Combien les salariés d’EDF paient-ils leur électricité ?

François de Rugy a imputé en partie à la “ristourne de 90 %” dont bénéficient les salariés la hausse de 5,9 % des tarifs de l’électricité au 1er juin. Ce chiffre est faux, je vais vous expliquer pourquoi :

EDF a été créée le 8 avril 1946 par la loi de nationalisation de l’électricité et du gaz. En 1948 un tarif agent est institué, ce tarif correspondait alors au coût de production moyen de l’électricité. Au départ les agents EDF pouvaient disposer d’un nombre limité de kilowattheures à ce tarif, en fonction de la composition de leur famille et d’autres critères sociaux. Mais rapidement le tarif a été étendu à la totalité de la consommation des agents, et plus tard aux résidences secondaires.

Le tarif agent en 1948 était de 3 Francs / KWh. Ce tarif a été réévalué pendant quelques années pour atteindre 4 Francs / KWh.

Pour une raison que j’ignore, une fois le prix de 4 F / KWh atteint, le tarif n’a jamais été réévalué. Qui plus est, au fur et à mesure que l’Etat inventait de nouvelles taxes, le tarif agent hors taxes baissait de façon à ce que le prix toutes taxes comprises reste toujours à 4 F / KWh.

Lors du passage au nouveau Franc en 1959, le tarif agent est passé à 0,04 NF, puis lors du passage à l’Euro, il a été fixé à 0,0061 €, c’est ce que paient actuellement les salariés et les retraités d’EDF.

Maintenant, quel est le tarif public (réglementé) ?

Pour une puissance souscrite de 9 KVA, le prix de l’abonnement est de 130,32 € / an et le prix de l’électricité de 0.1470 € par kWh (sans option heures creuses). La consommation moyenne des français étant de 5000 kWh par an et par ménage, cela correspond à un coût annuel de :

130,32 € + 5000 * 0.1470 = 865,32 €

En réalité ça ferait peut-être moins avec le tarif heures creuses.

Avec la même consommation, un salarié EDF aurait payé 5000 * 0,0061 = 30,50 €

Ces 30,50 € représentent environ 3,5 % des 865,32 €.

Autrement dit, la remise n’est pas de 90 % mais de 96,5 % !

Vous trouvez scandaleux que le salarié EDF ne paie que 30,50 € alors que vous en payez 865,32 € !

Mais considérez simplement ceci :

1) Cet avantage en nature représente 865,32 – 30,50 = 834,82 € par an, soit 69,57 € par mois

2) L’avantage en nature est déclaré au fisc par EDF et les agents paient en contre partie un impôt supplémentaire.

3) Pendant des années, la direction d’EDF a modéré les augmentations de salaire des agents en invoquant l’avantage en nature dont ils bénéficient.

Pour en revenir à l’augmentation des tarifs d’électricité, il est clair que

– si EDF n’avait pas l’obligation de céder 100 TWh / an, soit 25 % de sa production à ses concurrents à un prix en dessous des prix du marché (0,042 € le kWh),

– si EDF n’était pas obligé d’acheter l’électricité éolienne produite par ses concurrents,

– si EDF n’était pas obligé de vendre l’électricité au tarif métropolitain dans toutes les îles de France et d’Outremer,

… ses clients pourraient bénéficier d’un tarif plus bas !

Mais à l’exception de ceux qui se chauffent avec des radiateurs ou des convecteurs électriques, ce qui est un aberration technique écologique et économique, pour beaucoup de ménages, la facture d’électricité représente moins que les impôts locaux (taxe foncière + taxe d’habitation), ces impôts ont beaucoup augmenté ces dernières années, sans que ça provoque une levée de boucliers comme pour l’augmentation des tarifs de l’électricité.

N’oublions pas aussi que l’éclairage qui était aux débuts de l’électricité une de ses principales applications, grâce à l’arrivée des ampoules LED, coûte beaucoup moins cher qu’autrefois avec les ampoules à incandescence. De même les écrans à LED (TV, ordinateur) consomment beaucoup moins que les tubes cathodiques.

