Utilisation correcte des giratoires

En matière de civisme, nombre de nos concitoyens automobilistes ont une fâcheuse tendance à oublier d’utiliser les clignotants qui semblent être une option sur certains modèles.

D’autres, sans mauvaise volonté, ignorent peut-être la pratique ci-après qui, dans un giratoire évite bien des désagréments.

Le fait, en entrant sur un giratoire, de mettre son clignotant à gauche indique que l’on ne prend pas la première sortie.

Le maintenir précise que l’on continue à tourner et l’on s’approche alors du rond central (notamment sur les giratoires à 2 voies), cela permet aux véhicules sur les voies entrantes de connaitre nos intentions.

Et l’on ne met son clignotant à droite qu’à l’approche de la sortie que l’on veut prendre, en se décalant sur la droite.

Pour ceux qui ne savent pas encore utiliser les clignotants sur un rond point, voici un dessin très explicite.

Bien sur il peut y avoir un oubli, nul n’est infaillible, mais, utilisée dans la majorité des cas, cette pratique rend la conduite plus souple et les automobilistes plus détendus.

18 commentaires sur “Utilisation correcte des giratoires”

  1. Il faudrait peut-être arrêter les”picolades”!!.
    Si je ne respectais pas les lois, je serais mis en examen ou j’aurais un casier judiciaire chargé.
    A vous, Mongénéral, de prouver le contraire si vous en avez le pouvoir. Ou alors ce que vous affirmez est ridicule et mensonger.
    Encore une fois,mais c’est dur à lui faire comprendre, je ne suis pas un “citoyen modèle”. Je n’ai nullement cette prétention. Je laisse ce qualificatif à ce vieux descendant d’un gaullisme qui a perdu ses lettres de noblesse.

    NB : De part sa parfaite connaissance du Code de la Route ( et de l’ordre moral ) , Mongénéral a dû faire partie de la maison Police ou Gendarmerie…. ou du SAC. Mais, bizarre, je n’ai encore jamais reçu d’amende pour cette infraction de sa part. Donc, merci à Mongénéral de me la faire parvenir pour solde de tout compte dans cette affaire de dénonciation et de délation d’un autre temps, ou d’un temps qui pourrait venir ! Que justice soit faite !!

  2. Le prétendu “ordre moral” dont je serais le seul détenteur est en réalité le Code de la Route, notamment dans ses articles R417-9 et R417-10, répréhensible, au minimum, par une contravention de 2ème classe.
    Mais le “Citoyen modèle” a, sans doute, ses propres règles qui consistent à ne respecter aucune Loi et aucun de ses congénères.

  3. Je ne suis pas un citoyen modèle. Je n’ai pas cette prétention. Je suis un citoyen normal. Sans casier judiciaire, sans mise en examen, sans condamnation en cours. J’ai affaire à un délateur et à un dénonciateur public sous prétexte d’un ordre moral qui est le sien.
    Avis aux quinocéens ! Le vieux SAC de feu Pasqua est toujours vivant dans nos murs.

  4. Quelle faute ? Vous n’êtes pas flic ou juge que je sache. Je n’ai jamais eu de contravention ni de condamnation.
    Vous êtes un redresseur de tort avec votre propre idée de la morale. Ce n’est pas la même chose.

  5. Depuis que j’ai hérité de cette maison de ma mère, je me suis toujours garé devant chez moi. Il n’y a que l’année dernière, pour la première et seule fois, j’ai eu une observation d’une élue municipale de mes amis qui passe tous les jours devant chez moi, et qui ne m’avait jamais fait la moindre observation auparavant.
    Plutôt que de passer par une intermédiaire, il aurait mieux valu venir m’en parler directement, et en discuter. Vous n’avez pas eu ce courage pour cette simple démarche de bon voisinage.

    Je ne donne aucune leçon. J’émets librement des opinions, des avis ou des commentaires. C’est ce que vous appelez “bourrage de crane” Ce “bourrage de crane”, vous le faites en permanence en répondant systématiquement par vos invectives de vieux gaulliste autoritariste défenseur d’un pseudo ordre moral.

    Les temps ont changé. A chacun sa vérité. La droite ni l’extrême droite n’ont pas le monopole de l’ordre moral. Loin de là, vu les casseroles de leurs candidats à la présidentielle. Mais on peut aimer et voter pour des voyous. Ce n’est pas illégal.

  6. Lorsque l’on veut se montrer en donneur de leçons, on montre l’exemple.
    C’est devant votre mauvaise foi dans vos commentaires,que je me suis rappelé ce fait que j’ai moi-même vécu comme je l’ai toujours écrit (contrairement à ce que vous rabâchez sans cesse dans votre sempiternel bourrage de crâne).
    Et cela dans le but de vous donner une leçon (moi-aussi) de savoir-vivre.
    Maintenant, amusez-vous tout seul. Vous avez réussi à détourner un sujet d’origine qui aurait pu être intéressant par votre simple mauvaise foi et votre petite personne.

  7. Pas beaucoup d’énergie et encore moins de courage de ne pas reconnaître la délation et le faux témoignage.
    J’ai reconnu les faits puisqu’une élue municipale m’avait (gentiment) demandé de ne plus stationner devant chez moi. Elle ne m’avait fait part du nom du dénonciateur.
    Mais de là à affirmer un fait alors que l’on ne l’ a pas vu, et uniquement par “on-dit “, n’est pas respectable pour un honnête homme.
    Lorsqu’on est soi-même témoin de quelque chose qui dérange, on vient le dire en face, au lieu de profiter malicieusement d’un blog public pour tenter de salir. C’est le fond du litige. Il faut arrêter de jouer les politiques langue de bois et ne pas répondre franchement.

