Un premier pas vers la reconnaissance du vote blanc

Les résultats définitifs du 1er tour de scrutin des élections primaires citoyennes ont été proclamés mercredi. Les chiffres semblent cohérents avec les estimations, et la polémique sur la participation est retombée.

J’ai noté que contrairement à l’habitude, les bulletins blancs et nuls ont été comptabilisés séparément et les pourcentages des candidats ont été calculés par rapport au nombre de voix et non par rapport au nombre de suffrages exprimés.

Un premier pas vers la reconnaissance du vote blanc ?

J’ai recopié les chiffres de la Haute Autorité dans les deux premières colonnes, et j’ai rajouté une colonne en rouge avec les pourcentages des suffrages exprimés.

Il y aura vraisemblablement plus d’abstentions au deuxième tour qu’au premier, comment seront calculés les pourcentages ? Par rapport aux votants ou aux suffrages exprimés ?

photo candidat voix % votants % exprimés
Benoît
Hamon
596 647  36.03 36.51
Manuel
Valls
521 238 31.48 31.90
  Arnaud
Montebourg
 290 070 17.52 17.75
  Vincent
Peillon
112 718  6.81 6.90
  François
de Rugy
 63 430  3.83 3.88
  Sylvia
Pinel
33 067  2.00 2.02
  Jean-Luc
Bennahmias
16869 1.02 1.03
Blancs 11766 0.70   100
Nuls 11766 0.61
 Totaux 1 655 919 100

Une pensée sur “Un premier pas vers la reconnaissance du vote blanc”

  1. Votes blancs ou nuls sur ce suffrage ?
    Pourquoi payer 1 € pour ne pas s’exprimer clairement ?
    Dans ce cas il vaut mieux ne pas participer à ce vote politicien (comme le 1er tour de la droite).
    Par ce type de scrutin, nous revenons à une politique de partis politiques qui a tant fait de mal à nos républiques précédentes.
    Si des partis veulent organiser des votes pour désigner leur candidat, pourquoi pas, mais uniquement réservé aux membres du parti.
    Ouvrir à tout le monde ces scrutins est une ineptie qui fausse totalement les résultats des militants des partis concernés.
    Ainsi la gauche vient voter pour éliminer le candidat de droite qui lui parait le plus dangereux, et, après, la droite se dérange pour choisir le candidat qui présente le moins de risque pour son poulain.
    On marche sur la tête, tout en dépensant un maximum d’argent pour ces consultations bidons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.