L’électricité est un produit noble, irremplaçable pour faire fonctionner les appareils électriques et électroniques, la gaspiller par effet Joule dans une résistance électrique, que ce soit un radiateur, un convecteur ou un ballon d’eau chaude devrait être prohibé par l’Europe, comme l’ont été les ampoules à incandescence il y a quelques années. Cela boosterait le développement des pompes à chaleur qui permettent de diviser la facture d’électricité par 3 ou par 4.

chez Auchan les oeufs sont au frigo

J’ai toujours été irrité du fait  que les œufs vendus dans le commerce, quelque soit l’enseigne et la surface, étaient stockés avec les denrées non périssables, comme le riz, les pâtes ou l’huile, contrairement aux autres aliments organiques qui eux sont réfrigérés.

En Amérique du Nord cela fait bien longtemps que les œufs vendus en grande surface ou dans les épiceries sont conservés dans des réfrigérateurs, c’est inscrit dans la loi.

Pour ma part, je mets toujours mes œufs au réfrigérateur, mais j’ai pu constater que beaucoup de français les stockent dans leur cuisine sans se préoccuper de la température de conservation, surtout en été.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils voient que les œufs ne sont pas réfrigérés là où ils les achètent, et ça leur parait normal de les laisser en dehors de leur réfrigérateur, même s’il fait chaud.

Un œuf conservé au réfrigérateur, à 4°C, s’altère entre 7 et 12 fois moins vite qu’un œuf conservé à l’air libre (cela dépend de la température du local de stockage).

Tous les produits alimentaires se conservent plus longtemps lorsqu’ils sont stockés au frais. Pour quelle obscure raison en serait-il différent avec les œufs ? J’ai essayé de faire valoir ce point de vue auprès de certains membres de ma famille et d’amis et j’ai pu constater à ce propos qu’il y avait deux camps, ceux qui mettent leurs œufs au frigo et ceux qui les conservent à l’extérieur. Un parallèle avec les gros-boutistes et les petit-boutistes de Gulliver à Lilliput.

En arrivant à Triel sur Seine, j’ai été ravi de voir que mon super marché de proximité, Auchan, conservait les œufs au froid, j’espère que toutes les autres enseignes vont emboîter le pas. Et j’espère aussi que vous allez conserver vos œufs au réfrigérateur, il y a souvent des casiers à cet effet dans la porte.

Eurovision 2018 : Bilal Hassani 16ème sur 26

Bilal Hassani 16ème sur 26… j’avais prédit sa défaite dans l’article du 22 février 2019 intitulé “Pourquoi la France va perdre le concours de l’Eurovision ?”, où j’indiquais que le processus de désignation du candidat de la France, qui priorise les voix des spectateurs français au détriment de celles des autres pays européens, est inadéquat, car lors de l’eurovision, ce sont bien les autres pays européens qui choisissent de donner leurs voix à la France, celle-ci n’ayant pas le droit de donner des points à son propre candidat. Et cette fois encore, les français n’ont pas été capables de déceler le talent parmi les candidats, je veux dire la chanteuse Seemone.

S’ajoutent à cela d’autres raisons :

Un candidat transgenre, comme Conchita Wurst, c’était il y a 10 ans, ce n’est plus une nouveauté aujourd’hui.

Le côté bling bling avec des tenues extravagantes et plein de paillettes, c’est aussi du passé.

En élisant Duncan Laurence, le candidat néerlandais, le public a choisi la sobriété.

Seemone incarnait cette sobriété et je pense qu’elle aurait pu remporter le concours de l’Eurovision. Comme j’adore la voix de cette chanteuse, j’ai enregistré ses performances lors de la demi-finale et lors de la finale sur France 2 ainsi que son clip officiel :

La demi-finale, qu’elle a remportée :

La finale où elle a fini 2ème après Bilal Hassani :

Et enfin son clip officiel :

Ανακάλυψη της Ρόδου και των Ελλήνων

Une semaine de détente à Rodos, c’est la première fois que je venais en Grèce, mais je n’étais pas passé loin, car les îles du Dodécanèse (étymologiquement douze îles), sont à une encablure de la Turquie, dont les montagnes au loin traversaient l’horizon vu de notre chambre.

