le maire
    Merci pour l’info vécue pour le Kreiker. En effet, pour 24 h c’est beaucoup plus économique voir confortable que de se colleter la chauffe d’une grande maison mal isolée

  2. Monsieur Bruhat,
    Je vous remercie pour vos bons vœux, pour moi et pour ce blog. Et je vous remercie pour vos nombreux commentaires. Je vous souhaite ainsi qu’aux autres commentateurs et lecteurs une bonne et heureuse année 2017.
    N’habitant plus à Saint-Quay, j’écrirai moins d’articles sur la vie locale, mais j’y ai gardé quelques attaches (de bons amis) et j’y suis souvent, aussi je continuerai à rédiger quelques billets et je publierai volontiers ce que les Quinocéens voudront bien m’envoyer.
    Denis Roques

  3. Monsieur Roques,
    Je vous présente tous mes meilleurs voeux pour cette année 2017 ainsi que pour vos proches.
    Je souhaite très sincèrement à votre blog de perdurer et vous remercie de donner à vos lecteurs l’occasion d’apprendre des choses intéressantes et aussi de faire des commentaires sans censure. Bel exemple de démocratie républicaine refusé par l’ex chauffeur de taxi et tenancier du café du commerce qui se permet des attaques personnelles sans vergogne et de bas niveau. Cela promet de fâcheux lendemains si sa candidate chérie arrive au pouvoir.
    A ce personnage médiocre, je ne souhaite pas une bonne année 2017. Bien au contraire.

  4. Pardonnez-moi, Monsieur Roques d’avoir ravivé sur votre blog la haine du chauffeur de taxi propriétaire du café du commerce virtuel de Saint-Quay et supporter inconditionnel de la “Marine” nationale à l’égard d’un ancien maire tout à fait respectable, même si on n’était pas d’accord avec ses choix y compris ses choix politiques et personnels. Comme ses congénères, ce type est un tiroir caisse
    La haine qu’il distribue dans sa ville nous donne une idée au cas où ses amis politiques (ceux de l’ex – chauffeur de taxi) venaient à prendre le pouvoir en France…
    Nous constatons que ce dernier s’ennuie ferme devant son écran puisqu’il regarde votre blog tous les jours malgré votre départ de Saint-Quay, et que refusant tout commentaire sur le sien pouvant lui être défavorable, il profère ses nuisances et des insultes sans qu’on puisse lui répondre. Belle preuve de courage !
    Dans Saint-Quay tout le monde a compris à qui on avait à faire. Il n’y a que lui qui ne s’en aperçoive pas. Jusqu’où peut aller l’inconscience et la divagation !!

  5. Le rattachement de Saint-Quay à l’agglomération de Saint-Brieuc a été une erreur grossière et incompréhensible. Probablement dictée par des intérêts partisans ou personnels comme souvent en politique. Saint-Brieuc est en difficulté financière. Elle a besoin de ressources. La ville bourgeoise de Saint-Quay avec ses 50% de résidences secondaires et son casino viendront aider Saint-Brieuc à combler son déficit et permettre à son conseil municipal de donner le change aux habitants. Qu’aura Saint-Quay en échange : des fermetures d’hôtels ? l’absence programmée de médecins ? des projets annulés ? l’augmentation des impôts locaux ? Réponse dans quelques mois vers les mois de mai et de juin 2017…
    Pourtant, ce ne sont pas les projets qui manquent à Saint-Quay si on veut bien la rendre attractive. Dominique Blanc l’avait bien compris. Pour cela il faut des moyens. Hélas, il y a des décisions prises en dépit du bon sens et de l’intérêt des habitants. C’est vraiment très regrettable.

  6. Apparemment, il se peut que cet hôtel ferme comme le Gerbot d’Avoine et aussi l’hôtel Saint-Quay car ils ne sont plus aux normes et cela me rend triste car ils faisaient partie du patrimoine de Saint-Quay.
    Cela n’a pas l’air d’inquiéter notre municipalité qui il est vrai est très occupée à organiser des fêtes.
    Il y a aussi les départs à la retraite de deux médecins en 2017 que notre Maire aurait du anticiper en prévoyant par exemple une maison médicale…
    Déjà presque trois années de mandat mesdames messieurs les élus réveillez vous car vous dormez… mais vous aurez sans doute plus de temps pour réfléchir sur l’avenir de la commune car les transferts de compétences que vous vous avez accordés lors de la fusion à l’agglo de Saint-Brieuc vont vous ménager l’esprit…
    Les habitants ne vous avaient pas mandaté pour cela et attendent avec inquiétude leurs prochains impôts, au vu des dépenses inconsidérées de l’agglo, comme par exemple le siège de celle-ci, le parvis paysager de la foire expo Brézillet, la passerelle de la gare et bien d’autres encore, car la liste est longue… mais je pense qu’il est trop tard car il n’y a aucune démocratie au sein de ce conseil, il n’y a aucun débat…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.