Le burkini interdit au Maroc pour raisons d’hygiène

Accés-piscinesOasiria est un des plus beaux parcs aquatiques marocains, installé à Marrakech, au Maroc, il ne compte pas moins de 8 piscines, 20 attractions, 17 pistes de glisse, et 9 millions de m3 d’eau.

Sur le site internet oasiria.com, il est précisé que pour des raisons d’hygiène, le burkini est interdit dans les piscines, comme en atteste ce panneau.

Cependant, aucune plainte émanant d’un quelconque Comité contre l’islamophobie n’a été déposée à l’encontre du parc aquatique.

Les plages de la côte d’Opale à 2 heures de Paris

La plage de Merlimont, dans le Pas de Calais, est à seulement deux heures en voiture du Nord de Paris par les autoroutes A15 et A16, l’idéal est de rejoindre l’A15 par l’A115 depuis Asnières ou par l’A86, l’accès depuis l’A1 prend un peu plus de temps. Quant au trajet en train, Paris-Nord Etaples prend environ  2h30. Si vous prenez lA16, je vous recommande de vous arrêter sur l’aire de la baie de Somme, peut-être la plus belle de toutes les autoroutes françaises.

Merlimont est une station familiale, avec de petites maisons coquettes, elle n’a pas été défigurée par des immeubles laids (Berck) ou imposants (Le Touquet). La plage est immense, profonde et large, presque 20 km de longueur, entre la baie d’Authie au sud (Berck) et la baie de Canche au Nord (Le Touquet) :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vue rapprochée :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une eau tiède, 20° ce samedi 27 août :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Attention si vous ne savez pas bien nager (ou nager longtemps), la plage de très faible pente est légèrement ondulée de bancs de sable et de creux, les bâches, qui peuvent se révéler dangereuses pour les baigneurs imprudents :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De fait, selon le niveau de la marée, il faut parfois marcher beaucoup pour perdre pied, et souvent le fond remonte au pont qu’à 100 mètre du rivage on n’a de l’eau que jusque aux chevilles.

Ambiance plus “classe” au Touquet, la station huppée avec ses belles maisons nichées au coeur de la forêt, son golf, son hôtel “Westminster”, mais avec un front de mer défiguré par des immeubles sans cachet au milieu desquels des villas d’époque font de la résistance :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Plus de chars à voile que de dériveurs ou catamarans :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Et la même plage qu’à Merlimont :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Balade dans les rues du Touquet avant de rentrer, il y avait un attroupement, c’était Nicolas Sarkozy qui dédicaçait son livre, nous n’avons pas fait le détour et sommes rentrés tranquillement à Asnières (sans aucun aucun ralentissement) où la chaleur était encore torride.

La Côte d’Opale bénéficie d’une belle orientation plein Ouest, avec coucher de soleil dans la mer à la clé, d’un bon ensoleillement et de températures de l’eau élevées eu égard à la latitude, une eau plus froide qu’en Méditerranée mais plus chaude qu’en Bretagne, sans doute en raison de la faible profondeur de la Manche. Nous sommes pourtant dans le Nord, maintenant les Hauts de France, une région attachante. Voici la carte des températures de la mer relevées dimanche 28 août 2016 :

sst

La semaine prochaine, cap au sud (dans le rouge) pour 3 semaines à La Grande Motte  je vous raconterai.

Le burkini fait fureur sur les plages !

burkini

Seuls l’Euro de football et les jeux olympiques nous ont distrait d’une actualité oppressante. Après les attentats des sympathisants de l’Etat Islamique, l’interdiction du port du burkini sur les plages occupe le devant de l’actualité. Au nom de la sécurité, de la laïcité et de l’hygiène, plusieurs maires ont interdit le port d’un maillot de bain couvrant. Le slip ou short de bains pour les hommes et le bikini (inventé en 1946) pour les femmes n’ont pas toujours été de rigueur, il suffit pour s’en convaincre de regarder ces photos de plage datant du début du siècle dernier :

Bains 1900

A l’époque on venait à la plage tout habillé et les maillots de bains étaient très couvrants, non seulement pour les femmes :

Costume-Bains-1900

Mais pour les hommes aussi :

Costume-Bains-Homme-1900

Dans les années 1960, les gendarmes de Saint-Tropez faisaient la chasse aux nudistes, aujourd’hui ils verbalisent les burkinistes :

nudiste-burkini

Pourtant il y avait des plages où la cohabitation se passait plutôt bien, comme ici à Marseille :

burkini-marseille

Mais sur fond de guerre (contre qui ?) les maires entendent ainsi interdire l’affichage de signes religieux sur les plages, afin d’éviter les affrontements entre communautés. Pourquoi interdire le burkini sur les plages et ne pas interdire le Hidjab, le Tchador, la Djellaba, la Gandoura, le turban, etc. en ville ? Parce que la plage est un lieu où pauvres, riches, habitants de la ville et des campagnes se cotoient, alors qu’en dehors des vacances, chacun vit dans sa bulle.

