Le nez d’Emmanuel Macron est-il juif ?

On se souvient de Jean-Marie Le Pen et des ses jeux de mots douteux, du genre Durafour Crématoire. On ne parlait plus de chambre à gaz depuis que le menhir avait été écarté par sa fille. Il y avait bien Dieudonné, mais ce n’est pas un homme politique. Fort heureusement, pour les nostalgiques de la Shoah, Vincent Peillon a repris le flambeau des comparaisons douteuses :

– le 3 janvier sur France 2 :
“Si certains veulent utiliser la laïcité, ça a déjà été fait dans le passé, contre certaines catégories de populations, c’était il y a quarante ans*, les juifs, à qui on mettait des étoiles jaunes, c’est aujourd’hui nos compatriotes musulmans qu’on amalgame d’ailleurs souvent avec les islamistes”
(*) plutôt 75 ans !

– le 10 mars sur France Info :
“Il semblerait qu’il y ait des gens de l’UMP* et du PS qui se mettent ensemble. Vous savez, il y a quelque chose heureusement de têtu dans l’Histoire, c’est comme ça qu’on sait qu’il y a eu des chambres à gaz, et qu’on ne peut pas le nier, il y a aujourd’hui des gens de l’UMP*, il me semble (Jean-Paul) Delevoye, il y a des gens du PS, il me semble (Bertrand) Delanoë…”. “Je suis sur des faits (…) On n’est pas dans l’interprétation”, a poursuivi Vincent Peillon.
(*) l’UMP n’existe plus 2015, il a été renommé “Les Républicains”.

On se demande ce que viennent faire les chambres à gaz dans cette affaire. Vincent Peillon avait-il fait le pari de glisser chambres à gaz dans la conversation ? Ou avait-t-il tout simplement atteint le point Goldwin ?

Je ne vois pas le rapport entre les chambres à gaz et la cohabitation

Vincent Peillon n’est pas le seul à associer Emmanuel Macron à l’anti-sémitisme, j’en veux pour preuve cette image postée sur un tweet des Républicains :

[Commentaire de Libération] Costume noir et haut de forme, coupe-cigare en forme de faucille communiste, œil tombant, sans oublier le nez crochu… Un classique du genre de la propagande antisémite. Le candidat ainsi représenté est entouré de ses soutiens. On retrouve ainsi, pèle-mêle, Gérard Collomb, Jacques Attali, Robert Hue, Bertrand Delanoë ou encore François Bayrou. Et ce sous titre, teinté de complotisme, comme on en fait en ce moment chez Les Républicains : «La vérité sur la galaxie Macron». Une vérité ? Laquelle ?

Le nez n’est pourtant pas crochu, comme le souligne Claude Askolovitch dans cette excellente analyse (cliquer pour afficher) :

Le nez de Macron est-il juif ?

8 commentaires sur “Le nez d’Emmanuel Macron est-il juif ?”

  1. Comment peut-on dire que les primaires sont une procédure démocratique ?
    Outre le fait qu’il fallait payer une somme modique (ce que je comprends personnellement, mais qui n’a pas été compris par beaucoup), le scrutin était ouvert à tous alors qu’il s’agissait de désigner le candidat d’un parti politique, et non d’élire un candidat.
    De nombreux Français ont cru qu’il s’agissait d’une sorte de 1er tour et n’ont pas compris de ne pas voir tous les candidats.
    Enfin, ce qui a faussé le résultat à droite comme à gauche, c’est que les partisans des partis adverses sont venus voter pour les candidats les moins dangereux pour leur propre camp (je parle en connaissance de cause).
    De véritables primaires devraient se tenir simplement avec les membres des partis, pour leur tambouille interne.
    Pour ma part, je trouve que cela est un vrai foutoir.
    La démocratie doit rester directe et non revenir à une politique de partis politique et d’argent.
    Quant au sujet premier de cet article, que je n’ai pas vraiment décrypté, la bassesse de certains hommes est vraiment inouïe.

  2. Quelqu’un a t’il remarqué que, en plus de ses troubles obsessionnels compulsifs, le bloggeur attitré de la fachosphère quinocéenne est atteint de la maladie d’Alzheimer ? Son dernier post date du 13 mars 2012 !! J’en ris encore, et j’ai mal pour lui.