La géographie

La plage et la côte turque vues de notre chambre d’hôtel.

J’avais déjà été frappé de la proximité des îles grecques des côtes Turques quand j’étais en Turquie et du peu d’échanges entre les deux pays, notamment commerciaux. Un peu dommage de faire venir des légumes de Grèce et d’Europe alors qu’il y en a en abondance tout à côté en Turquie.

L’île de Rhodes a une superficie de 1401 km2, ce qui la situe entre la Martinique et la Guadeloupe, mais avec environ 120 000 habitants, sa densité de population est trois fois plus faible que celle des Antilles françaises. Ça se voit, il y a de l’espace et les immeubles et les maisons ne sont pas entassés comme chez nous.

Les paysages me rappellent ma ville natale, Μασσαλία, les collines plus ou moins arides, les petites criques au bord de mer, les cyprès, les figuiers et les oliviers.

Pour découvrir l’île, rien de tel que louer un scooter, il y a des loueurs partout, 15 € par jour, assurance et casques compris pour un 125 cm3, aucune caution exigée, le loueur n’avait pas de gants à nous prêter, mais pas plus que les casques, les Rhodiens n’en portent pas. Contrairement à ce que j’imaginais, la circulation est aisée, les grecs sont courtois, ils s’arrêtent systématiquement pour laisser passer les piétons aux passages protégés, et les piétons traversent seulement quand la voie est libre. Les carburants sont un peu plus chers qu’en France, compter 1,75 € pour un litre de 95. Les routes sont bonnes et même sur la plus grande route de l’île, la 4 voies reliant Rhodes à Lindos, les automobilistes ne roulent pas très vite et font attention aux deux roues. Une particularité du code de la route est le panneau stop situé à une vingtaine de mètres avant chaque rond-point, suivi d’une balise de priorité au niveau du rond-point.

La langue grecque

L’alphabet grec comprend 24 lettres, du temps de la Grèce antique il n’y avait que des majuscules, les minuscules actuelles ont été introduites au milieu de notre ère (9ème – 10ème siècle).

Α α alfa Β β vita Γ γ gama Δ δ delta Ε ε epsilon Ζ ζ zita
Η η ita Θ θ thita Ι ι iota Κ κ kapa Λ λ lamda Μ μ mi
Ν ν ni Ξ ξ xi Ο ο omikron Π π pi Ρ ρ ro Σ σ (ς) sigma
Τ τ taf Υ υ ipsilon Φ φ/ϕ fi Χ χ chi Ψ ψ psi Ω ω omega

La prononciation indiquée est celle du grec moderne, la prononciation enseignée aux élèves et étudiants a été inventée en 1528 par Desiderius Erasmus (Erasme), elle ne correspond pas à la prononciation du grec moderne pas plus qu’elle ne correspondait à la prononciation du grec par les grecs du 16ème siècle.

Ceux qui ont étudié le grec ancien ou les mathématiques, qui utilisent certaines lettres grecques, celles qui diffèrent de l’alphabet latin, noteront quelques différences de prononciation, comme le B qui se prononce V, vita au lieu de béta et le Y qui se prononce I, ipsilon et non pas upsilon. On remarquera que les lettres H et I se prononcent I, et les lettres O et Ω se prononcent O.

Quelques mots courants entendus au restaurant :

KAΛHMEPA, καλημέρα (kaliméra) bonjour (le matin)

KAΛHΣΠEPA, καλησπέρα (kalispéra) bonsoir

ENXAPIΣTΩ,ευχαριστώ (efraristo) merci, (danke)

ΠAPAKAΛΩ, παρακαλώ (parakalo) s’il vous plaît ou je vous en prie (bitte)

L’album de voyage

L’entrée du port de Rhodes, le colosse aujourd’hui détruit devait se tenir à l’emplacement des statues d’elafos et d’elanos (le cerf et la biche) :

Vues rapprochées des cervidés :

à suivre…

What’s up ?

