Imprimez et affranchissez vos enveloppes avec La Poste

J’ai testé pour vous le service “Mon Timbre en Ligne” de La Poste.

J’ai changé les coordonnées de l’expéditeur et modifié le code barres du timbre par sécurité :

Voulant envoyer un chèque à ma banque et n’ayant pas de timbre sous la main, j’ai décidé de le commander en ligne. On peut acheter un seul timbre à 0,77 €, avec paiement sécurisé par carte de paiement.

Mais la cerise sur le gâteau, c’est que le timbre peut être directement imprimé sur une enveloppe, plusieurs formats existent, j’ai choisi le DL (110 x 220 mm), adapté à une feuille A4 pliée en 3.

Et la deuxième cerise, c’est, en option, l’impression de l’adresse du destinataire et/ou de l’expéditeur, avec validation de l’adresse par le système.

Pour ma part, je sauvegarde d’abord l’enveloppe en pdf et je l’imprime ensuite, si jamais j’avais mal placé l’enveloppe dans le bac ou mal configuré les options d’impression, je pourrais recommencer.

Les timbres ou les enveloppes affranchies ne peuvent être utilisés qu’une seule fois sous peine de poursuites pénales. Un contrôle se fait automatiquement au cours de la distribution par La Poste. L’utilisation de timbres en doublon constituerait une contrefaçon de timbres-poste punie de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

Choix du timbre.

Beaucoup de choix, mais dans mon cas je voulais un timbre en noir et blanc pour mon imprimante laser, aussi j’ai choisi un dessin au trait et pas une photo pour éviter de consommer trop d’encre et de faire des pâtés. J’ai trouvé ces images dans les visuels “Noir et Blanc” et “Timbres à colorier” :

Emissions de CO2 et malus auto 2018

Les règles de calcul du bonus malus automobile vont être durcies à compter du 1er janvier 2018.

Côté bonus, seuls les véhicules électriques pourront en bénéficier : 6000 € pour une voiture, 900.€ pour un deux ou trois roues de plus de 3kW, mais plus rien pour les voitures hybrides, rechargeables ou non, ni pour les vélos électriques.

Côté malus, les voitures seront taxées à partir d’un seuil d’émission de 120 g/km de CO2, selon le barème progressif suivant :

[+ afficher la suite]

Le malus ne s’applique qu’aux voitures particulières, et donc pas aux deux roues, véhicules utilitaires, véhicules de société.

Ces nouvelles règles vont contribuer à la poursuite de la baisse des émissions des véhicules :

Quelle est le rapport, s’il y en a, entre l’émission de C02 et la consommation de carburant ?

L’essence peut être assimilée à un octane (C8H18), son l’équation de combustion est la suivante :

C8H18 + 25/2 O2 –> 8 CO2 + 9 H20

La masse d’une mole de C8H18 est de 8*12 + 18*1 = 114 g.
La masse d’une mole de CO2 est de 12 + 2*16 = 44 g
La masse de CO2 rejetée par mole de C8H18 consommée est de : 8*44 g = 352 g.

Le rapport CO2 émis en fonction de la consommation d’essence est donc de 352/114 = 3,09.

La masse volumique de l’essence étant de 0,74 kg/l et un gramme d’essence brûlée rejetant 3,09 grammes de CO2, l’émission est de : 0,74*3,09 = 2,28 kg de CO2 par litre d’essence consommée.

L’équation de combustion de l’éthanol ajouté à l’essence SP95 et SP95E10 est la suivante :

C2H5OH + 3 O2 –> 2 CO2 + 3 H2O

La masse d’une mole de C2H5OH est de 2*12 + 6*1 + 16 = 46 g.
La masse d’une mole de CO2 est de 12 + 2*16 = 44 g
La masse de CO2 rejetée par mole de C8H18 consommée est de : 2*44 g = 88 g.

Le rapport CO2 émis en fonction de la consommation d’éthanol est donc de 88/46= 1,913.

