François Fillon, Bruno Le Roux, Richard Ferrand…

Après les emplois fictifs auprès de François Fillon et de Bruno Le Roux, délit d’initié et prévarication chez Richard Ferrand. Emploi de son fils comme attaché parlementaire aussi, mais un vrai emploi, pas un emploi fictif. Pourquoi son fils ? La réponse de son cabinet : “Je vous invite à aller faire un tour en Centre-Bretagne. Ce n’est pas simple de trouver un jeune, volontaire, pour travailler cinq mois, qui sait lire et écrire correctement, aller sur Internet”. Les Bretons apprécieront, depuis les illettrées de Gad, ils ont l’habitude d’être pris pour des ploucs par les élites parisiennes. Après des débuts exemplaires, c’est le premier couac du nouveau gouvernement. Quand Emmanuel Macron a-t-il eu connaissance des faits ? Sans doute après la nomination de Richard Ferrand. On peut se poser des questions sur la qualité de l’enquête de probité qui a précédé la nomination du ministre. Comme pour l’affaire Fillon, ceux qui savaient ont attendu le bon moment avant de révéler le scandale. Le Président sciera-t-il la branche malade avant que l’affaire prenne de l’ampleur ?

Un commentaire sur “François Fillon, Bruno Le Roux, Richard Ferrand…

  1. Les propriétaires de blogs qui ne sont pas “Charlie” comme le porte-parole quinocéen du FN et ses amis en seront pour leur frais : le Canard Enchaîné fait la part des choses et soulève des affaires d’où qu’elles viennent sans distinction de couleur.

    Concernant cette pseudo affaire Ferrand, il me semble que son passé a été étudié à la loupe par la Haute Autorité de la Transparence avant sa nomination. Visiblement, le parquet ne débutera pas d’information judiciaire, Ferrand ayant tout fourni. Enfin, j’imagine mal Emmanuel Macron n’ayant pas enquêté auparavant sur son plus proche collaborateur. Les Sarko boys ou les Fillon, c’est fini !
    Donc une affaire qui devrait faire psschitt… Dommage pour certains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.