Cependant cette interdiction, prise d’abord par des maires républicains, rejoints par des maires socialistes et validée par le premier ministre Manuel Valls, marque un tournant dans l’attitude des pouvoirs publics vis-à-vis des musulmans (en l’occurence il ne s’agit ni de djihadistes ni d’islamistes). Un tournant amorcé par l’incarcération d’une jeune fille de 16 ans qui n’avait rien fait, mais qui se vantait sur les réseaux sociaux d’être prête à commettre un attentat.

Après l’annulation des festivités en raison de l’attentat de Nice, une disproportion de la réaction envers la communauté musulmane serait à mon avis néfaste, car elle risque de donner encore plus de poids à l’Etat Islamique et à ses sympathisants implantés sur notre territoire. Il faut en revanche faire respecter les interdictions du port du Nikab et de la Burqa dans l’espace public et du voile partout où c’est interdit et ne pas céder sur les revendications communautaristes (menus dans les écoles, refus de la mixité, etc.).

Pour terminer, je reproduis un article publié par le site algerie-focus.com sous la plume d’Aziz Benyahia, à propos de la journée Burkini prévue dans un parc aquatique des Bouches du Rhône le samedi 10 septembre 2016 :

[+ afficher la suite]

Un week-end à Deauville

Un week-end à Deauville les 6 et 7 août 2016 :

Le Casino
Le casino

Les planches
Les planches

Les parasols
Les parasols

La plageLa plage publique

L'entrée du port de Deauville
L’entrée du port et la vue sur Trouville

les bateaux rentrent au port
La porte est ouverte (2h environ), les bateaux rentrent

Le portLe port (Trouville à gauche, Deauville à droite)

Le Café de Paris
Le Café de Paris

Une halle du marché
Une halle du marché

La maison d'Eugène Boudin
La maison d’Eugène Boudin

SAMSUNG CAMERA PICTURES
L’hôtel Normandy

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Le hall de l’hôtel

les feux d’artifices du 14 juillet

A la Grande Motte, dans le cadre du Festival Pyromélodique  ‘les nuits d’or, 7 feux d’artifices musicaux animeront les nuit chaudes du 6 juillet au 28 août 2016, avec chaque fois un artificier et un thème différents. Ce soir 14 juillet, le thème est l’Italie et l’artificier la ‘Scarpato Pyrotecnica’. Le feu d’artifice sera tiré depuis l’esplanade Maurice Justin, au sud du port.

Une plage bretonne en 1912

En feuilletant un cahier de dessin ayant appartenu à ma grand-mère, Jeanne Gaillard, j’ai trouvé cette plage bretonne, datée du (dimanche) 8 décembre 1912, Jeanne venait d’avoir 18 ans.

PlageBretonne_JeanneGaillard_1400R80

Huang Yong Ping au grand palais

En publiant le 1er mai l’article Le serpent d’océan de Saint-Brévin, je ne m’attendais pas à ce que Huang Yong Ping récidive, avec un serpent presque deux fois plus long qui sera exposé sous l’immense verrière du grand palais au-dessus d’un amoncellement de conteneurs maritimes. Exposition Monumenta, du 8 mai au 18 juin 2016, nef du Grand Palais, 7 avenue Winston Churchill, 75008 Paris.

Biscayne bay yacht club

Baby shower ce matin chez des amis à Miami, la baby shower, c’est une fête donnée en l’honneur d’une future maman, dans ses deux derniers mois de grossesse. Comme la fête est réservée aux femmes, les hommes sont allés faire un tour ailleurs le temps de la fête. En l’occurrence nous sommes allés déjeuner au yacht club de Biscayne Bay, un des plus anciens de Miami dont mes amis étaient membres.

Baby shower this morning in Miami. Being a man, I wasn’t allowed to attend the party. We men, had lunch at Biscayne Bay yacht club.

P1090010R

Déjeuner dehors avec les membres du club, avec Gordon, ingénieur chimiste, nous avons longuement parlé  de la fusion nucléaire, des éoliennes, mais aussi de la collecte des eaux usées et des stations d’épuration. J’étais assis à côté de Gauthier, un jeune français en Floride depuis 18 mois qui vit maintenant avec une américaine, celle chez qui avait lieu la baby shower, et qui m’a raconté comment il en était venu à s’installer en Floride. Il travaille dans le commerce de vins français.

Outdoor lunch out with the club members. With Gordon, a chemical engineer, we talked about nuclear fusion, wind turbines, wastewater collection and treatment plants. I was sitting next to Gauthier, a young Frenchman who has been in Florida for 18 months, he is now the partner of the young American who is hosting the baby shower. He told me how he settled in Florida. He works in the French wines trade business.

P1090006R

Au-dessus de nous, deux arbres exotiques, des arbres à grandes feuilles, sea grape en anglais, raisinier en français.

Above us, two sea grape trees.