La masse volumique de l’éthanol étant de 0,789 kg/l et 1 kg d’éthanol brûlé rejetant 1,913 kg de CO2, l’émission est de : 0,74*3,09 = 1,51 kg de CO2 par litre d’éthanol consommé.

Pour le SP95 (95% octane, 5% éthanol), l’émission de CO2 est de 0,95 * 2,28 + 0,05 * 1,51 = 2,24 kg

Pour le SP95E10 (90% octane, 10% éthanol), l’émission de CO2 est de 0,90 * 2,28 + 0,10 * 1,51 = 2,20 kg

Le gazole (diesel) peut être assimilé à un  hexadécane (C16H34), son l’équation de combustion est la suivante :

C16H34 + 49/2 O2 –> 16 CO2 + 17 H2O

La masse d’une mole de C16H34 est de 16*12 + 34*1 = 226 g.
La masse d’une mole de CO2 est de 12 + 2*16 = 44 g
La masse de CO2 rejetée par mole de C16H34 consommée est de : 16*44 g = 704 g.

Le rapport CO2 émis en fonction de la consommation de gazole est donc de 704/226 = 3,16.

La masse volumique du gazole étant de 0,85 kg/l et un gramme de gazole brûlé rejetant 3,16 grammes de CO2, l’émission est de : 0,85 * 3,16 = 2,67 kg de CO2 par litre de gazole consommé.

Comment convertir la consommation d’un véhicule en litres aux 100 kilomètres en émission de CO2 en grammes par kilomètre ?

Il suffit de la multiplier par le facteur correspondant au carburant utilisé :

Carburant Facteur
SP 95 224
SP 95 E10 220
SP 98 228
Diesel  316

Exemple :
– une voiture consommant 5,2 l de  SP 98 aux 100 km émet 5,2 * 228 = 119 g/km de CO2.
– une voiture consommant 3,8 l de Diesel aux 100 km émet 3,8 * 316 = 120 g/km de CO2.

Ces valeurs sont théoriques car d’une part les carburants ne sont pas des corps purs, car ils contiennent différentes molécules d’hydrocarbures et des additifs, et d’autre part la méthode de mesure du CO2 émis (dans les gaz d’échappement) et du carburant consommé ne correspondent pas forcément aux mêmes configurations de mesure.

Dans l’usage quotidien de votre véhicule, vous constaterez que vos consommations de carburant seront toujours supérieures aux consommations données par les constructeurs, car les constructeurs conçoivent les calculateurs des moteurs afin de minimiser les émissions de CO2 dans les configurations des tests réglementaires, qui ne sont pas celles de la vraie vie et ils optimisent leurs véhicules pour réussir les tests.

J’ai constaté, en observant l’affichage de la consommation instantanée sur mon scooter Honda SH 300i, que peu après le départ, lorsque le moteur est encore froid (particulièrement ces temps-ci), la consommation instantanée oscille entre 4 et 5 litres aux cent, alors qu’après 4 à 5 kilomètres, lorsque le moteur a atteint sa température de fonctionnement (et que l’huile est plus fluide), elle descend bien en-dessous de 3 litres. Pour les trajets courts, en particulier en hiver, la consommation moyenne est donc très élevée en regard des consommations conventionnelles mesurées sur un moteur chaud. D’où, en passant, l’intérêt des véhicules hybrides rechargeables, hélas peu courants sur le marché, et qui ne bénéficient plus du bonus.

Le malus écologique vient s’ajouter à la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques) qui elle aussi va fortement augmenter au 1er janvier 2018, je comprends bien qu’il faut sauver la planète, mais je trouve l’effort mal réparti, trop ciblé sur les automobilistes, alors que les bus, les autobus, les consommateurs de fuel domestique (chauffage, agriculteurs, pêcheurs) les paquebots de croisière qui sont les plus gros émetteurs de CO2 et de particules (un seul bateau de croisière émet autant de particules qu’un million de voitures, les marseillais en savent quelque chose) ne sont pas taxés (ils sont même souvent détaxés) et ne sont bien évidemment pas concernés par ces mesures. C’est particulièrement révoltant en ce qui concerne les OUIBUS gros émetteurs de CO2 qui font concurrence à des TGV électriques qui en-dehors des périodes de fêtes ou de pointe ne font pas le plein de passagers.