J’ai un peu délaissé ce blog, car j’ai été très occupé depuis mon retour de Floride avec ma nouvelle maison dans les Yvelines (et avec la rénovation d’un appartement dans les Hauts-de-Seine). Il y a beaucoup à refaire dans la nouvelle maison : le chauffage, l’électricité, la toiture, les sanitaires, le jardin, les caves.

Concernant les caves, c’est la première fois que je vois ça dans une maison particulière, elles s’étendent sur 3 niveaux : au niveau -1 : un sous-sol classique de maison, semi-enterré ; au niveau -2 : une cave voûtée avec un escalier menant au niveau -3 : un palier donnant accès à plusieurs caves dont une fermée par une grille en fer, on dirait une ancien cachot. Des inscriptions au crayon sur les murs, relativement récentes (1893 à 1914), alors que les caves pourraient avoir été construites entre le 13ème et le 15ème siècle.

Le palier au niveau -3 :

Le cachot :

L’intérieur du cachot :

Une des inscriptions dans le cachot :

Qui était cet Edouard Sirous ?

Sortons de la cave et entrons dans la maison, la vue côté Seine :

Un zoom sur la jolie maison au centre de la photo précédente :

A l’est le pont sur la Seine :

A l’ouest, une boucle du fleuve :

Un petit tour dans le jardin pour admirer la floraison de ce pommier Everest :

La particularité du pommier Everest est que les fruits restent sur l’arbre tout l’hiver, jusqu’à la floraison suivante.

A suivre…

Pourquoi la France va perdre le concours de l’Eurovision ?

Il m’arrive de regarder le concours de l’Eurovision à la télé, avec les fameux “Belgium eight points”…

Je m’étais souvent demandé pourquoi les candidats présentés par la France étaient aussi… je ne trouve pas les mots… nuls, ringards…

Jusqu’à ce que je regarde la finale du processus de sélection du candidat français présenté au concours, c’était le 26 janvier, une semaine avant que je m’envole prendre mes quartiers d’hiver en Floride.

J’ai écouté les différents candidats avec un intérêt mitigé jusqu’à ce que j’entende Seemone (prononciation Simone). Dès les premières notes au piano, mon attention était à son maximum, et quand Seemone a ouvert la bouche, le timbre de sa voix m’a littéralement envouté. Une voix qui semble fragile, comme un verre de cristal prêt à se rompre à tout moment. Des paroles touchantes.

Lors du vote des différents pays de l’Eurovision, Seemone a remporté la première place.

Mais lors du vote des seuls français, c’est Bilal Hassani qui a eu le plus de suffrages.

Et au final, en cumulant les points des deux votes, c’est Bilal Hassani qui a décroché le ticket pour Tel-Aviv.

Seemone n’était pas sur les réseaux sociaux, contrairement à Bilal Hassani qui cumule 480 000 followers sur Facebook. Qui j’imagine ont appelé en masse les studios de France 2…

J’ai fait écouter les chansons interprétés par Seemone et par Bilal Hassani à plusieurs amis américains, et tous ont préféré Semone.

Et vous, quel est votre avis ? Ecoutez ces deux chansons, le son seulement, vous ne serez pas distraits par le physique des chanteurs :

Seemone : tous les deux

 

Bilal Hassani : Roi

Zinzin et l’Alph-Art

Un mois depuis le dernier article, il s’est passé pourtant plein de choses, des gilets jaunes en colère, une nouvelle année, pour ma part une rénovation et une vente d’appartement, un achat de maison, et un déménagement à la fin du mois.

Cet après-midi, en repos pour quelques jours dans le midi,  je parcourais les albums de Zinzin* de mon enfance, à la recherche de détails, comme les modèles de téléphones utilisés et leur cohérence avec le pays et l’époque, et en allant chercher des informations complémentaires sur la toile, j’ai pu télécharger le dernier album de Zinzin, jamais publié, mais achevé par un jeune dessinateur canadien, Yves Rodier.