P1090021R

Les grappes ressemblent à des grappes de raisins, les fruits sont comestibles :

P1090020R

Pour en revenir au yacht club, j’ai été surpris de constater la faible amplitude des marées. Samedi, avec un coefficient de 0,88, la basse mer était à -0,3 pieds et la haute mer à 2,2 pieds, ce qui correspond à une amplitude de 75 cm. Les plus hautes marées enregistrées à Miami ont une amplitude de 1,20 m. Beaucoup de bateaux à moteurs hors bord, avec très souvent 3 moteurs de 300 à 350 chevaux chacun, on ne lésine pas sur la puissance.

P1090038R

Remarquez la faible hauteur des pieux, une petite vue sur Miami en arrière plan :

P1090047R

Ce samedi soir dîner d’anniversaire chez les voisins, une cuisine somptueuse, je n’avais pas pris mon appareil photo, mais seulement mon téléphone, je verrai demain si les photos sont publiables.

La nostalgie des années 30 avec Max Raabe

max-raabe-tickets_02Connaissez-vous Max Raabe ? Max Raabe est né le 12 décembre 1962 en Rhénanie du Nord Westphalie, il chante avec le Palast Orchester, qu’il dirige et qu’il a fondé avec des amis en 1986. Il est très connu en Allemagne, mais beaucoup moins dans le reste du monde bien qu’il ait fait plusieurs tournées aux Etats-Unis et qu’il se soit aussi produit en France, notamment salle Pleyel, en 2009.  Je n’ai pas eu l’occasion de le voir sur scène, mais ça viendra peut-être un jour. Ses reprises de chansons allemandes de la période 1920 – 1930, mais aussi de chansons américaines, “singing in the rain” de Gene Kelly, de chansons françaises, “j’attendrai” de Rina Ketty, chantées avec une voix d’autrefois, roulant les R d’une façon si délicieusement surannée, qui nous font remonter le temps, sont si réussies que je suis sûr que si vous les entendiez pour la première fois les yeux fermés, vous penseriez que ça vient d’un vieux 78 tours d’époque (sauf que ça ne gratte pas). Ses costumes impeccables, délicieusement démodés, sa façon de parler, volontairement décalée, sa coupe de cheveux, tout contribue à vous faire voyager dans le temps, j’ai un peu le même ressenti en regardant ses vidéos que lorsque j’ai vu pour la première fois le film “Midnight in Paris” de Woody Allen. Ses copains qui jouent dans l’orchestre ont l’air de bien s’amuser aussi. Sur une de ses vidéos en anglais, il explique que les étrangers (non allemands) sont très surpris de voir qu’un allemand pouvait avoir de l’humour. Max a l’humour des gens qui ne rient pas quand ils racontent des blagues. Ses reprises vont au-delà des années de l’entre deux guerres mondiales, puisqu’il n’hésite pas à reprendre Tom Jones ou Britney Spears. YouTube est plein de ses vidéos, je vous laisse les découvrir, je mets seulement “j’attendrai”, une de ses rares vidéos en français.

La vidéo est hébergée sur le site denez.com, sans publicité, si votre connexion est longue, elle mettra peut-être un peu de temps à se charger, dans ce cas là, je vous invite à la visionner directement sur youtube

Blackstar, de David Bowie

David Bowie soigne sa sortie avec un dernier album déroutant, dernière pièce d’une œuvre protéiforme qui aura vu l’artiste se renouveler en permanence.

blackstarJ’ai découvert ce disque samedi dernier, la veille de ce triste 10 janvier où le grand Ziggy est parti avec le Major Tom vérifier qu’il y a bien une vie sur Mars. Avec, comme à chaque fois, un peu d’appréhension. C’est que notre bonhomme ne se laisse pas facilement apprivoiser, avec cette manie d’apparaître là où on ne l’y attend pas. Et dès les premières secondes, l’évidence s’impose : Blackstar est de ces disques qu’il faudra écouter plusieurs fois pour pouvoir en apprécier la subtilité. Un grand disque ? Pas sûr. L’atmosphère est sombre, aucun titre n’est facilement mémorisable. Mais un disque exigeant et résolument moderne, mêlant subtilement jazz rock, new wave  et électro. Pour ce disque, Bowie s’est attaché les services du saxophoniste Donny McCaslin qui avait officié sur son précédent album (The Next Day, 2013). McCaslin a ainsi réuni autour de lui des jazzmen pour des sessions dont on sent qu’elles ont été largement improvisées. Bowie, accompagné du fidèle Tony Visconti, en a assuré des mois durant le mixage et la production.

Le résultat, c’est un disque assez court, qui démarre par Blackstar, morceau fleuve de 10 minutes à l’introduction angoissante, portée par la voix planante de Bowie ânonnant des paroles incompréhensibles avant de s’apaiser pour revenir à une composition et un chant de facture plus classique. Les morceaux suivants vont ainsi nous faire faire l’aller-retour entre cette fusion free jazz/new wave et la pop élégante (et moins torturée) qui nous a fait aimer Bowie, avec la prédominance d’un saxophone obsédant. On pense à Roxy Music, Steely Dan et Cure, avant que le guitariste Ben Monder ne nous délivre en fin de disque un solo que n’aurait pas renié Robert Fripp des King Crimson.

Blackstar, l’album le plus réussi des années 80 ?

David Bowie, Blackstar (Sony)