La pêcherie municipale de Corsept

La pêcherie municipale de Corsept (44560), au sud de l’estuaire de la Loire et en face de la raffinerie de pétrole de Donges témoigne du contraste saisissant entre le nord de l’estuaire très industrialisé, avec la ligne TGV, l’aéroport de Montoir, les chantiers navals de Saint-Nazaire, l’usine Airbus, la raffinerie de pétrole de Donges, et le sud, rural et bucolique, avec ses vaches, ses pêcheries, ses pistes cyclables.

Photo prise avec mon téléphone Wiko Wim Lite et stylisée automatiquement par Google Photos.

Les chiffres dans la translittération de l’arabe

<– article en cours de modification –>

L’alphabet arabe comporte 29 lettres, beaucoup de ces lettres correspondent à des sons qui n’ont pas d’équivalent en français. Il n’y a pas une tranlittération unique et universelle de l’alphabet arabe, mais plusieurs systèmes qui font appel soit à un groupe de lettres latines parfois accentuées (romanisation), soit à un caractère unique de type phonétique.

Lorsqu’ils communiquent entre eux par SMS ou par Chat, les locuteurs arabes, surtout ceux qui possèdent un smartphone ou un ordinateur configuré en français et qui souhaitent communiquer en arabe ou tout simplement citer un mot ou une expression en arabe dans un message en français, ont pris l’habitude de recourir aux chiffres 2 3 5 7 8 9 pour traduire les lettres ق ه ح خ ع ء.

Ces mêmes chiffres sont également utilisés par les imams des mosquées françaises lorsqu’ils citent des noms ou des phrases en arabe, comme par exemple : “Et Abou Bakr (ra) disait à propos de Qa3qa3 ibn Amr: « La voix de Qa3qâ3 dans l’armée est meilleure que celle de mille hommes ».” phrase extraite du sermon “Ne suivez pas les gens comme des idiots!” du 10 novembre 2017 à la mosquée Tawhid d’Halluin.

J’ai rassemblé dans le tableau suivant la correspondance des chiffres et des lettres avec des exemples :

Nom Lettre Translittération  Exemples
usuelle chiffres mot arabe tranlittération français
hamza ء 2 ماء ma2 eau
ḥāʾ ح 7 حلالا 7alâl halal
ḫāʾ خ kh 5 خبز 5obz pain
ʿayn ع ʿ / ‘ 3 عين 3ayan oeil
qāf ق 9 قرآن 9ur-ân Coran
hāʾ ه h 8 هلال 8ilâl hilal*

(*) hilal désigne le croissant de Lune

Liens utiles :

http://www.aclweb.org/anthology/F12-2010

http://www.apbif.fr/translitteration-arabe/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Transcription_et_translitt%C3%A9ration

https://fr.wikipedia.org/wiki/Romanisation_de_l%27arabe

http://www.dafina.net/dico_judeomarocain_francais_1.htm#3

https://www.bladi.info/threads/ecriture-arabe-chiffres.307206/

http://www.marhba.com/forums/cafeteria-tunisienne-11/ecrire-en-arabe-comme-marhbaiens-17564.html

https://www.yabiladi.com/forum/besoin-d-aide-mode-d-emploi-pour-1-691469.html

http://www.mosquee-halluin.fr/index.php/preches-du-vendredi/470-2017-11-10-ne-suivez-pas-les-gens-comme-des-idiots

 

Les dessous du photomontage d’En Marche

Attention ! Regardez bien les personnages qui apparaissent car la photo est animée :