Pour les zinzinophiles qui ne l’ont jamais lu, cliquez sur l’image pour visualiser l’album.

Vous trouverez sur ce site belge les autres albums de Zinzin, les 23 officiels et d’autres qui ne valent rien, réalisés à partir de planches d’RG en changeant le texte des bulles.

(*) j’ai travesti le nom pour des raisons de copyright

 

Pourquoi les djihadistes crient-ils “Allah Akhbar”

Frère Rachid explique dans cette vidéo en arabe, sous-titrée en Français les origines du cri de guerre des Musulmans :

Frère Rachid (né en 1971 à Sidi Bennour (Maroc)) est un chrétien marocain converti de l’islam qui est l’un des télévangélistes chrétien évangélique les plus connus du Moyen Orient. Il dirige une émission hebdomadaire le jeudi soir sur la chaîne satellitaire chrétienne Al Hayat TV, basée en Égypte, où il fait débattre des intellectuels des deux religions.

Source : Wikipédia

Le revolver 1892 reste une arme dangereuse !

J’ai lu dans la presse que Cherif Chekatt, le tireur de Strasbourg abattu par la police aujourd’hui aurait utilisé un revolver modèle 1892. Ce revolver, fabriqué par la Manufacture d’Armes de Saint-Etienne de 1892 à 1924 en 385 000 exemplaires équipait principalement les officiers de 1914 à 1918 et en 1940, la troupe quant à elle était équipée de fusils. Il a aussi été donné en cadeau à la fin de la guerre aux officiers méritants (ainsi que des Luger P08 pris à l’ennemi).

Ce revolver à 6 coups tire des cartouches de 8 mm, un calibre qui n’est plus utilisé aujourd’hui, mais que fabrique encore le manufacturier italien Fiocchi, à destination des possesseurs de ces armes anciennes.

Les caractéristiques de ces munitions sont les suivantes :

Calibre : 8 Lebel
Ogive blindée, masse : 7,19 g (111 grains)
Vitesse : 280 m / s
Energie : 282 joules ( 1/2 x 0,00719 x 280^2 )
Longueur maximale de l’ogive : 27,40 mm
Longueur maximale de la cartouche : 37,00 mm

L’ogive 8 mm Lebel est un peu plus légère qu’une 9 mm Parabellum : 7,19 g contre 8,0 g, elle est propulsée avec moins d’énergie (282 joules contre 518 joules), mais ça ne la rend pas moins létale pour autant car au lieu de traverser le corps de part en part, elle y reste logée en dissipant toute son énergie cinétique dans les chairs ou dans les organes.

Les amateurs d’armes auraient voulu que ce revolver soit classé dans la catégorie des armes anciennes, ce qui leur aurait permis de le détenir sans autorisation mais dans sa grande sagesse le législateur l’a maintenu dans la catégorie des armes soumises à autorisation de détention (catégorie B1).

Ça n’a pas suffi à empêcher l’adorateur d’Allah de s’en procurer un car beaucoup d’armes ont été cachées en Alsace lors des deux guerres mondiales. Les munitions ne sont cependant pas en vente libre et il n’a pu se les procurer qu’auprès d’un tireur sportif autorisé à détenir un revolver 8 mm et à acheter les cartouches qui vont avec. J’imagine que la police a inspecté la liste des détenteurs de 1892 dans le Bas Rhin et a interrogé les présidents de clubs de tir.

A propos de la dangerosité de cette arme, j’ai trouvé cet argumentaire édifiant sur le site de l’Union Française des amateurs d’Armes, j’ai souligné les passages qui m’ont interpellé :

Le revolver mle 1892 ce mal aimé !
lundi 19 décembre 2011

Tous les amateurs d’armes déplorent la volonté du gouvernement de vouloir classer le 1892 dans une “restrictive” ce qui empêchera les collectionneurs de le détenir librement.
Trouver une dangerosité à cette arme conçue il y a 120 ans laisse perplexe

Du fait des destructions subies pendant les deux guerres, les guerres coloniales et celles effectuées par les pouvoirs publics depuis ces 30 dernières années, le 1892 est devenu une arme rare très recherchée par les collectionneurs.