    Signé: le fada ou le schpountz ( au choix) de Beaurecueil, qui se fout de ce pense encore le TOCqué malgré sa maladie, mais qui craint pour la santé et la sécurité de ses amis habitants de Saint-Quay. !
    Saint Michel et sainte Marine, priez pour lui !

  3. Vous avez raison de faire le distinguo. Les adhésions sont gratuites mais peuvent être accompagnées d’un don puisqu’il s’agit d’une association. Ce sont bien 250.000 adhérents, avec ou sans don. Les abonnés ou suiveurs ne sont pas comptabilisés. Sinon, ça ferait des millions, et comme vous le dites, tous ne voteront pas Macron !! Ce qui ne sera pas le cas du bloggeur de la fachosphère de Saint-Quay, dont nous attendons avec impatience qu’il publie la liste des condamnations et des mises en examen des élus de son parti !..Question d’équité …. .

  4. D’accord avec vous sauf pour ce qui concerne les 250 000 adhérents d’En Marche. Les adhésions à En Marche sont gratuites, ce qui n’est pas le cas des adhésions aux partis politiques traditionnels. Pour ma part, je me suis inscrit à En Marche au tout début, pour être tenu informé des propositions d’Emmanuel Macron, comme je me suis inscrit à JLM 2017, la lettre d’information de Jean-Luc Mélenchon, mais ça ne veut pas dire forcément que je vais voter pour lui.
    Pour ces deux candidats, il vaudrait mieux parler d’abonnés à des Newsletter que d’adhérents, mais là où ça se complique, c’est qu’il y a aussi des suiveurs (followers) ou des abonnés (subscribers) sur Twitter, Facebook, Youtube et consorts, parfois ce sont les mêmes, parfois pas, difficile de faire les comptes.

  5. Si victoire de Macron ou de Le Pen, je ne donne pas cher des “vieux” partis”. S’ils veulent continuer d’exister, ils devront complètement se réinventer comme le PS au congrès d’Epinay, ou le RPR avec Chirac.
    Je pense que si Juppé avait été le candidat de la droite, cela aurait complètement changé la donne. Mais il fallait avoir affaire avec les barons du parti LR. Juppé avait trop d’orgueil pour se laisser dicter le programme et les hommes comme est obligé de la faire Fillon avec la clique sarkozyste ( Baroin, Wauqiez, Ciotti, etc…).
    En Marche dispose à ce jour de plus de 250.000 adhérents. Beaucoup plus que les deux principaux partis. Notamment le PS. Je ne sais pas pour le FN, qui se garde bien de le communiquer. Quand on a des affaires fiscales aux fesses et des mises en examen en pagaille, on n’affiche pas ses recettes !

    Je crois que les primaires sont une procédure démocratique. Ca marche dans de nombreux pays. Cela a fonctionné en 2011 avec le PS. Cela a fonctionné en 2016 avec le LR. Le problème est qu’il ne faut pas avoir de casseroles : Fillon avec le Pénélopegate, Hamon avec son passé de frondeur. Ce sont des événements qui ne favorisent pas le rassemblement quand on a un minimum de morale et de mémoire !….

  6. Vous avez raison, à moins d’un miracle, il n’y aura qu’un “on” au second tour, probablement Macron, tant pis pour Fillon, Hamon (+ Peillon) et Mélenchon.
    Ces trois “on” sont désespérés, mais parler sans arrêt de leurs adversaires, Macron et Le Pen, ne fait qu’asseoir leurs chances.
    Drôle de campagne où les deux principaux partis politiques n’auront pas de représentant au second tour.
    Que se serait-il passé si Valls et Juppé (ou Sarkozy) avaient remporté les primaires de leurs partis respectifs ?
    Pas sûr qu’il y ait des primaires en 2022, pas chez En Marche en tout cas, au FN peut-être, quant au PS et au LR, ils auront peut-être compris la leçon.

  7. Les futurs perdants perdent aussi leur dignité : Peillon pour le PS, et les LR. Cà vole vraiment très bas. On se croirait pendant la campagne de Trump. C’est dire…
    Heureusement que Accoyer a présenté ses excuses pour ce honteux portrait de Macron sur le site des LR. Il n’empêche, on sent bien que les LR sont de plus en plus proches du F- haine avec Sens Commun et ses intégristes . Voila qui va réjouir le propriétaire du blog de la fachosphère de Saint-Quay qui va sans aucun doute reproduire la page du délit de sale gueule .

    Heureusement pour la ville. Son maire lui reste fidèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.