Je reviens sur le photomontage antisémite révélé par Gérard Filoche et dont j’ignore l’auteur. Il y a plusieurs choses qui ne collent pas dans cette image, certaines sont évidentes :
1) Les personnages sont plus grands que le président, alors qu’ils sont au second plan.
2) Emmanuel Macron est vu légèrement d’en dessous alors que les personnages, pourtant situés plus haut sont vus de la même hauteur.
3) Les bustes des personnages devraient se prolonger sous les bras d’Emmanuel Macron.
Après tout, c’est un photomontage, c’est symbolique, comme le globe terrestre devant Macron.
Mais il y avait quelque chose qui m’intriguait et j’ai recherché la source des photos qui avaient servi à réaliser le photomontage :

1) Emmanuel Macron : la photo a été prise lors de son meeting à Paris, le 10 décembre 2016, le jour où il a perdu sa voix. J’ai trouvé la photo sur le site du JDD, dans un article publié le 16 décembre 2016 à 17h14. Pour la faire coïncider sur le photomontage, j’ai dû la pivoter légèrement et un peu la réduire.
2) Patrick Drahi : la photo a été pris le 8 juin 2016 par Geoffroy Van Der Hasselt de l’AFP, je l’ai trouvée sur le site de Libération dans un article de Jérôme Lefilliâtre publié le 10 novembre 2017 à 13:26.
3) Jacob Rotschild : la photo a été publiée dans un article de Richard Dyson publié sur le site du telegraph le 4 juin 2016 à 7h00.
4) Jacques Attali : la photo a été prise par Eva Sakellarides de PHOTOSENSO, elle a été publiée dans le figaro madame le 12 septembre 2015 par Viviane Chocas.
Quand j’ai trouvé cette photo de Jacques Attali, j’ai pensé que ce n’était pas la bonne prise de vue, le bon profil, puis en l’examinant attentivement, je me suis aperçu qu’elle avait été retournée comme dans un miroir afin que le personnage, situé à droite de l’image, ait l’air de regarder le spectateur, c’est le col de la chemise qui m’a mis sur la voie.

Foutez la paix à Gérard Filoche !

Le tweet de Gérard Filoche

Vendredi soir, Gérard Filoche devait être bien remonté contre le pouvoir, et pour se défouler il a tweeté à 22h18 un photomontage montrant Emmanuel Macron derrière une photo du globe terrestre, les bras tendus en croix, le gauche portant un brassard nazi où la svastika a été remplacée par le signe du dollar. Derrière le Président, trois personnages, de gauche à droite : Patrick Drahi, Jacob Rothschild et Jacques Attali. En toile de fond, les drapeaux américain et israélien, et des billets de banque (dollars) :

A peine trois minutes plus tard, le portable de Gérard Filoche sonne, c’est un ami qui vient de lire le tweet et lui conseille de le retirer, ce que Gérard s’empresse de faire une fois son téléphone raccroché.

Malheureusement il est trop tard, car un ou plusieurs abonnés ou visiteurs de la page twitter de Gérard Filoche ont déjà retweeté le message ou l’ont enregistré sur leur ordinateur ou leur téléphone. Sans eux, le tweet de Gérard Filoche serait passé complètement inaperçu.

J’imagine bien que les coups sont orchestrés par des responsables socialistes qui cherchent à se débarrasser du dernier socialiste de gauche.

Gérard ne méritait pas une telle avalanche de protestations : ce n’est pas lui qui a réalisé le photomontage celui-ci remonte à l’élection présidentielle, l’article  où il figure a été publié le 5 mai 2017  sur le site : “Le Pouvoir Mondial Pour le FREXIT & François ASSELINEAU” sous le titre : “URGENT : VOTER MACRON C’EST ASSASSINER LA FRANCE & NOUS DIRIGER VERS LA GUERRE & LE NOUVEL ORDRE MONDIAL .!” Le site en question est anti-macron, anti-sioniste, pro-asselineau et pro-lepen, je reviendrai dans un prochain article sur certaines de ses publications

L’article est encore sur le site mais on ne le retrouve qu’à partir du moteur de recherche et les images on disparu, j’ignore si c’est volontaire, c’est peut-être involontaire car le dernier article publié date du 15 juin 2017.