  8. Vraiment trop obtus, borné et sans intelligence pour comprendre une phrase simple écrite en français de base.
    Confusion alors que vous avez vous-mêmes admis que vous stationnez devant votre propriété ?
    De plus, beaucoup d’énergie pour tenter d’excuser une pratique pas très respectueuse pour ses concitoyens.
    Comme un gamin qui, pris les doigts dans la confiture, tente par tous les moyens de dire que ce n’est pas lui.
    Réaction minable et sans intérêts.

  9. J’ai dit “un fait dont vous n’avez pas été témoin ” puisque vous avez écrit sur un autre post sur le même blog que vous ignoriez où j’habitais. Je ne vois pas comment on peut être témoin d’un fait dont on ne sait pas où la personne habite et qui est cette personne.
    Il y a des dizaines de voiture qui se garent sur les pseudos-trottoirs du Bd Foch sans que personne s’en plaigne à la police ou le dénonce sur un blog. La seule personne qui m’ait faite une observation cordiale est une élue municipale.
    Si la plainte ou si le constat vient de vous, pouvez-vous me dire quelle est la marque de ma voiture ? Peut-être y a t’il eu confusion ? Tout çà est un peu flou …..
    Ce genre de délation viendrait du fouineur du blog d’à coté, je comprendrais. mais être à un instant T devant chez moi pour constater la soi-disante infraction est difficilement crédible. Ou alors, étant présent, et avec la courage que l’on vous connait, il fallait venir me dire en face ( bien que n’étant ni responsable de la voirie ni de la police municipale ) que je gênais la libre circulation des piétons.
    Le propriétaire-fouineur du blog d’en face ne s’était pas gêné pour s’introduire chez moi à deux reprises pour me parler il y a deux ans. Entre gens bien élevés, je vous aurais reçu et écouté avec plaisir.

  10. Voilà bien le bourrage de crâne de retour avec cette affirmation “un fait dont vous n’avez pas été témoin” alors que j’ai précisément dit le contraire.
    On peut donner ses opinions et en débattre de manière très louable, en argumentant de manière positive sur ses idées et sur ceux qui les portent.
    C’est tout l’intérêt d’une conversation ou l’on échange des opinions différentes, ce qui est certainement moins monotone que de deviser avec des personnes ayant la même opinion (pensée unique comme vous la nommez).
    Je serai ravi d’échanger avec vous de cette manière.
    Toutefois, ce n’est pas ce que vous pratiquez.
    Nous ne voyons jamais d’arguments défendant les thèses que vous défendez (s’il y en a).
    Par contre ce sont, sans cesse, des attaques contre ceux qui ont des avis différents du votre (tiens, la pensée unique vous manque t’elle à ce point ?).

  11. Vous n’avez pas porté à mon honneur dans cet article bien entendu. Je fais référence à d’autres, notamment sur une dénonciation publique sur un fait dont vous n’avez pas été témoin. Je ne savais pas que les gaullistes purs et durs agissaient de la sorte.
    Je ne bourre pas le crâne, je fais part de mes convictions et rappelle qu’il n’y a pas de pensée unique. On peut parfaitement débattre sans invectives et y apportant ses arguments.
    Par ailleurs, je ne suis pas suffisamment intelligent pour être machiavélique. Si vous pensez le contraire, merci pour le compliment.!

  12. Dans cet article, il ne semble pas que l’on ait porté atteinte à votre “honneur”.
    Cela ne vous a pas empêché d’utiliser vos bonnes vieilles méthodes machiavéliques habituelles.
    Tant qu’il y aura du bourrage de crâne, je continuerai !
    Merci, tout de même, pour vos félicitations.

  13. Et je continuerai tant que l’on portera atteinte à mon honneur.
    Toutefois, félicitations pour cet article judicieux à Monsieur Picolet. Je n’avais pas vu qu’il en était l’auteur et m’en excuse. Rendons à César….

  14. Même un simple article sur les règles de la conduite automobile (rédigé par moi-même et non Denis Roques), finit par déclencher chez le sieur Bruhat un commentaire assez incompréhensible, dans lequel il trouve le moyen d’égratigner.
    Et qu’il ne vienne pas nous parler “d’humour”, nous ne sommes pas dupes de son sempiternel bourrage de crâne et de son machiavélisme.

  15. Excellente remarque Monsieur Roques.
    Depuis que je lis votre blog et ses commentaires qui me sont adressés sans que je les ai demandés, et ayant maintenant de gros doutes sur mon civisme et sur mon honnêteté, je me demandais si, en me mettant sur la gauche pour faire un quart de tour ou un demi tour, en mettant mon clignotant à gauche, j’étais dans mon droit ou tout simplement si j’agissais de façon civique et honnête.
    Tout comme vous, j’ai aussi constaté que souvent des automobilistes restent sur la voie de droite et font un tour presque complet sur cette voie.
    Ouf, me voilà rassuré sur ce plan là. C’est déjà çà de pris sur les “ragoteurs” ! Mais je suis conscient qu’il me reste un long chemin pour gagner mes galons de général….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.