La munition 8 mm est une munition d’arme de poing peu performante largement dépassée dès le début du XXe par les munitions américaines en cal 38 et 45, et, les munitions allemandes en 9 mm parabellum. Elle n’est plus fabriquée en France depuis de nombreuses années.
Les munitions anciennes fonctionnent rarement, les plus récentes encore fabriquées par la firme FIOCCHI en Italie dans les année 70 sont peu répandues en France et sont de toutes façons soumises à autorisation.

Largement dépassée dès le début de la première guerre mondiale à cause du mauvais choix de sa munition, le 1892 reste certainement la plus belle fabrication de la Manufacture Nationale de St Etienne et témoigne de l’extraordinaire savoir faire de l’arquebuserie française de la fin du XIXe

En conclusion, le revolver 1892 du fait de la rareté de l’arme et de sa munition ne présente pas un grand danger pour la sécurité publique. Si sa détention devient accessible aux collectionneurs (sous conditions), le danger sera encore moins important.

Comment faire baisser le prix de l’électricité ?

Le gouvernement a déclaré que les tarifs de l’électricité n’augmenteraient pas au 1er janvier 2019. Comment va-t-il s’y prendre ? La dernière fois que les tarifs de l’électricité ont été gelés, par décision de Ségolène Royal, les concurrents d’EDF ont fait un procès à l’Etat, qu’ils ont gagné, et le gel a été annulé, avec un effet rétroactif. Le seul moyen de faire baisser le prix de l’électricité serait de faire baisser les taxes.

Combien de taxes sur l’électricité ?

Comme je l’ai fait pour l’essence et le diesel, j’ai analysé les taxes sur l’électricité en me basant sur ma dernière facture (cliquer sur l’image pour en voir le détail).

consommation : 1082 kWh
abonnement : 14,74 €   /   consommation : 96,08 €
montant HT : 110,82 €
taxes 67,55 € (TCFE 10,35 €, CSPE 24,35 €, CTA 2,73 €, TVA 30,12 €)
% taxes sur HT 61 %
kWh HT : 0,10 €   /   kWh TTC : 0,16 €

Les taxes sur l’électricité représentent 61% du prix de la fourniture hors taxes.

Avant l’application de la TVA, l’électricité est soumise à différentes taxes :
– la TCFE ou Taxe sur la consommation finale d’électricité, au profit des collectivités locales
– la CSPE ou Contribution au Service Public de l’Electricité finance les obligations d’achat (électricité éolienne), la gratuité de l’électricité pour les personnes démunies, la péréquation tarifaire (tarif identique dans les outremers),
– la CTA ou Contribution Tarifaire d’Acheminement, destinée à financer les retraites des agents EDF et Gaz.

La TVA s’applique non seulement sur le prix hors taxes de l’électricité, mais aussi sur les taxes !

Pourquoi tant de taxes ?

Parce que grâce au parc nucléaire et au parc hydraulique, le prix de vente de l’électricité hors taxes est un des moins chers d’Europe, ce qui a permis à l’Etat au fil des années de se servir sur les consommations d’électricité des particuliers. Et par le principe des vases communicants, plus il y aura de gens en précarité à qui on offrira la gratuité du courant électrique, plus le prix de vente public de l’électricité augmentera.

Il est inique de taxer autant un produit de première nécessité comme l’électricité. Pourquoi ne pas taxer aussi les abonnements internet ? Une taxe pour les collectivités locales car les câbles et les fibres transitent par le domaine public, une taxe pour la péréquation tarifaire, car les prix d’abonnement des box sont les mêmes partout, une taxe pour faire bénéficier de la gratuité les personnes démunies. Une taxe pour financer les retraites des employés d’Orange de Bouygues, de SFR et de Free. Et enfin une TVA sur les taxes.

Baisser les taxes pour faire baisser le prix de l’électricité ?

Il suffirait pour cela de supprimer la TVA sur les taxes et de l’asseoir seulement sur le prix hors taxes de l’électricité !