Presbyte, pas antisémite

Chacun sait bien que  Gérard Filoche n’est pas antisémite, ses discours et ses écrits l’ont abondamment prouvé. Cependant, comme beaucoup de gens de son âge (j’en fais partie), le Gérard est presbyte, c’est-à-dire qu’il ne voit pas bien de près, et quand il a inséré l’image dans son tweet, il n’a vu que la silhouette d’Emmanuel Macron, le slogan “En Marche VERS LE CHAOS MONDIAL” lui a plu, il s’est demandé ce que Victor Hugo faisait derrière Macron, et il n’a pas reconnu les deux autres personnages qui ne font pas partie de ses fréquentations. Peut-être a-t-il distingué le brassard avec le signe dollar, mais il n’a pas pensé à la ressemblance avec un brassard nazi.

Alors, foutez la paix à Gérard Filoche, attaquez-le sur ses propositions si vous les jugez utopiques, mais n’essayez pas de le faire prendre pour celui qu’il n’est pas.

Les chaussettes de l’archiduchesse

J’ai pris la ligne 13 ce matin pour me rendre à la gare Montparnasse. Il y avait à côté de moi deux fillettes et un petit garçon accompagnés de leur père. Des Français de type asiatique. L’aînée récitait les chaussettes de l’archiduchesse sont elles sèches ou archisèches, phrase que sa cadette et son petit frère s’efforçaient de reprendre.

On a coupé la tête des archiduchesses il y a bien longtemps, je les vois plutôt porter des bas que des chaussettes, mais si cette virelangue perdure à travers les siècles, c’est parce que c’est un excellent moyen d’apprendre le français, pour les enfants et pour les étrangers.

Qui ne connaît Un chasseur sachant chasser sait chasser sans son chien ou Suis-je chez ce cher Serge ? Ou la publicité Quand est-ce que vous passez chez Sosh ?

La dernière prière du vendredi à la mairie de Clichy ?

La dernière prière

Pas de prière du vendredi aujourd’hui, l’épreuve de force pour l’imam et les fidèles habitués à venir se prosterner tous les vendredis en face de la mairie de Clichy, au 89 boulevard Jean-Jaurès aura lieu vendredi 24 novembre. Journée test pour la police qui va faire son possible pour les disperser, en application de la décision de Pierre Soubelet, le Préfet des Hauts-de-Seine, qui n’a fait qu’appliquer l’injonction du ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, qui a déclaré qu’il ne pouvait y avoir de prières de rue à Clichy-la-Garenne, mais que les musulmans de cette ville devaient avoir un lieu de culte décent. Une prise de position motivée par la mobilisation le 10 novembre 2017 d’une centaine d’élus de la République, qui s’étaient opposés à une prière de rue du vendredi en entonnant la Marseillaise. pendant que les hauts parleurs des croyants entonnaient la Chahada : Allahou akbar, achhadou an lâ illâha illa-llâh, wa-achhadou anna Mouḥammadan rassoûlou-llâh…

L’origine de ces prières de rues remonte à mars 2017 quand le maire de Clichy, Rémi Muzeau (LR), décide de fermer un lieu de culte dans le centre de Clichy, propriété de la ville, arguant qu’ils peuvent célébrer leur culte à la grande mosquée de Clichy, 19 Rue des 3 Pavillons. Mais les fidèles musulmans considèrent qu’elle est excentrée, de fait elle est à 1,3 km à pied de la Mairie, côté Saint-Ouen.


أَشْهَدُ أَنْ لْاَ إِلَـهَ إِلْاَّ ٱلله وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّداً رَسُولُ ٱلله

Alors qu’à Ploermel la Mairie va devoir retirer la croix qui coiffe la sculpture érigée en hommage à Jean-Paul II, alors que la crèche de la Mairie de Béziers vient d’être à nouveau interdite, il semblait pour le moins incongru de continuer à tolérer en plein centre de Clichy et le long de l’avenue la plus fréquentée un office religieux sur la voie publique.

Mais à Clichy, le conflit puise ses sources au-delà d’un simple déplacement de lieu de culte. C’est un conflit de territoires lié au développement de Levallois et au changement de majorité municipale.

Revenons 70 ans en arrière :

Après la libération de Paris en 1944, la reprise économique et le baby boom ont poussé les parisiens des riches arrondissements de l’ouest, 16ème et 17ème, à s’installer plus à l’ouest, à Neuilly sur Seine, où de nombreux programmes immobiliers voyaient le jour. A l’époque un jeune couple de cadres avec enfants pouvait s’y acheter un appartement neuf, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Pourquoi Neuilly ? Parce que c’était une des rares cités de la petite couronne à ne pas être dirigée par des communistes. Boulogne est restée de gauche jusqu’en 1971, date de l’arrivée de Georges Gorse à la Mairie, et Levallois jusqu’en 1983 quand Patrick Balkany a pris la place de Parfait Jans, un communiste pur et dur.

Ce n’est donc qu’à partir de 1971 et de 1983 que Boulogne et Levallois ont commencé à se développer. Et les enfants des “bourgeois”, qui s’étaient installés à Neuilly dans les années 1950, ont acheté à Boulogne ou à Levallois. A Levallois une autre migration s’est accomplie quand la communauté juive de Seine-Saint-Denis et du Val d’Oise, en particulier de Sarcelles, a dû émigrer, poussée dehors par les exactions de certains musulmans.

Ce qui s’est passé à Boulogne et à Levallois est en train de se produire à Clichy : le 26 juin 2015, Rémi Muzeau, député-suppléant de Patrick Balkany de 2012 à 2017 a été élu maire, mettant un terme à 70 ans de mandat socialo-communiste. Disciple de Patrick Balkany, Rémi Muzeau s’efforce de mettre en oeuvre les recettes qui ont fait le succès de Levallois : attirer les entreprises et les CSP+, améliorer le cadre de vie et relancer la construction immobilière.

Et Clichy est en train de devenir une commune attirante : pour les enfants des familles de Levallois qui ne trouvent plus de place dans leur ville devenue très dense et très chère, pour les habitants du 17ème qui cherchent un logement plus grand et plus confortable, et pour la communauté juive chassée de la Seine Saint-Denis et du Val d’Oise.

D’autres facteurs vont favoriser l’attirance de la ville : le prolongement de la ligne 14, le tramway et le nouveau ministère de la justice à la porte de Clichy.

Dans ces perspectives, les musulmans sont devenus trop voyants, c’est la raison pour laquelle on les incite à aller prier à l’autre bout de Clichy, près de Saint-Ouen (Saint-Ouen est aussi une ville tenue par la gauche sans discontinuité depuis 1876, par les communistes depuis 1945, et passée à droite en 2014).

Ainsi la migration et le regroupement de la communauté musulmane au nord de Paris, dans la Seine-Saint-Denis et dans le Val d’Oise devrait s’accentuer, en même temps que l’exode des juifs de la Seine Saint-Denis vers les Hauts de Seine. Parallèlement, en même temps que la ville de Paris reste rose, la petite couronne, jadis ceinture rouge, a viré au bleu.

On ne peut aller contre le regroupement des communautés, c’est ce qui au cours de l’histoire a diversifié les langages, les cultures et les coutumes.

Des oiseaux dans la Lune

En classant mes photos j’ai agrandi cette photo de la pleine Lune, prise à La Grande Motte le 5 septembre à 20h19, et j’ai été surpris de voir une nuée d’oiseaux se détacher de l’astre de la nuit, car je ne les avais pas vus quand j’ai pris le cliché :